Étiquette : truc anti-stress

Qi-gong spirituel (8 brocarts)

Qi-gong spirituel (8 brocarts)

Proposition autour des 8 brocarts

Introduction

Nous savons que chaque mouvement de médiation corporelle est susceptible d’offrir la possibilité de travailler sur quatre plans:

  • Le plan purement physique d’abord car toute mobilisation du corps peut permettre de travailler sa souplesse, renforcer sa musculature assurer une meilleure oxygénation du sang, etc.
  • Le plan énergétique: faire circuler ses énergies, c’est faire circuler la Vie. En cas de stress, nous bloquons nos énergies, donc faire de la médiation corporelle va permettre de les rendre de nouveau disponibles.
  • Sur le plan mental, bouger vide la tête et permet, en redevenant conscient de son corps, d’échapper aux schémas de pensées quand on tourne en rond.
  • Sur le plan spirituel parce que la médiation corporelle exige de l’autodiscipline, c’est l’outil par excellence de la maîtrise de l’ego.

Lire la suite

Publicités

Hit-parade des articles

Petit point sur le hit-parade des articles les plus lus sur le blog.

Hit Parade des articles No-Stress
En No-Stress, toujours gagnant: compétition,  job, famille ….

Voici le podium:

  1. Qi-gong de l’Arbre et endurance
  2. Apprendre la respiration circulaire
  3. Le podomètre une astuce pour bouger plus

ensuite si l’on veux un 4ème place, il y aurai trois exæquos:

Ce hit parade étant cumulatif sur les 12 derniers mois, les derniers articles sont légèrement désavantagés.

Les articles en 1ère et 2ème place sont uniques par leur contenu sur le web, leur position est donc logique: c’est la première fois que l’on explique la posture de l’arbre en Qi-Gong avec cette approche, de même pour la respiration circulaire.

Comme vous le savez sûrement, Passeport-No-Stress est le premier blog/livre à oser dire que le sacré-saint jogging est un mauvais sport pour la plupart (sauf pour les anciens sportifs ayant continués à pratiquer). La marche est « le » meilleur des sports, il est donc logique de la voir en 3ème et 4ème position (Podomètre + Truc anti-stress génial) de ce hit-parade.

Vie No Stress - Yoga No Stress
Vie No Stress – Yoga No Stress
Orientation No-Stress

Orientation No-Stress

Étude de Cas : course d’orientation

Description

Voici les faits, je participais à une course d’orientation de plus de 40 km à faire en maximum huit heures, le tout de nuit avec plusieurs formats de cartes. Nous étions une équipe de trois et tout se passait bien.

Nous courions depuis près de 3h30 lorsqu’une averse « déluge » s’est abattue sur nous. Celle-ci nous a complètement déstabilisés et désorientés et a même éparpillé notre équipe de trois coureurs. Nous ne savions plus où nous étions, nous nous sommes perdus de vue en  cherchant désespérément à nous abriter.

night-rain-skies-water-weather-1920x1080-wallpaperIl nous a fallu plusieurs minutes avant de reprendre le cours de la course normalement, mais sans avoir trouvé la balise!
De mon analyse, le principal stress pour moi a été de vouloir à tout prix m’abriter de cette pluie, pas trop de me perdre ou de chercher la balise, ni de perdre mes coéquipiers mais plutôt de me protéger de la pluie.
Au final, il s’est avéré que la balise que l’on devait trouver était assez facile.

Yann Lahellec

Diagnostic

La course d’orientation est une activité très intéressante car elle crée un contexte qui demande aux compétiteurs d’allier réflexions et efforts physiques, dans un climat où il va y avoir, en plus, plusieurs types de stress à gérer. Dans la situation décrite, l’élément qui a fait basculer dans le stress, c’est bien sûr la surprise de la violente pluie qui s’est déclenchée. Ce nouvel élément, parce qu’il était imprévu et soudain, a créé un changement brusque d’où l’état de déstabilisation, désorientation, et de dispersion qui s’en est suivi. Ces trois mots décrivent bien qu’à cet instant précis le stress était installé. Lire la suite

Apprendre la respiration circulaire

Apprendre la respiration circulaire

Apprendre la respiration circulaire

1- Introduction à la respiration

La respiration, clef des émotions et du self-contrôle en Yoga, Qi-gong et Arts martiaux, est la voie la plus simple pour revenir en no-stress même autour d’une table de négociation, d’une finale sportive ou tout simplement dans la vie en famille. La respiration est un outil génial pour progresser dans la maîtrise de soi, de son émotionnel et aussi de son intuition. L’avantage de cette pratique est de ne demander aucun matériel particulier, nous avons tout en nous ! Avant de voir les respirations particulièrement aidantes en gestion du stress et ayant fait leurs preuves depuis des millénaires, il est important de savoir que devenir conscient de ce mouvement inconscient est déjà la première étape.

