Étiquette : performance

Avion No Stress suite…

Avion No-Stress,
Perte de moyens, doutes :
sortir de l’impasse par la médiation corporelle.

L’avion, en pratique de plaisance ou sportive, nécessite, encore plus que les autres sports ou activités, un état « No-Stress », sécurité oblige! L’approche Sport No Stress, qui s’appuie notamment sur le Qi-Gong, et Vie No Stress, qui s’appuie sur le Yoga, sont bien sûr parfaitement adaptées à la pratique du pilotage d’un avion en … « no-stress » bien sûr :o)

Bannière Avion-no-stress

Nous avions commencé cette publication il y a un peu plus d’un mois avec l’Introduction et la partie A, il nous reste donc à voir les parties B et C ainsi que la conclusion.

Introduction

A -Stress dus à des facteurs extérieurs

  1. Je dois renoncer à mon vol ou Je pars ne sachant pas si la météo permettra un retour à l’heure
  2. Des retards s’accumulent, j’ai dû changer d’avion en dernière minute …
  3. Un crash a eu lieu la veille
  4. Un passager perturbateur
  5. Phraséologie non standard
  6. Radio qui parle en continu
  7. Un autre pilote est en difficulté
  8. Modifications successives des données d’approche de service
  9. Devoir aller sur un aéroport de dégagement

B- Stress liés à des facteurs personnels

  1. J’arrive en retard
  2. Un deuil récent
  3. Je viens de me disputer avec mon conjoint
  4. J’ai des soucis avec mes enfants
  5. Ruminations mentales
  6. Maintenir mes capacités dans le temps

C- Prévenir plutôt que guérir

  1. Les 8 mouvements dits de Brocart
  2. La marche dite Afghane
  3. Le bâillement dit énergétique

Conclusion

 suite…. de la première partie … :

B- Stress liés à des facteurs personnels

1. J’arrive en retard

Le temps lié à la préparation du vol et à l’enregistrement des différentes données est incompressible sous peine de sauter des procédures: donc vous ne pourrez jamais compenser ce retard. Par contre vous pourrez l’augmenter parce que vous êtes en stress et donc susceptible de faire des erreurs ou d’arriver vers votre avion en ayant laissé vos documents ou vos clés sur la table!  Activer votre ressource PNL avant de commencer vos démarches va être nécessaire pour éviter de rester dans une attitude ou une impression négative et « redémarrer du bon pied ». Ensuite l’exercice Hyptonix va vous redonner votre légendaire zénitude et vous pourrez alors pratiquer, dehors ou au vestiaire, l’exercice de Qi-gong qui permet de « laisser ses soucis derrière ».  A priori, on pourrait penser que ce dernier exercice « fait perdre 3 minutes », en réalité, vous vous apercevrez en le pratiquant qu’il allonge le temps (de façon relative et subjective bien sûr).

  • PNS p160 & p252 (ancrage ressource)
  • PNS p94 ou SNS p48 (hypertonix)
  • PNS p182 ou VNS p74 (laissez ses soucis au loin)

2. Un deuil récent

Le décès d’un proche ou d’un ami est l’un des événements les plus pénibles de la vie.

Encore une situation où réactiver votre ancrage PNL est la solution afin de ne pas être perturbé et de retrouver confiance, détente, force et plénitude. Ensuite, plus l’annonce à été surprenante, plus le Dote sera utile. Enfin, le bâillement dit énergétique, vous permettra de reprendre votre totale vigilance quand vous sentirez le « blues » revenir.

  • PNS p160 & p252 (ancrage ressource)
  • PNS p 122 ou VNS p40 (dote)
  • PNS p108 ou SNS p78 (bâillement énergétique)

3. Je viens de me disputer avec mon conjoint

En cas de conflit, et surtout si l’autre est une personne très proche, l’accumulation d’émotionnel va être une sorte de bombe à retardement si vous ne l’éliminez pas avant de décoller. Qui dit émotion, dit énergie en surplus avec toutes les tensions que cela va créer dans le corps physique, car il faudra bien la stocker quelque part! Les maux de tête, les douleurs dans les épaules ou la nuque peuvent résulter d’une accumulation d’émotionnel quand on l’a refoulé. L’exercice libération de la cuirasse a pour objectif de lâcher tout cet émotionnel de façon concrète et très efficace. Ensuite utilisez les pauses et attentes pour relâcher à nouveau toutes les tensions et enfin, utilisez chez bouchée, même s’il ne s’agit pas d’un repas, pour revenir à l’état « No-Stress ».

  • PNS p80 ou SNSp52 (libérer la cuirasse)
  • PNS p 232 ou SNS p76 (relaxation assise)
  • VNS p23 (yoga de la mastication)
Avion No Stress
Avion No Stress

4. J’ai des soucis avec mes enfants

La difficulté de gestion de l’émotionnel est différente de la situation précédente, car son implication affective et ses responsabilités sont d’un autre ordre. L’éventail des situations est large et le sentiment d’être dépassé ou celui d’être confronté à un véritable casse-tête a de quoi perturber toute personne qui prend à cœur son rôle de parent. Avoir conscience que l’on est affecté, et donc en stress, est déterminant, car c’est le seul moyen de savoir qu’il va falloir retrouver son équilibre, puis le maintenir pour rester au top des exigences liées au pilotage. Revenir à un état intérieur serein va être possible en pratiquant une respiration spécifique la respiration alternée. Ensuite le mouvement de Qi-gong dit « Tir à l’arc » va permettre de vous recentrer sur vos objectifs. Enfin, la pratique des « 4 cerveaux » de façon régulière, assurera de garder la cohérence de vos décisions.

  • PNS p128 ou SNS p68 ou VNS p60 (respiration alternée)
  • PNS p 174 ou SNS p 82 ou VNS p44 (tir à l’arc)
  • PNS p96 ou SNS p66 (4 cerveaux)

5. Ruminations mentales

J’ai l’esprit occupé par la réunion de demain…

Quand le mental est en route, mais que nos cogitations sont loin d’être constructives ou que ce n’est pas le moment, le seul moyen de le court-circuiter est de passer par le corps. Déplacer son attention en mettant sa conscience dans le corps va vous ramener aussitôt dans l’instant présent et vous permettre ensuite de vous reconcentrer sur votre vol.