Par exemple, poser une main sur votre ventre et une sur votre poitrine et juste, observez. Observez sans modifier quoi que ce soit. Arrivez-vous à sentir le mouvement de la main haute ? Si oui, percevez-vous un mouvement lié à la respiration dite ventrale ? Et même encore plus simplement, pouvez-vous ressentir l’air qui rentre ou qui sort de vos narines ?

Au bout d’une à deux minutes de ce simple exercice, observez votre état interne, est-il plus serein ? Et oui, pour la plupart d’entre nous, le stress de la vie de tous les jours nous coupe de nous-mêmes, et un recentrage via une écoute ou une observation de la respiration, amène, sans aucun effort, et en quelques minutes seulement, le calme ou une baisse de stress.
Si une problématique particulière est active, il est toujours intéressant de poser sa résolution comme intention de travail avant les exercices respiratoires. Dans ce cas, l’exercice peut être exécuté trois fois par jour par exemple (trois minutes le matin, trois minutes à midi et trois minutes le soir). Ces neuf minutes consacrées chaque jour à ce simple exercice de respiration, amèneront pour chacun des résultats dont l’ampleur et la portée sont souvent spectaculaires par rapport à l’investissement somme toute minime.

Évidemment, comme dans toute médiation corporelle, l’avantage de passer par le corps est de shunter le mental et l’ego ce qui est un point très appréciable.

2- Explications de la respiration circulaire

Les respirations No-Stress sont dites circulaires. C’est un point très important en gestion du stress. Il ne faut ni rétention du souffle en fin d’inspiration – pas de blocage poumons gonflés -, ni maintien forcé des poumons vides en fin d’expiration. L’inspiration et l’expiration doivent non seulement s’enchainer en douceur mais, en plus, avoir la même durée, cinq secondes par exemple. Il est très important de maintenir cette égalité tout au long de l’exercice. Mais, mieux qu’un long discours, je vous laisse découvrir ce principe en image:

3- Apprentissage de la respiration circulaire

Lire la suite

Permis No-stress : le ebook

Il y a une épreuve à laquelle tout sportif et non sportif va être confronté à un moment de sa vie ou à un autre, c’est celle du passage du permis de conduire … en no-stress oblige ;o)

Étape incontournable dans notre société le permis de conduire va être synonyme d’autonomie, d’indépendance et de liberté. C’est donc une épreuve qualifiante! Or pour un certain nombre d’entre nous accéder à tout ce champ de possibles peut se révéler extrêmement stresseur. Stresseur au point de déclencher des états de panique soit avant, soit pendant l’épreuve, avec le même résultat au bout du compte: l’obligation de recommencer. Qu’est ce qui fait que  cet examen peut  se  révéler comme une barrière infranchissable pour certains alors que ces mêmes personnes par ailleurs dans leur vie d’étudiant ou autre ont passé avec succès des examens bien plus compliqués?

Le ebook Kindle « Permis No-Stress » vous donne toutes les informations théoriques, mais surtout pratiques pour gérer ce stress et réussir le permis.

Permis no-stress
Permis no-stress

Voici le sommaire du livre :

  • Introduction
  • Stress lié à la notion d’Autonomie
  • Stress lié à la notion d’indépendance
  • Stress lié à la notion de réalité
  • Stress lié à la notion d’autorisation
  • Solution Qi-gong : Soutenir le ciel
  • Solution Yoga : yoga des sons
  • Solution Karaté Sophrologique
  • Solution Respiration Alternée + Visualisation
  • Solution Qi-gong : Le tir à l’arc
  • Conclusion
  • Autres pistes
  • Les auteurs

En complément, le site “ReussirPermis.com” est un site riche d’informations pour tous les candidats aux permis.