  • PNS p134 (relaxation debout)
  • PNS  p82 ou SNS p62 ou VNS p72 (respiration cohérente)
  • VNS p62 (vinyasa de l’arbre)

6. Maintenir mes capacités dans le temps

Piloter exige un maintien de sa vigilance en permanence, exige d’être capable d’anticiper à chaque instant et de savoir prendre rapidement des décisions dans toute sorte de domaines. Pour maintenir ses qualités au top, pratiquer la respiration alternée régulièrement permettra de ne pas être pris au dépourvu. Il est aussi important, pour recharger ses batteries de savoir récupérer par une bonne relaxation assise.  Aux pauses, vous pouvez encore allez plus loin, tout d’abord en vidant votre émotionnel si vous sentez ou savez qu’il y en a un d’accumuler, et ensuite, en reconnectant votre joie de vivre.

  • PNS p128 ou SNS p68 ou VNS p60 (respiration alternée)
  • PNS p 232 ou SNS p76 (relaxation assise)
  • PNS p80 ou SNSp52 (libérer la cuirasse)
  • VNS p26 (yoga du rire)
Hygiene de vie : frugalité joyeuse
Hygiène de vie : frugalité joyeuse

C- Prévenir plutôt que guérir

Il est possible via des exercices de médiation corporelle de cultiver une façon de réagir nous permettant de réduire les stratégies nocives (celles qui seraient centrées sur les émotions) et de renforcer celles nous permettant de rester centré sur le problème favorisant ainsi en nous tout ce qui va pouvoir concourir à le résoudre. Toute stratégie étant fonction de la situation et de la manière dont nous allons l’évaluer, favorisez un état intérieur où la vigilance, l’implication, l’attention et l’engagement peuvent être stimulés à tout instant va constituer un vrai plus pour tout pilote qui désire être en capacité de résoudre tous types de situations imprévisibles. Pour cela nous allons vous proposer trois outils qui, s’ils sont pratiqués régulièrement 2 fois par semaine au minium, vont contribuer sans que vous y pensiez à installer cette attitude d’esprit. L’idéal est bien sûr une pratique journalière.

1. Les 8 mouvements dits de Brocart

Il s’agit d’un tout cohérent mis au point il y a plusieurs siècles afin de maintenir les troupes chinoises en bonne santé de façon préventive et curative. Nous avons édit& un ebook Kindle à moins de 1€ qui les décrits: « Qi-gong No Stress« . Sinon, vous les retrouverez dans nos livres :

  • PNS Q1 p100, Q2 p174, Q3 p214, Q4 p182, Q5 p168, Q6 p170, Q7 p228 et Q8 p198
  • SNS Q1 p70, Q2 p82, Q3 p64
  • VNS équivalent yogi: Y2 p44, Y3 p38, Y4 p 74, Y6 p48, Y7 p76

10 minutes par jour suffisent, et ses 10 minutes peuvent être dans le vestiaire avant le vol.

2. La marche dite Afghane

  • PNS p226 outil ou SNS p34

1 km en marche afghane, c’est facile à intégrer dans vos déplacements journaliers, voir juste en allant à l’aéroport ;o)

3. Le bâillement dit énergétique

  • PNS p108 ou SNS p78

1 fois par heure, c’est l’idéal, comme ça on est sûr que la vigilance reste même s’il l’on doit rester assis… dans l’avion.

Une touche de Qi-gong tous les jours dans sa vie
Une touche de Qi-gong tous les jours dans sa vie …

Conclusion

En instaurant ces 3 habitudes dans votre quotidien, vous allez mettre en place un état intérieur qui aura par ailleurs des impacts positifs dans tous les autres domaines de votre vie. Le mieux-être et la capacité à prendre du recul face aux événements, en plus d’améliorer votre propre vie, vont automatiquement rejaillir sur la qualité de vos relations et tout votre entourage sera gagnant .

 

Avion No Stress

Avion No-Stress,
Perte de moyens, doutes :
sortir de l’impasse par la médiation corporelle.

L’avion, en pratique de plaisance ou sportive, nécessite, encore plus que les autres sports ou activités, un état « No-Stress », sécurité oblige! L’approche Sport No Stress, qui s’appuie notamment sur le Qi-Gong, et Vie No Stress, qui s’appuie sur le Yoga, sont bien sûr parfaitement adaptées à la pratique du pilotage d’un avion en … « no-stress » bien sûr :o)

Bannière Avion-no-stress

Introduction

Cet article se propose de mettre en évidence les situations de stress spécifiques au pilotage et de vous indiquer les actions correctives (n° de page dans les mémentos). On peut prendre cet article comme un cas d’école, un exercice de style sur l’approche « No-Stress » ou une application opérationnelle à une discipline particulière. Pour chaque sport, chaque activité, on peut mettre au point un mémento basé sur la même structure que nos trois ouvrages de base, à savoir:

  1. Description de la situation stressante
  2. Analyse et diagnostic de la problématique
  3. Action corrective

Toute école ou fédération peut d’ailleurs prendre contact avec nous pour mettre au point leur mémento, c’est avec plaisir que nous partagerons notre expertise. La mise au point du mémento se fait bien sûr en partenariat avec un pratiquant-instructeur de la discipline. Ainsi, pour ce « mémento-article » nous remercions Dominique C. de ses explications sur le terrain, de sa pédagogie et de sa gentillesse.

Les exercices proposés dans l’approche « No-Stress » sont avant tout à portée préventive afin de renforcer notre capacité de gestion des stress. Tout le monde connaît le fameux dicton « Mieux vaut prévenir que guérir » et sait qu’il est bien souvent bien plus facile d’agir avant, pour empêcher qu’une situation ne se produise, que de devoir agir une fois que celle-ci est arrivée. Ainsi faire les exercices conseillés pour une situation donnée, si on a conscience que celle-ci peut être effectivement une source de stress pour soi, permettra de conserver intact ses capacités si effectivement on doit être confronté à ce type de situation dans le futur. Ensuite, les exercices proposés sont aussi correctifs, à utiliser directement « sur le terrain » face à une situation spécifique. Ainsi, en plus de toutes les mesures déjà reconnues et appliquées en aviation, avec les exercices préventifs ou correctifs, vous vous assurerez des vols dans les meilleures conditions de sécurité possibles, … sans stress et donc avec un maximum de plaisir.

Comme dit en introduction, vous retrouverez la description complète des exercices dans nos ouvrages, l’objectif n’étant pas ici de reproduire nos mémentos, mais bien de mettre en visibilité la démarche, la philosophie « No-Stress ».

Pour les personnes n’ayant jamais volé ou non-intéressé par l’aviation, le principal intérêt de cette publication sera la découverte de ce milieu et, pour tous les coachs, le plaisir de découvrir, via une étude de cas, notre approche.