 Vers le communiqué de presse >>>

No-stress avec les Fleurs de Bach

H5. Trop d’émotions

Cet article est basé sur l’outil H5 d’un de nos livres (PNS p142). Le titre initial est « Trop de joie quand vous gagnez, trop de rancœur quand vous perdez ». La solution présentée ici n’est pas à médiation corporelle, mais à largement fait ses preuves chez toutes les personnes particulièrement émotionnelles.

Description :

Vous vous investissez dans les coups (Ndlr: coups = expériences de la vie dans le contexte de cet article), c’est bien, mais vous vous y investissez trop. Vos émotions sont excessives dans un sens comme dans l’autre. Vous explosez de joie quand vous gagnez, y compris un petit coup (une petite expérience, un acte que vous savez – mentalement – peu important). Vous pleurez toutes les larmes de votre corps quand vous perdez, y compris un petit coup.

Diagnostic :

Vous êtes trop dans l’émotionnel, et les conséquences risquent d’être néfastes sur votre vie. L’émotion n’est pas une mauvaise chose en soi, mais elle perturbe la pensée réflexive et trouble l’intuition ce qui est loin d’être l’idéal pour les bonnes décisions dans la vie.

Action :

En 1931, le docteur Edward Bach à mis au point un élixir floral qu’il nomma « Rescue remedy » pour permettre un ré-équilibrage émotionnel très rapide. Il s’agit d’un mélange de 5 essences reconnues pour leurs qualités naturellement apaisantes et relaxantes :

  1. Impatiens (Impatiente): pour être moins irritable.
  2. Star of Bethlehem (Etoile de Bethléem): pour mieux vivre les chocs physiques et émotionnels.
  3. Rock Rose (Hélianthème): pour mieux gérer les peurs paralysantes.
  4. Clematis (Clématite): pour vivre dans le présent.
  5. Cherry Plum (Prunus): pour garder le contrôle de soi.

La synthèse, la synergie des 5 essences est stupéfiante sur l’émotionnel, quelques secondes suffisent souvent pour avoir les premiers effets positifs.

A. Procurez-vous une boite de pastilles aux 5 fleurs de Bach « Rescue » ou une boîte de chewing-gum et mettez la dans votre poche.

B. Quand le stress monte, sucez une pastille tous les quart d’heure jusqu’à disparition de l’état de stress.

La prise de « Rescue » est aussi indiquée dans toutes les situations d’urgence ou de stress de la vie quotidienne. Le Rescue permet de retrouver rapidement l’équilibre, un état no-stress.

Pastilles de Rescue : gestion rapide de l'émotionnel
Pastilles de Rescue : gestion rapide de l’émotionnel

Les pastilles à l’orange ou au cassis comme les perles ne contiennent ni alcool, ni sucre. Le Rescue existe aussi en spray, en crème , en chewing gum et en gouttes soit neutres, soit en gouttes alcoolisées conformément à la méthode originale de conservation de l’élixir. Les gouttes se prennent directement sous la langue, 3 gouttes tous les ¼ d’heure jusqu’à retour au calme complet.

Où se procurer le Rescue ?

Les gouttes alcoolisées « Rescue remedy » ou « Remède d’urgence aux 5 fleurs » se trouvent très facilement pour 10€ environ dans toutes les parapharmacies, pharmacies et magasins bio.

Sur le net, tous les liens ci-dessus dans le texte pointe vers Amazon qui offre un choix très complet dans la marque Nelson Homeopathics (nommée Bach). Par exemple, la boite de pastilles au cassis est à un prix des plus bas du marché (mais il y a le port).

<<< Fin de l’extrait du livre PNS outil H5, p142-143 >>>

Même si l’emballage affiche « Bach original », comme son nom l’indique, « Nelson Homeopathics » est plutôt une version homéo, c-à-d très diluée de l’élixir. La marque  « Healing Herbs » est elle conforme à la tradition initiale, elle est en vente, par exemple, chez : LesFleursDeBach.com qui a trois boutiques à Paris. Pour la petite histoire, « Bach original » est une marque et c’est Nelson qui l’a déposée en premier. Mais c’est une marque, non un label.

Rescue-remedy, le remède d'urgence pour les chocs émotionnels
Rescue-remedy, le remède d’urgence pour les chocs émotionnels

Voici un tableau qui met en évidence les principales différences entre les deux approches:

  1.  Procédé original du Dct Bach (comme Healing Herbs)
    1. 1° dilution obtenue par: Solarisation de 3h de la fleur
    2. Conservateur, diluant: Brandy bio à 40° (ou cognac bio)
    3. Dilution du flacon vendu: 1/360
  2. Autre procédé plus homéo (comme Nelson et bien d’autres)
    1. 1° dilution obtenue par: Teinture mère de la fleur (macération)
    2. Conservateur, diluant: Alcool de raisin à 27°
    3. Dilution du flacon vendu: 1/100000 (soit 3ch)

Le fait que les « Healing Herbs » soient stritement conformes au procédé original de Bach ne veux rien dire au niveau de l’efficacité, ce serait renier l’homéopathie. En revanche le champ d’application est différent surtout si vous vous voulez utilisez l’élixir en deuxième dilution…

Utilisation en en 2° dilution

Bach préconise deux types d’utilisation pour ses élixirs: pur en première dilution (2 goutes sous la langue du flacon de 10ml que vous avez acheté) ou composés en deuxième dilution (ce que l’on appelle souvent un « Remède de Bach »). Pour fabriquer et garder ce composé, ce remède, vous faites bouillir un flacon en verre de 30ml afin de le désimprégner de toute information. Ensuite vous le remplissez avec de l’eau de source et ajoutez un peu de Brandy ou de vinaigre de cidre s’il doit être conservé. Enfin vous ajouter deux gouttes des élixirs que vous avez choisis. Il ne reste plus qu’à secouer la préparation afin de bien dynamiser l’information dans tout le liquide.

Healing Herbs : Rescue aux 5 fleurs
Healing Herbs : Rescue aux 5 fleurs

L’avantage de cette utilisation en deuxième dilution est une baisse significative du coût. En revanche elle nécessite d’avoir le « vrai élixir à 1/360 » au départ, donc un Healng Herbs par exemple.

Pour un groupe de sportif, pour une famille, ou même pour soi, il est très simple de diluer quelques gouttes dans un litre d’eau de source. Évidemment, dans ce cas on ne prend pas « un flacon de 30ml que l’on fait bouillir », juste on se fait sa réserve pour la journée, pour la compétition, pour la cérémonie.

Conservation et stockage

Dans tous les cas, pour la conservation des élixirs ou du remède, il convient d’être prudent pour le stockage:

  • La température doit rester en dessous de 37° si possible.
  • Ne pas exposer la dilution au soleil (utiliser de préférence des flacons foncés).
  • Les forts champs magnétiques 50-60Hz (transformateur, micro-ondes, plaques de cuisine) réduise l’information. Eviter si possible tous les champs électriques à proximité immédiate du flacon (lampe de chevet ou réveil électrique par exemple).
  • Le diluant pour le remède doit être de l’eau la plus pure possible: eau de source par exemple mais pas d’eau minérale et encore moins d’eau du robinet.
  • Si le remède doit être conservé longtemps, ajouter à l’eau du Brandy bio ou du vinaigre de cidre bio (ou de très bonne qualité) comme le conseil Bach. Vous pouvez aussi utiliser du cognac ou un alcool du terroir de bonne qualité, le plus bio possible.

Conclusion

Si Ed. Bach est l’initiateur de la « Fleur Thérapie », bien d’autre l’on suivi et l’on trouve maintenant beaucoup d’autres élixirs floraux. L’important est de bien savoir le domaine d’emploi et de ne pas confondre « une tisane pour digérer » avec un élixir qui agit sur des plans subtiles pour vous aider à « digérer » un choc émotionnel qui peut être une remontée de la petite enfance…!

Restez simple, les pastilles sont vraiment la première étape et elles vous permettrons de vérifier sur vous-même l’efficacité.

 

Sport d’été : positiver le couple !

L’été se profile à l’horizon et avec lui les vacances tant attendues. C’est l’occasion de se reposer, mais également l’opportunité d’un autre cadre permettant d’introduire des activités sortant de l’ordinaire.

Et si vous profitiez de cette période  privilégiée des vacances pour renforcer votre relation de couple, harmoniser les relations des enfants entre eux, voir  améliorer les vôtres avec eux et ceci tout en cultivant votre forme. Savez vous qu’il existe justement un sport qui permet tout cela? Un sport dont le nom est peu connu alors qu’il est le roi des plages, il s’agit du frescobol. Un jeu de raquettes pas comme les autres puisque son concept est basé sur le partenariat. Les joueurs ne sont pas adversaires mais partenaires.

Le jeu à 2 qui monte qui monte...
Frescobol, un jeu à 2 … partenaires !