Pour finir cette introduction et afin de rendre plus lisible le plan général de la publication, voici le sommaire complet:

Introduction

A -Stress dus à des facteurs extérieurs

  1. Je dois renoncer à mon vol ou Je pars ne sachant pas si la météo permettra un retour à l’heure
  2. Des retards s’accumulent, j’ai dû changer d’avion en dernière minute …
  3. Un crash a eu lieu la veille
  4. Un passager perturbateur
  5. Phraséologie non standard
  6. Radio qui parle en continu
  7. Un autre pilote est en difficulté
  8. Modifications successives des données d’approche de service
  9. Devoir aller sur un aéroport de dégagement

B- Stress liés à des facteurs personnels

  1. J’arrive en retard
  2. Un deuil récent
  3. Je viens de me disputer avec mon conjoint
  4. J’ai des soucis avec mes enfants
  5. Ruminations mentales
  6. Maintenir mes capacités dans le temps

C- Prévenir plutôt que guérir

  1. Les 8 mouvements dits de Brocart
  2. La marche dite Afghane
  3. Le bâillement dit énergétique

Conclusion

A -Stress dus à des facteurs extérieurs

L’activité aéronautique est une discipline bien spécifique exigeante aussi bien sur le plan physique, émotionnel que mental. En parallèle au plaisir de voler, réside la notion d’une immense responsabilité, car le droit à l’erreur n’existe pas. Être capable de conserver sa rigueur intellectuelle, d’activer sa mémoire et de faire preuve de vivacité d’esprit de façon à toujours prendre la bonne décision au bon moment est un challenge que de nombreux pilotes connaissent bien.

Nous commencerons par évoquer les stress liés à des facteurs extérieurs puis nous enchaînerons les stress liés à des facteurs personnels pour finir sur des pratiques préventives. Les actions correctives seront simplement citées (référence de l’ouvrage avec sa page) sauf s’il y a une variante spécifique à l’aviation.

1. Je dois renoncer à mon vol ou Je pars ne sachant pas si la météo permettra un retour à l’heure

Ces deux situations sont susceptibles d’être source de frustration et d’entrer en résonance au niveau inconscient avec un sentiment de solitude. Sachant que l’émotion, quelle que soit sa nature est avant tout de l’énergie, il va être nécessaire de libérer cette énergie pour retrouver sa zénitude et ne pas rester bloqué dans son stress. Dans l’instant deux outils possibles:

  • PNS p200 (vocifération)
  • VNS p35 (yoga des yeux)

et si vous vous sentez « tout seul », réactiver ou afficher l’image ressource:

  •  PNS p120 ou SNS p50 (futuroscope)

2. Des retards s’accumulent, j’ai dû changer d’avion en dernière minute …

Ce type de contrariétés dans l’inconscient peut générer une certaine forme de tristesse parce que tout se passe comme si on ne méritait pas d’avoir de la chance. Cela va créer une sorte de mal-être indéfinissable que l’on peut cacher derrière une impression de colère. Les outils très spécifiques qui vont vous permettre de retrouver rapidement votre axe sont:

  • PNS p80 ou SNS p52 (libérer la cuirasse)
  • PNS p96 ou SNS p66 (4 cerveaux)
  • PNS p122 ou VNS p40 (dote)

3. Un crash a eu lieu la veille

Difficile de ne pas être affecté par une telle nouvelle. Même si notre raison est capable de nous énumérer x arguments pour nous convaincre que les conditions de notre vol n’ont rien à voir avec le contexte de l’accident, nous pouvons être touchés et ressentir de la tristesse pour ceux qui sont concernés par cet événement. Une forme d’apathie peut en découler.

ans-crash

La solution va être de prendre un jus de citron. La vitamine C qu’ il contient permettra d’obtenir un effet notable sur notre état mental. Cette vitamine a de très nombreuses fonctions celle qui nous concerne touchant la fonction cérébrale, car elle va contribuer à la synthèse de certains acides aminés entrant dans la composition de neurotransmetteurs comme la dopamine, la noradrénaline etc. qui conditionnent directement l’attention et la faculté de concentration. Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas un stimulant, mais un régulateur métabolique. Si on est en carence, le fait de prendre de la vitamine C peut avoir au début comme un effet dopant puis au fur et à mesure cela fera place à un effet normalisateur qui va par exemple améliorer la qualité du sommeil, voir même pour certains avoir un impact anti-anxiogène.

En plus de ce truc génial et simple, voici les outils adaptés:

  • PNS p126 (vit. C)
  • PNS p76 ou SNS p58 (le huit)
  • VNS p84 (yoga des sons)

4. Un passager perturbateur

Vous avez dû accepter à votre bord une personne que vous n’appréciez pas du tout …

Il y a des situations où malheureusement il n’est pas toujours possible de remédier de façon directe: impossible de laisser son passager au bord de la route! Il est indispensable de ne pas laisser sa colère prendre le dessus et de garder son calme.

Pour cela pratiquer la respiration cohérente va être d’un effet immédiat et sera à utiliser sans modération tout au long du vol. Deux autres outils vont venir remettre les compteurs à zéro avant le départ ou aux escales:

  • PNS  p82 ou SNS p62 ou VNS p72 (respiration cohérente)
  • PNS p96 ou SNS p66 (4 cerveaux)
  • PNS p196 ou SNS p 80 VNS p70 (réflexologie palmaire)

5. Phraséologie non standard

La communication a pour objectif de transmettre des informations et la seule façon de savoir si nous avons bien communiqué est la reformulation. Dans les situations d’urgence, ou de trop grande confiance parce qu’on sait par exemple qu’il y a peu de monde sur la fréquence la tentation de ne pas respecter la procédure pour aller plus vite ou sortir de la routine peut vite être là. Hors le piège surtout s’il y a stress, va être de rentrer dans ce qu’on s’attend à entendre et donc de se couper de ce qu’on a réellement entendu. Si la conversation est en anglais, cela peut rajouter un problème de plus à ce phénomène. Faire un exercice bien spécifique avec les yeux va permettre de reconnecter son cerveau droit et son cerveau gauche et ainsi de récupérer tout son potentiel.

  • VNS p28 (sablier)

Dès que l’on sait que l’on va avoir besoin de rentrer en communication avec les contrôleurs par exemple, il est recommandé d’anticiper et de faire cet exercice surtout si l’on sait que l’on peut être facilement concerné par ce type de stress. De plus, pendant les temps d’attente par exemple, on peut se remettre en cohérence cérébrale avec l’exercice des « 4 cerveaux ».