Pendant les vacances, le fait que toute la famille se retrouve ensemble n’est pas toujours synonyme de bonne humeur ou de sérénité. Le stress peut vite apparaître et monter malgré soi. Nos relations, à cause entre autre du contexte de la société économique, sont souvent basées sur la compétition et nos objectifs incluent systématiquement un perdant et un gagnant. Cette notion de vivre l’autre comme un rival finit par déteindre sur la sphère privée et on aboutit au fameux combat de savoir qui a tort ou raison. Nous  oublions que le seul résultat sera, pour une personne, certes de la satisfaction personnelle, mais pour l’autre : du ressentiment. Hors dans le cadre du  couple comme dans celui  de toute autre relation d’ordre affective, à partir du moment où une source de ressentiment existe, cela  va être le prélude d’une vraie spirale infernale. Peu importe de quel côté ce ressentiment est né, au bout d’un certain temps, la spirale va finir par aspirer tout ce qui pouvait être beau ou bien dans la relation.

Par contre si nous réussissons à créer des moments de vraies complicités où le respect de l’autre est la base il sera beaucoup plus facile dans les moments de conflits de revenir à l’écoute de l’autre et de se recentrer sur notre objectif: conserver  la qualité de la relation. Pour cela adopter une pratique sportive qui privilégie la solidarité entre joueurs et donne l’occasion d’un objectif commun, qui développe un esprit d’équipe ou chacun peut donner sa pleine mesure dans le plaisir de jouer et non dans la satisfaction de gagner ou la colère d’avoir perdu, va devenir un atout essentiel dans un contexte où les relations d’ordre plus personnelles sont au centre de notre quotidien. Le frescobol offre tous ces avantages. Il s’agit d’un jeu de plage dont le concept nous vient du Brésil. Mis au point par Lian Pontes Carvahlo dans les années d’après guerre (1946) sa spécificité vient du fait que les joueurs sont partenaires et non adversaires. Une balle en mousse, deux raquettes en bois: le but du jeu va être de faire le plus d’échanges possibles sans faire tomber la balle. Nous comprenons déjà qu’il faudra composer avec les points forts et les points faibles de chacun afin de rentrer peu à peu dans une certaine régularité et donc créer une belle harmonie. Les règles sont donc simples: prolonger au maximum les échanges. Au départ on commencera avec une distance réduite entre 3 et 5 mètres. Dès que le nombre de séries de frappe devient régulier et que chacun se sent à l’aise, on pourra augmenter la distance entre partenaires. Il y a faute quand la balle tombe par terre (aucun rebond n’est autorisé) ou si elle est frappée par autre chose que la raquette.

Un sport d'équipe gagnant-gagnant
Un sport de solidarité gagnant-gagnant

Pour les puristes: officiellement les dimensions du terrain sont de 8 mètres de long et 5 mètres de large, et bien sûr, il y a interdiction de sortir des lignes.

La philosophie qui se cache derrière ce sport où l’objectif est vraiment de faciliter la récupération de la balle par l’autre est vraiment intéressante. Si nous avons bien conscience que physiquement cela va être excellent pour notre souffle et effectivement bien mettre tout notre corps en action, donc que le frescobol va nous permettre de garder la forme et nous octroyer des pauses détentes bien sportives,  il va y avoir d’autres impacts plus subtils.  L’émulation dans le défi proposé sans qu’il y ait nécessairement un ennemi à éliminer, mais au contraire la possibilité de construire ensemble et de coopérer dans la joie va créer un climat qui ne peut qu’être favorable à la relation. Comme on ne peut qu’améliorer le record de nos échanges, il n’y a jamais de déception, ni de frustration. Si nous revenons à l’image du couple, où chaque aller et retour de la balle, c’est le couple qui gagne dans le désir que le jeu ne s’arrête jamais, comme dans une relation entre frères et sœurs où l’on pourra expliquer au plus grand en quoi il est avantageux de soutenir le plus petit. Tout le monde ne peut qu’être gagnant à profiter de cet état d’esprit qui sous tend les principes de ce jeu.

Pour environ 10 euros, avec une facilité d’installation où tracer les limites de son terrain peut se faire en un clin d’œil et ceci presque partout, avec le frescobol, nous avons là une opportunité non seulement de faire du sport tout en nous amusant et en développant nos réflexes, mais en plus celle de faire rentrer nos relations dans un état d’esprit où la coopération et la solidarité deviennent des valeurs source de joie et de plaisir.