  • PNS p96 ou SNS p66 (4 cerveaux)

ans-avion-coree

6. Radio qui parle en continu

Un bruit qui crée une sorte de brouhaha peut vite devenir un stress dès qu’il est constant et sans répit et pas question d’éteindre la radio! Depuis plusieurs années le bruit est reconnu comme un problème pouvant avoir un impact sur la santé, on sait qu’il a un réel impact sur la physiologie puisque les sujets soumis au bruit ont une augmentation de leur pression artérielle du fait de la libération en continu des catécholamines les hormones associées au stress. Pour échapper à ce stress, la tendance va être de symboliquement se replier sur soi et notamment de restreindre sa respiration. Si on reste dans cette attitude, une impression d’oppression indéfinissable peut finir par s’installer ce qui nous met en état de plus grande vulnérabilité si jamais un événement plus important devait survenir.

  • PNS p208 (respiration soupir)
  • VNS p30 (palming)
  • PNS p 174 ou SNS p 82 ou VNS p44 (tir à l’arc, si on a la place)

mouche-du-cocher

7. Un autre pilote est en difficulté

Difficile de ne pas être touché dans un tel cas et d’avoir l’esprit en paix malgré tout! Les émotions vont affluer et pour retrouver son équilibre pratiquer de l’acupressure sur une zone spécifique de l’intérieur de la main va être un bon compromis. En médecine chinoise l’émotion, c’est de l’énergie qui peut s’accumuler et rester bloquée ce qui provoque différents désordres ayant un impact direct sur le bien-être et la santé. En pressant par 3 reprises le centre de chaque main (zone MC8 en acupressure, PNS p111), vous agissez sur le méridien maître du cœur et sur un point où quand l’énergie circule bien « on garde son sang-froid ».

Sinon, on peut aussi se remettre en cohérence avec la respiration cohérente, dé-fusionner l’émotionnel avec le trèfle ou encore réactiver une ressource positive si on l’a déjà mise en place:

  • PNS p130 ou SNS p74 (trefle, même de petite envergure)
  • PNS  p82 ou SNS p62 ou VNS p72 (respiration cohérente)
  • PNS p160 (ancrage ressource)

8. Modifications successives des données d’approche de service

Cela fait plusieurs fois qu’il y a des changements dans la piste d’approche, et, là encore, il ne s’agit pas de laisser son émotionnel prendre le dessus. Pratiquer l’exercice précédent en exerçant 3 fois de suite une pression au centre de chaque main va permettre de revenir au calme si besoin. Afin d’assurer la pérennité de cette stabilité émotionnelle, les exercices suivant sont très efficaces et tous facilement faisable même quant on pilote:

  • PNS p162  (gribouillage MG)
  • PNS p128 ou SNS p68 ou VNS p60 (respiration alternée)
  • PNS  p82 ou SNS p62 ou VNS p72 (respiration cohérente)

9. Devoir aller sur un aéroport de dégagement

La fatigue aidant c’est le dépit, la déception, le ressentiment, l’ennui ou l’inquiétude qui peuvent prendre le dessus et donc le pilotage, venant fausser nos réflexes. Pour éviter cela, vous allez utiliser un outil mis en place lors de votre préparation globale à la gestion du stress et activer votre ressource PNL. L’objectif de cet ancrage est de vous donner un moyen simple et efficace en créant une association positive entre un stimulus spécifique et une réponse, e pouvoir disposer à tout instant d’un point de référence permettant de retrouver sa stabilité et ses capacités de réflexion ou d’action.

  • PNS p160 & p252 (ancrage ressource)
  • PNS p196 ou SNS p 80 VNS p70 (réflexologie palmaire)

Faire le point d’acupressure du centre de la main, comme vu plus haut, peut aussi être une solution, mais une réflexologie palmaire plus générale est souvent plus adaptée, car il est possible que les conditions stressantes dures.

La suite le mois prochain ….

 

Sport et intuition

Souvent le mot « Intuition » est banni du vocabulaire des sportifs, gagner grâce à l’intuition c’est un peu comme avoir de la chance, on n’a pas vraiment gagné par le fruit de ses efforts ou de ses compétences. Et si l’intuition était une compétence sportive? Alors comment la cultiver ou du moins l’optimiser? C’est que nous vous proposons de découvrir dans cet article atypique.

L’intuition c’est quoi?

Intuition, instinct, expertise, feeling, subtilité, talent, don, … tous ces mots désignent la même compétence, celle de savoir ou de sentir ce qu’il faut faire sans l’aide d’une analyse mentale ou d’une déduction stratégique.

L'Intuition une capacité sous utilisée de notre cerveau ...
L’intuition : une capacité sous utilisée de notre cerveau …

Par définition l’intuition est immédiate, sans effort, et souvent terriblement efficace. Dans notre monde de rationalité, elle fait peur et est même parfois associée à l’occulte. Et oui « Que la force soit avec toi » du célèbre Jedi ou du Maître Yoda, nous montre bien que l’intuition est à la lisière de l’irrationnel.

Heureusement les neurosciences sont là pour valider le phénomène, j’ai bien dit valider et non expliquer, du moins pour l’instant. Depuis les études menées par Lewicki en 1987 sur ce phénomène de traitement de l’information non conscient, les outils d’analyse de la neuroscience ont permis d’aller plus loin. Ambady & Rosenthal en 1993, Bechara en 1997, Liberman en 2000 avec des patients atteints de la maladie de Parkinson ou de Huntington, Gérard Hodgkinson en juin 2011, … : le phénomène était toujours présent et valide, statistiquement parlant.

Ces études suggèrent que nous sommes en mesure de traiter un grand nombre d’informations à un niveau non-conscient et ensuite de porter des jugements ou des actions sur la base de ces informations. Il ressort que notre corps peut réagir à cette information avant même que nous l’ayons traitée consciemment !

Le célèbre joueur de rugby, Jonny Wilkinson, comme tous les grands sportifs font la différence grâce à ce sixième sens. Si cela vous intéresse, je vous conseille le petit livre « Rugby Quantique« , où le rugbyman expose sa façon de voire les choses « intuitive et connectée ».

Rugby quantique, l'intuition en action
Rugby quantique, l’intuition en action

Nous finirons par des citations d’hommes connus et reconnus pour leur côté scientifique et rationnel :

C’est avec la logique que nous prouvons et avec l’intuition que nous trouvons. – Henri Poincaré –

Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. – Albert Einstein –

La seule chose qui vaille au monde, c’est l’intuition. – Albert Einstein –

Comment optimiser son intuition

Dans notre livre Sport No Stress (noté SNS), nous abordons cet aspect par la Zone: la ZOF – Zone Optimale de Fonctionnement – page 15 notamment. Si l’on veut résumer, il s’agit d’être en état « No-Stress », d’où l’utilisation des outils présents dans l’ouvrage.