Plaisir, détente, vraies vacances :o)
Plaisir, détente, vraies vacances :o)

Le rire un réflexe anti-stress naturel

Souvent les équipes sportives aiment à se retrouver après la compétition pour un moment de rire ou de délire sympathique. Rire ensemble peut paraître en dehors de l’entraînement, comme vous allez le découvrir ici, cela fait partie d’un entraînement complet qui intègre la gestion du stress :o)

Si nous devions faire un sondage sur les clés qui permettent de rester en forme et en bonne santé nous trouverions certainement faire du sport, surveiller son alimentation  ou apprendre à se relaxer. Mais qui penserait à évoquer un réflexe vital présent en nous dès la naissance qui est le rire?

Le rire un anti-stress naturel

Qui n’a jamais connu les bienfaits d’un fou rire et le fait qu’on se sente réellement bien après une telle expérience? Qu’est ce qui entre en jeu quand nous nous mettons à rire? Et comment remettre en route ce réflexe si bénéfique à tous points de vue?

En étudiant le phénomène du rire sur le plan physiologique nous allons comprendre tout de suite pourquoi il est anti-stress. Premièrement en temps normal dans la vie courante nous échangeons 1/2 litre d’air et quand nous riions, nous avalons quatre à cinq fois plus d’air. D’où immédiatement  une oxygénation accrue du sang et du cerveau avec pour conséquences une meilleure élimination des toxines et des fonctions cérébrales préservées et performantes. On assiste à une accélération brève du rythme cardiaque qui va ensuite ralentir doucement. Cette stimulation du cœur va provoquer une dilatation des artères et naturellement la pression artérielle va diminuer. En parallèle il va se produire une action mécanique aux effets multiples. L’air qui sort par saccade des poumons à 200 kilomètres heures, produit une onde qui va brasser et masser tout l’abdomen induisant un relâchement de tous les muscles et libérer le diaphragme. Le rire a aussi un impact très important au niveau neuro-hormonal car le cerveau va libérer  des endorphines les fameuses hormones du bien-être. Les systèmes immunitaire, respiratoire et cardiaque en ressortent renforcés. Ainsi une minute de rire équivaut à dix minutes de cardio-jogging et à trente minutes de relaxation. Le rire agit donc comme une gymnastique douce venant faire baisser la pression au sens propre comme au figuré. Un éminent spécialiste des explorations neurologiques le Docteur Henri Rubinstein a étudié et travaillé sur les mécanismes physiologiques du rire. Il explique par exemple que si l’on fait rire quotidiennement des enfants hospitalisés on peut diminuer d’un tiers leur consommation d’antalgiques. Freud parlait également de l’humour comme d’une véritable stratégie contre l’adversité. Et chacun d’entre nous a pu expérimenter au moins une fois qu’effectivement l’humour bien utilisé pouvait être un outil très efficace pour désamorcer des conflits ou des tensions.

rire_asterix-et-obelix-eclates-de-rire

Ce n’est donc pas un hasard si les comiques ou les comédies font salle comble, si les clubs de rire sont à la mode ou si des médecins s’intéressent au rire et écrivent des ouvrages sur le sujet. Le besoin de remettre du rire dans sa vie est bien ressentie comme une nécessité en cette période de stress sous toutes les formes. Mais pourquoi s’autoriser à rire uniquement dans un contexte bien cadré entre telle et telle heure et ne pas chercher à réactiver notre capacité naturelle à la gaité au quotidien? Éclater de rire, rire à gorge déployée, rire de bon cœur, rire à s’en tenir les côtes depuis combien de temps n’avez vous pas cédé l’appel du rire sans raison? Le contexte ne s’y prête pas ce n’est pas grave car sachez que faire semblant de rire est aussi efficace et qu’il existe des méthodes pour provoquer le rire. L’une des plus répandues est le yoga du rire. En sanscrit yoga signifie se prendre en main donc le yoga du rire c’est se prendre en main par le rire. Ce sont des ateliers qui allient des exercices de respirations et des activités psycho-corporelles courtes et ludiques permettant de déclencher les fous rires. Même si au départ on fait semblant de rire celui ci se met en place très vite. Et les effets sont réellement ceux décrits dans le paragraphe précédent.