Si l’on veut être plus technique, plus précis, il y a deux grandes perturbations à l’intuition :

  • les perturbations émotionnelles et
  • les perturbations mentales.

Bien sûr les perturbations physiques existent aussi, mais c’est là tout l’art de l’entraînement que d’être au top le jour J de la compétition sur ce point. Et c’est à vous de ne pas saboter ce potentiel physique par une alimentation stressante (voir SNS page 29).

Dans le cadre de l’optimisation de l’intuition, en dehors de l’état « No-Stress » qui sera atteint par la pratique des outils de « Sport No Stress », tous les outils complémentaires sont présents dans « Poker No Stress » (noté PNS). Cela peut surprendre, mais c’est méconnaître l’aspect compétitif du Poker de tournoi et l’aspect feeling du jeu en live. Vous trouverez dans Poker No Stress tous les outils spécifiques de gestion de l’émotionnel et du mental. Comme le montre la double page suivante, issue de Poker No Stress, seules les zones descriptions et diagnostics sont spécifiques au poker. Tout le reste de la fiche décrit l’exercice. De plus un abécédaire en fin d’ouvrage propose une présentation « hors contexte » de l’outil: son historique, son domaine d’emploi, etc.

Poker No Stress, une "bible" d'outils No-Stress
Poker No Stress, une « bible » de 82 outils No-Stress

L’intuition prend moins d’un tiers de seconde, ensuite c’est soit notre mental soit notre émotionnel qui prend le relais et risque de perturber la qualité de l’information acquise.

Voici la liste des outils bien adaptés pour optimiser l’intuition. Certaines pratiques sont anticipatoires, d’autres sont correctives comme expliqué dans les ouvrages. Quand un outil existe dans plusieurs de nos livres, toutes les références sont données (voir notation).

Si la perturbation est Émotionnelle:

  • Hypertonix du cou SNS p48 / PNS p94
  • Point des hémisphères SNS p54 / PNS p166
  • Marche contemplative PNS p124
  • Votre Art PNS p220
  • Elixir Rescue  NsNaNt Sol3 / PNS p142
  • Libérer la cuirasse SNS p52 / PNS p80
  • Le xylophone du crâne ou battre le tambour céleste PNS p224

Si la perturbation est Mentale:

  • Le Cross-crawl SNS p54 /NsNaNt Sol2 + Clef4 / PNS p66
  • Centrage des 4 cerveaux SNS p66 / PNS p96
  • Méditation 3G VNS p54 / PNS p220
  • Respiration cohérente SNS p62 / VNS p72 / PNS p82
  • Relaxation nidra VNS p32 / PNS p240

Il y a également un chapitre sur l’intuition dans PNS (p 402-406).

Augmenter votre intuition, gagner en performances
Augmenter votre intuition, gagner en performances

Les sports concernés

Quand on pense intuition, les spécialistes d’art-martiaux vont tout de suite faire l’association Sen-No-Sen et c’est tout à fait pertinent. Les sports de précision dynamique comme le tennis, le tennis de table sont bien sûr très utilisateur d’intuition. Mais les sports plus stables comme le golf ou la pétanque nécessitent eux aussi leur dose d’intuition, de feeling, d’instinct.

Pour les sports collectifs, nous avons déjà évoqué le rugby, mais c’est le même enjeu en football ou en basketball. La notion d’intuition est ici plus portée sur l’ensemble du groupe mais reste un plus incontestable.

La clef de l’intuition reste de ne pas la dénaturer par une montée émotionnelle ou la prise en otage « rationnel » du mental. Ensuite, l’intuition doit rester un plus, la base étant donnée par la qualité technique du compétiteur bien mis en potentiel par un entraînement optimisé et adapté.

Samouraï ou Jedï, que l’intuition soit avec vous.

Qi-gong de l’Arbre et endurance

Qi-gong de l’Arbre et endurance

Dans un précédent article sur l’endurance, nous avons évoqué comme outil d’augmentation de l’endurance la voie interne des arts martiaux: le Qi-Gong. Il peut paraître surprenant que la lenteur et le « non-effort » puissent aller dans le sens d’augmenter notre endurance, endurance en effort mais aussi endurance face aux stress!

La réaction classique pour les sportifs comme pour les personnes sur-actives est de se tourner vers un Qi-Gong YANG, dynamique si vous préférez. Mais ceci est un piège, plus on se rapproche d’un entraînement sportif classique, plus l’intérêt de l’approche à médiation corporelle « Qi-Gong » baisse. Il est préférable de faire un « bon entraînement sportif » qu’un Qi-Gong proche du sport!

Zhan Zhuang, la posture de l'arbre
Zhan Zhuang, la posture de l’arbre

Aussi, afin de bien mettre en évidence ceci, nous allons vous présenter aujourd’hui un Qi-gong immobile, celui de l’arbre le « Zhan zhuang« .

ZHAN = se tenir debout
ZHUANG = pieu, poteau
Généralement nommé : Posture de l’arbre mais aussi appelé yang sheng zhuang (posture pour nourrir le principe vital)

Et oui, rester immobile 30 à 45 minutes sans bouger les pieds rend plus endurant et …  plus zen. “Se tenir debout tel un arbre” est un exercice pratiqué depuis des temps très anciens en Asie du Sud-Est et en Chine, comme méditation, art de santé ou préparation aux arts martiaux. Si la description de la technique est élémentaire, sa réalisation demande un vrai entraînement, une vraie pratique quotidienne.

Lire la suite

Golf, gestion du mental et des émotions

Dans un précédent article nous évoquions le lien possible entre golf et spiritualité avec le golf transpersonnel. Aujourd’hui, nous vous proposons un autre parallèle entre le golf – pris comme exemple de sport – et la gestion du stress.

La gestion de nos émotions est une des clés du golf sur … le plan mental. Et oui l’interaction des deux Mental-Emotion est très forte comme nous allons le voir dans cet article inspiré d’une revue de golf.