Bon rire :o))

Ps: Vie No Stress p26 vous propose une approche « Yoga du rire » simple et accessible.

Fan Page sur Facebook

Nos « Fan pages » sur Facebook sont public, c’est à dire visible de tous même de celles et ceux qui n’ont pas de compte Facebook !

Page Fan de Sport No Stress sur Facebook
Cliquez sur l’image pour devenir Fan ;o)

En arrivant sur www.facebook.com/SportNoStress ou www.facebook.com/vienostress vous pouvez donc ignorez complètement l’invite « Inscription » et « Connexion » et faire défiler la page pour lire tout le  « mur » comme on dit sur FB (FaceBook). En effet, si vous ne connaissez pas FB sachez que tout le contenu est ajouté au fur et à mesure sur une seule et unique page que l’on nomme le mur. Si vous faites défiler vers le bas, au fur et à mesure vous allez donc revenir jusqu’à la date d’ouverture de la page. Tout l’historique est toujours disponible!

Mais que trouverez-vous sur ce mur? Sur cette page vous trouverez des dizaines de liens en relation avec le Stress. Le stress lié au sport mais aussi celui lié au travail, à l’école et bien sûr à la vie de tous les jours. On peut donc parler de gestion du stress au sens large.

Voir la Page Fan de Sport No Stress sur Facebook
Cliquez pour visitez la page Fan de Sport No Stress

A la différence du blog qui publie des articles, les pages FB contiennent essentiellement des liens. Ces liens vous redirigeront vers des vidéos, des revues de presse, des articles de blog ou encore vers des sites du Web. La plupart des liens sont donc liés à l’actualité aussi leur durée de vie est en générale de quelques mois alors que sur le blog vous avez des articles originaux et valables des années. La page FB est donc complémentaire au blog et ne fait pas double emploi, c’est pour cela que nous l’avons voulue « Public ».

De temps en temps, si un axe se dégage, un article sur le blog fait une synthèse des liens intéressants et durables. Ainsi, vous avez déjà un article qui regroupe les vidéos les plus intéressantes sur le sujet.

Bon surf de FaceBook.com/SportNoStress

Le doute un stress pas comme les autres…

Qui ne connait pas ce sentiment qui a le don de s’insinuer au moment ou il ne faut pas, occupant brusquement  tout l’espace et le temps, nous coupant de notre confiance en nous et en nos capacités? D’où vient le doute? Comment en sortir et reconquérir son assurance pour vivre sa compétition ou son challenge de vie de la meilleure façon possible? Comment aider un sportif qui doute en fonction du moment où ce doute fait surface?

Il y a trois types de doutes:

  • celui qui se déclenche pendant l’entraînement ou la veille de la compétition,
  • celui qui surgit juste avant de passer à l’action, ou
  • le doute qui peut suivre après avoir passé son épreuve.
1°) Je doute, 2°) Je doute, et 3°) Je doute !
1°) Je doute, 2°) Je doute, et 3°) Je doute !

Comme toute chose, si le doute existe c’est qu’au départ il a bien une fonction, une utilité. Quand quelqu’un nous affirme quelque chose, c’est bien notre capacité à remettre en question ces propos qui crée une sorte de vigilance et permet la prudence. C’est aussi le doute qui permet l’esprit critique sur ses propres façons de procéder et de là la mise en place d’autres stratégies si besoin. Le doute nous protège aussi de l’arrogance car il nous permet de nous remettre constamment en cause et donc constamment en capacités d’amélioration et d’évolution. Mais comme toute chose, dès que le doute est en excès ses effets positifs basculent et cela devient synonyme de stress. Un stress qui peut même devenir dans certains cas paralysant au moment de passer à l’action.

Que faire face à un doute qui se manifeste lors de l’entraînement ou la veille de la compétition? A ce stade le doute est en réalité comme l’arbre qui cache la forêt car, par exemple, derrière la phrase « je ne vais jamais y arriver » se cache une peur: Peur de ne pas réussir, peur de ne pas être à la hauteur, peur d’être ridicule etc.

Le doute, après un coup dur ou un accident
Le doute, après un coup dur ou une blessure...

Autre exemple la blessure: rien de pire pour un sportif qui tout à coup se voit priver de son activité et ignore quand il pourra reprendre. Derrière chaque question qu’il se posera peut surgir le doute de réussir à guérir à temps, de retrouver son niveau d’avant, de ne pas rester marqué par son accident etc. Le doute s’alimente de toutes les incertitudes et Dieu sait si le nombre d’incertitudes peut être infiniment vaste dès que l’on s’attache à les recenser.

Comme les garanties de réussite ne peuvent pas exister à 100% parce que justement dans tout évènement il y a une part qui ne dépend pas de nous il va falloir apprendre à  apprivoiser cette part d’incertitude, accepter ce risque de l’inconnu. Pour cela affronter ses peurs va être une première clé. L’exercice va consister à faire une liste de toutes ses peurs et puis de choisir la plus importante celle qui à vos yeux serait la pire si elle devait se réaliser. Une fois ceci déterminé oser aller au bout de votre peur en envisageant le pire. Qu’est ce qui serait le pire du pire si cette chose qui vous fait peur devait arriver? En osant faire cela vous verrez que déjà une partie de votre peur va s’effondrer d’elle même car vous serez bien obligé de réaliser qu’ une partie de vous-même va dire: et alors la vie continue! Cet exercice va vous permettre de relativiser et de prendre du recul en vous détachant du résultat. Vous n’êtes pas une place dans un classement ou une victoire vous êtes bien plus que cela et il est vital de le garder bien présent à l’esprit.

Pour aller vers le No-Stress, faite la check-liste complète de vos peurs
Faire la check-list complète de vos peurs

Ce qui est difficile c’est que nous avons pris l’habitude depuis notre enfance d’être identifié et confondu avec nos actions ou nos résultats et nous avons fini par croire que nous n’étions que cela. En parallèle revenir à sa motivation première et à son objectif qui doit rester le plaisir peut être aussi important dans ces moments là. Voici une citation de Chuck Noll un célèbre entraîneur de football américain  qui peut permettre de revenir à l’essentiel : »Les sensations fortes ne sont dans la victoire mais dans l’action« . Et puis une autre dans le même esprit de Luis Fernandez: « En compétition il y a toujours un premier et un dernier mais l’important est de ne pas être le second de soi-même. » Vous vous êtes préparé au mieux de vos possibilités et vous apprêtez à donner le meilleur de vous-même c’est cela qui compte.

Regardons maintenant comment gérer un doute qui surgit quelques minutes avant de passer à l’action: la clé sera de mettre sa présence dans le corps via une respiration abdominale. En se concentrant sur le présent et le corps cela évite automatiquement de se projeter dans le futur et de passer en revue toutes ses incertitudes. Dans ses interviews Raphael Nadal rappelle toujours à quel point il se concentre sur le présent et non sur ses performances futures et sa capacité à accomplir des exploits. Lors de l’exercice il va s’agir d’instaurer une respiration la plus harmonieuse possible, pour occuper le mental compter 5 secondes pour le temps de l’inspir en gonflant le ventre puis compter toujours 5 secondes pour le temps de l’expir en rétractant le ventre. Le faire au minimum pendant une minute. Pour être efficace il est évident que si vous prenez soin de vous entraîner à respirer de cette façon en dehors des moments de compétition le résultat sera d’autant plus probant le jour J.

Technique anti-stress puissante : la respiration circulaire
Respiration circulaire : la seule technique où notre volonté peut agir vers le no-stress

Évoquons maintenant la troisième situation: L’épreuve est passée et le doute s’empare de vous avec la pente glissante du risque de dévalorisation qui lui est souvent associée. C’est à ce moment là qu’au contraire il faut vous féliciter parce que vous avez osé être à la hauteur de vos rêves, vous avez dépassé vos peurs, vos limites, votre fatigue,  vous avez décidé de réaliser vos envies et vous êtes allé au bout de cette réalisation. En considérant ce que vous venez d’accomplir sous cet angle là, vous vous redonnez le plaisir de pouvoir recommencer l’aventure tout en boostant vos performances puisque quelque soient vos résultats ce succès là sera au rendez-vous. Vous pouvez perdre ou gagner cela ne change rien à la valeur de ce que vous avez essayé d’accomplir. Votre expérience se sera enrichie, et vous aurez enrichi les autres par votre exemple et votre participation.

L'auto-gratitude une clef de la gestion no-stress
L'auto-gratitude une clef no-stress

Vous voici désormais avec trois nouveaux outils vous permettant de sauvegarder votre confiance en vous quelque soit le moment où celle-ci puisse être remise en question. Outils à user sans modération au sport comme dans la vie quotidienne.