Le golfeur ... intérieur ...
Le golfeur … intérieur …

Situation ou quand le doute s’installe…

Vous avez sans doute entendu parler du « golfeur intérieur« , Qui est-il? Quelle est cette part de nous-mêmes qui nous permet parfois de produire un jeu satisfaisant pendant quelques trous et qui peut aussi bien nous précipiter, à un moment donné, vers des coups de golf peu dignes de notre niveau, vers la contre-performance totale? Ces questions nous amènent à nous pencher sur l’une des composantes majeures de notre condition humaine: notre monde émotionnel.

golf-47

Imaginons un joueur de bon niveau, qui vient de frapper un bon drive et qui se dirige vers sa balle, plutôt satisfait de ce qu’il vient de produire. En arrivant sur sa balle, il découvre que son attaque de green est dangereuse face à la série de bunkers qui lui barre l’horizon… Soudain, en effet, c’est comme si ces bunkers mangeaient tout l’espace et semblent donc être un obstacle réellement infranchissable.

Diagnostic ou que s’est-il passé?…

Le joueur vient de quitter l’état de confiance dans lequel il se trouvait en allant vers sa balle pour entrer dans un état doute, de crainte … déclenché par la seule vue des bunkers. Car il sait que si sa balle tombe dans le sable, il aura des difficultés à l’en sortir sans perdre de points.

Cet exemple nous permet de percevoir les mécanismes de l’émotion:

  • un état qui s’exprime à l’intérieur de notre corps; ici, la satisfaction.
  • un déclencheur qui perturbe ce premier état; ici, la vue des bunkers.
  • un nouvel état qui prend brutalement la place de l’autre; ici, la crainte ou le doute.

Action ou comment résoudre le conflit…

Comment notre joueur va-t-il résoudre cette confrontation à son monde émotionnel? Ceux qui se sont déjà penchés sur leur « golfeur intérieur » savent, parce qu’ils ont senti dans leur corps, qu’ils sont en « cote d’alerte ». Ils ont donc, avec le temps, bâti une stratégie qui leur permet d’isoler le déclencheur de leur émotion:

« Attention, bunker devant, donc surtout éviter les parasites de la petite voix ou les images négatives qui me rappellent toutes les mauvaises sorties de bunker… Et pour cela, souffler, relâcher mes épaules, me centrer sur la cible et visualiser mon coup en me sentant les pieds bien posés sur le sol…« 

Ainsi, il aurait réussi à transformer l’état de doute ou de crainte, qui a tendance à créer un mouvement émotionnel de repli à l’intérieur de nous-mêmes (et peut même, parfois, quand le stress est trop élevé, nous donner envie de fuir la situation) en un état positif qui lui donne envie d’aller vers l’objectif qu’il vient de se fixer, tous capteurs sensoriels ouverts!

Conclusion…

Apprendre à utiliser le parcours comme « partenaire » de rencontre de notre « golfeur intérieur« , c’est nous conduire à développer avec nous mêmes un rapport lucide et bienveillant. Rencontrer son « golfeur intérieur« , savoir ce qui nous permet de dépasser nos limites, c’est être consciemment compétent et être consciemment compétent, c’est pouvoir transférer nos acquis dans tous les secteurs de jeu et. . . même de notre vie.

Pour aller plus loin: Cairn.info/revue-staps

 

L’endurance une qualité sportive à cultiver

L’endurance est une qualité souvent évoquée lors d’un entraînement sportif. Mais que se cache t-il exactement derrière ce mot et cette qualité?Quels stress peuvent entrer en jeu au moment de travailler cette capacité et comment en  sortir?

Voyons déjà quelle définition nous donne  le dictionnaire :

Endurance : aptitude à résister.

Endurance, effort et gestion du stress

Du point de vue du sportif c’est la possibilité de maintenir dans le temps un certain niveau d’intensité lors d’un effort prolongé. Selon le type de sport, il va s’agir tantôt d’une charge imposée, tantôt d’une puissance donnée (on parle de régime de contractions) ou encore d’une cadence à soutenir comme la vitesse. Il va donc s’agir d’une endurance qui  sur le plan général va solliciter le système cardio-respiratoire et sur le plan local le système musculaire. Si nous prenons une définition qui concerne notre quotidien l’endurance fera référence plus précisément à notre résistance à la fatigue.

Nous pouvons donc aborder cette qualité endurance sous différents angles. Nous n’aborderons pas le côté endurance musculaire et physique pur, ceci étant très bien étudié et maîtrisé par les programmes d’entraînements des différentes disciplines sportives. Par contre il va être intéressant de se pencher sur notre aptitude à l’effort dans ce qui peut venir l’entraver soit lors d’un entraînement, soit dans notre vie quotidienne.

Un premier facteur va entrer en jeu si nous désirons acquérir de l’endurance, c’est à dire être capable de soutenir un effort prolongé, que ce soit à travers une activité sportive, ou un apprentissage – qu’il soit intellectuel ou concret – : ce sera notre enfance. En effet s’il y a bien une période de notre vie riche en apprentissages de toutes sortes et donc en besoin d’être dans un effort continu, c’est celle-ci. Et là, la qualité du soutien de notre entourage que ce soit familial, à l’école etc. va être déterminante. Pour construire une base solide sur laquelle le  futur adulte pourra prendre appui sans souci quand le besoin d’être dans l’effort se manifestera, il faut considérer trois formes de soutien:

  • Un soutien d’estime où le parent, l’adulte référent renvoie à l’enfant: tu es quelqu’un de bien.
  • Un soutien affectif ou le message sera plutôt : nous sommes à tes côtés, nous t’aimons.
  • Et enfin un soutien matériel avec des compétences qui  correspond à: nous allons t’aider.

Si l’enfant a manqué de soutien ou d’estime, une fois grand, il aura tendance à vivre ses échecs ou  ses mauvais résultats comme une remise en cause de sa valeur. Ce sera donc une personne qui aura besoin d’être souvent encouragée.

Si c’est plutôt le soutien affectif qui a fait défaut, à la moindre contre-performance ou difficulté elle va se résigner. Pour elle ce résultat est la confirmation qu’elle n’a aucune valeur. Cette personne aura essentiellement besoin d’être rassurée.

Ces deux attitudes  sont importantes à comprendre et à distinguer car il s’agit de deux stress différents. Hors, souvent, il y a confusion dans la solution adoptée par les accompagnants. De plus, le fait de ne pas utiliser les mots justes, au lieu de diminuer le stress, va au contraire l’accentuer! Pour ne pas commettre d’impair, une solution simple est de prendre comme principes et repères les deux pensées suivantes:

  • nous ne progressons jamais que par rapport à nous même et
  • la valeur d’une personne n’est pas liée à ses résultats (nous sommes bien plus que ce que l’on peut ou non faire).

Ainsi pour rassurer: rappeler à la personne ce qu’elle a déjà dépassé ou accompli , et pour l’encourager valoriser l’effort , le fait d’avoir participer, etc. Ces deux bases fondamentales permettront à la personne d’acquérir plus de confiance en elle.

Sur le plan purement physiologique la fatigue peut être de deux types. Soit elle est dû à une activité physique ponctuelle ayant sollicité des muscles d’une façon inhabituelle comme un déménagement, le bêchage du jardin etc. Dans ce cas une bonne nuit de sommeil et tout rentre dans l’ordre. Soit il s’agit d’une fatigue chronique avec un manque de motivation, une grande lassitude et un sommeil non réparateur, on emploie souvent dans ce cas le terme de « fatigue nerveuse« . Nous sommes alors dans le cas d’une situation où la personne vit un stress permanent. Hors au niveau physiologie il a été établi que la fatigue est directement en relation avec la quantité d’oxygène disponible. Plus cette quantité d’oxygène diminue plus la fatigue augmente. Sur le plan musculaire quand l’oxygène est consommé il existe un système parallèle qui peut fonctionner en anaérobie c’est à dire sans oxygène, mais il va consommer beaucoup d’énergie. Lors d’un entraînement les exercices proposés vont bien sûr permettre de solliciter les systèmes aérobie (en présence d’oxygène) et anaérobie (en absence d’oxygène) afin d’être performant dans tous les cas Si nous ramenons cela à notre quotidien ou la sensation de fatigue et de saturation peut apparaître à tout moment se rappeler ce lien  de cause à effet « fatigue <-> manque d’ oxygène » va être très important.

Oxygénation, respiration

A de nombreuses occasions nous avons parlé des bienfaits de la respiration et nous avons souligné ses effets anti-stress. Dans le cas de l’endurance la physiologie vient nous donner une explication mais aussi un argument de plus pour faire des pauses respirations régulières au cours de sa journée. Nous savons que respirer en conscience, de façon continue, est tout un apprentissage. Au départ la meilleure stratégie va être de se fixer des points de repères dans l’emploi du temps de sa journée pour faire des pauses respirations. Par exemple toutes les heures prendre 3 minutes pour faire de profondes respirations ventrales est déjà excellent. Vous ne vivrez pas votre journée aussi pesante que d’habitude et vous gagnerez en efficacité! Par la suite si vous désirez varier le type de respiration vous savez que vous disposez de la respiration alternée et de la respiration égyptienne. Il y a également la respiration afghane qui se fait en marchant et que vous pouvez pratiquer à chaque déplacement même s’il s’agit d’un trajet de quelques minutes. Loin de perdre du temps c’est l’inverse vous en gagnerez car au moment de revenir sur votre travail vous aurez les idées plus claires et vous vous sentirez en forme .

Le ebook Transpersonnel

Cela surprend souvent, mais il existe une dimension spirituelle en sport et pas seulement dans les arts martiaux. La confusion spiritualité/religion étant courante, on parle de dimension transpersonnelle. A l’occasion de la sortie de notre livre « Transpersonnel » en ebook Kindle, c’est l’occasion d’aborder le sujet.

ebook sur le transpersonnel à lire sur tablette, smartphone et ordinateur
Ebook sur le « Transpersonnel », à lire sur tablettes, smartphones et ordinateurs… 3€

Introduction

C’est vrai que très peu de livres abordent le sujet, parmi les deux plus connus on en trouve un en Français et un autre en Anglais:

Comme nous le dit le titre du deuxième livre, le golf par exemple, peut cacher un côté profondément transpersonnel, au sens où sa pratique va nous permettre d’aller au delà de notre personna, de connecter un « non-espace non-temps » très spécifique et très proche des états modifiés de conscience des moines Tibétains ou de ceux étudiés par l’approche Transpersonnelle. En Golf, on parle même dans certain cas, de swing mystique! Mais avant de revenir au Golf et au sport, voyons ce qu’est le transpersonnel.

Le Transpersonnel

Dans notre ouvrage « Transpersonnel » nous exposons avec détails l’historique de ce mouvement, les personnes référentes et bien sûr les bases. En voici quelques extraits choisis:

  • Le Transpersonnel est, dans son fondement, un mouvement plus qu’une méthode. Il est né officiellement aux États-Unis au sein de la psychologie humaniste, en 1969, sous l’initiative d’Abraham Maslow psychologue du travail et de Stanislav Grof neuropsychiatre.
  • Le terme transpersonnel a une étymologie basée sur un adjectif : le mot « personnel » associé au préfixe « trans », un mot latin signifiant de l’autre côté, par-delà, au-delà. Le transpersonnel est ce qui existe au-delà de la personnalité, au-delà de l’ego donc ce qui est de l’ordre du spirituel.
  • Le Transperseonnel va donc étudier tous les états qualifiés d’états modifiés de conscience obtenus par exemple lors de la méditation, du sommeil, pendant les rêves, ou vécus lors d’expériences spirituelles, paroxystiques ou transcendantes. Le mouvement transpersonnel va s’intéresser à toutes les techniques permettant de provoquer ces états modifiés de conscience et à l’impact de ces expériences sur le plan physique, émotionnel, intellectuel et spirituel, mais aussi sur le plan de la créativité, de la communauté etc.

Si le transpersonnel est le quatrième courant en psychologie, ici, c’est le côté état modifié de conscience qui va nous intéresser et plus particulièrement le dépassement de soi.

Biofeedback et EMC

Découvert dans les années 1970, la première utilisation du biofeedback a été celle du biofeedback EEG (Electro-EncéphaloGramme) avec l’analyse des ondes du cerveau. Les inventeurs des techniques de relaxation modernes, E. Jacobson avec la relaxation progressive, et A. Caycedo avec la sophrologie, ont utilisé ces techniques pour mesurer l’efficacité de leurs méthodes. Le modèle dit de « la réponse de relaxation » issu de ces expériences était une base vérifiée et utilisée. Dans ce modèle, la présence d’ondes alpha indique le degré de centration, d’intériorisation : plus il était grand, plus les ondes alpha étaient présentes. L’arrêt de l’état méditatif était immédiatement visible sur l’EEG par l’arrêt des ondes alpha.

On peut dire que jusqu’en 2000, les biofeedbacks basés sur ce modèle « recherche de l’état Alpha », ont largement fait leurs preuves que ce soit en milieu hospitalier, sportif, ou individuel à travers la relaxologie, la sophrologie, et les états modifiés de conscience dont la méditation. Globalement, les États Modifiés de Conscience (EMC) étudiés, l’étaient au repos et non en plein effort, en pleine action sportive.

En novembre 2004, des chercheurs de l’Université de Madison, dans le Wisconsin, ont étudié l’activité cérébrale de huit moines bouddhistes en état de méditation. Leur étude met en évidence que ce sont les ondes gamma qui reflètent le mieux l’activité cérébrale lors d’une intériorisation (méditation). Les ondes gamma, auparavant associées à l’activité cognitive intense, relèveraient également d’une hyper-conscience méditative. L’étude des EMC évolue….

Sport & Transpersonnel

En 2007, des neurosceintifiques de l’université de Rome et de l’institut de médecine du comité olympique ont fait revêtir à douze golfeurs un casque appareillé d’un système EEG. Etant donné l’état interne décrit par ces joueurs de haut niveau lors de swing ou de put particulièrement réussis, on s’attendait à enregistrer une grande présence d’ondes alpha lors de tirs exceptionnels. Hors c’est l’opposé qui a été enregistré! Plus les ondes alpha se réduisaient, plus la balle était proche du trou! Bien sûr d’autres études, publiées dans « The journal of Physioly », ont été faites et ont mis en évidence la même conclusion chez des escrimeurs, des gymnastes ou des karatékas lors de shiwari (casse de planches): Extrême concentration = zéro onde alpha!

Les ondes Alpha nécessitent un état repos (relaxation, méditation) mais si les EMC peuvent être atteint avec des ondes Gamma… cela signifie que l’on peut être en EMC (état modifié de conscience) en action!

Comme on le voit, en cinquante ans, de nouvelles données sont à intégrer dans de nouveaux modèles cérébraux en devenir. Le point difficile, non résolu à ce jour, est d’associer des informations objectives avec des vécus subjectifs. Si l’on reprend le cas du golfeur de haut niveau, beaucoup disent se sentir « un avec la balle » ou « un avec le trou », on est là loin de données techniques et analytiques dites « cerveau gauche » et donc facilement modélisable.

L'EEG et le scanner sont la base objective des EMC
L’EEG et le scanner sont la base objective du Transpersonnel

En 2009, on peut juste dire qu’au moment du « put » final, le golfeur est dans état objectif (relevés EEG et scanner) et subjectif (ressenti, état interne) voisin du moine bouddhiste en méditation. Les dernières analyses mettent en évidence que, contrairement à l’ancien modèle « État Alpha », l’onde alpha qui était un bon critère de feedback en 1970 ne l’est plus en 2009. Paradoxalement, on peut même affirmer que c’est l’absence d’onde alpha qui devient un bon critère si les ondes Gamma sont présentes!

En 2012, les ondes gammas, anciennement associées à l’activité cérébrale cognitive classique devient partenaire des EMC. Les ondes gamma (au-dessus de 30-35) témoignent d’une activation de neurones exceptionnelle, telle qu’on la rencontre pendant les processus de création et de résolution de problème, dans les EMC en pleine conscience, dans les états de dépassement sportif.

La Zone, the Flow

En parallèle, pour les sportifs l’étude de la Zone (voir §A5 de l’article « Qu’est-ce que le stress.« ) va déboucher bien sûr la gestion du stress du sportif mais aussi sur un état particulier de bien-être ultra-performant « The flow ».

L’état de grâce, l’objectif des champions

Dans l’effort, les sportifs vivent parfois des expériences extraordinaires entre le corps et l’esprit. De nombreux champions interviewés dans le documentaire Play l’évoquent à demi-mots. Quel est cet état d’hyperconcentration et comment le développer? Comment être dans «la Zone», cet état de grâce que tous les sportifs veulent atteindre? … lire la suite de l’article >>

Comme le dit cet article, la ZOF, <<… une « zone » que tous les sportifs veulent atteindre. Et effectivement les techniques de coaching et plus particulièrement celles de de gestion des stress  offrent un précieux sésame pour tenter d’accéder au saint Graal : la « Zone », cet état d’éveil intérieur, synonyme de performance maximale, après lequel courent tous les sportifs. Un état de grâce, que l’on peut presque qualifier d’état second, où tout leur réussit. Où, comme l’explique Zinedine Zidane, les joueurs sont capables de se dépasser et d’agir avec un temps d’avance. Un moment d’hyper intuition où le footballeur semble avoir le ballon collé aux crampons, et anticipe le jeu de l’équipe adverse. Ce bref instant où le joueur de basket réussit tous les shoots qu’il tente, et se sent inébranlable. Ces quelques secondes où le tennisman va pressentir la trajectoire exacte de la balle, où le nageur va exécuter sa dernière longueur en remontant tous ses concurrents de manière presque surhumaine pour gagner la course. Les Anglo-Saxons l’appellent le « flow », la communauté scientifique, la ZOFI (Zone Optimale de Fonctionnement Intérieur) ou Zone Optimale Individuelle de Fonctionnement (ZOIF)… >> … lire la suite >>

Sport – Entrez dans la Zone – Atteignez l’ état mental ultime…

amzn.to/2onXkhr

Résumé du livre:

Quelle est cette mystérieuse Zone dont parlent de nombreux athlètes? La Zone c’est cette sensation d’euphorie qui efface le doute et la fatigue. C’est cet état qui survient lors de ces moments où tout semble parfait, tout se met en place naturellement, tout devient simple et fluide. Comme si le corps savait quel est le bon mouvement. Car si la Zone est affaire de mental, notre corps est aussi de la partie. Damien Lafont apporte un éclairage nouveau et complet sur cette dimension cachée du sport. Il passe en revue toutes les hypothèses et donne sa vision sur ces moments de vie intenses. Une enquête fascinante menée auprès des meilleurs spécialistes du domaine: athlètes, entraîneurs, chercheurs et écrivains touchés ou fascinés par la Zone ; un voyage étonnant! Jusqu’à présent, cette expérience ne semblait accessible qu au cercle restreint des champions. «Entrez dans la Zone» nous montre que nous avons en chacun de nous le potentiel pour la créer et nous donne les clés pour y parvenir. «Entrez dans la Zone» est une invitation à chercher, expérimenter, non pas pour trouver la Zone, mais notre propre Zone d excellence. Un livre étonnant qui change notre vision du sport.

Exemple: le Golf

Voyons ce qu’en dit Pierre Wittmann, Golfeur, artiste et auteur de :

amzn.to/2oo2dav

<< Une des plus importantes vertus du golfeur est l’équanimité. Savoir rester calme, concentré et imperturbable, aussi bien après un bon qu’un mauvais coup. Dans la vie quotidienne, l’équanimité est une vertu très profitable, mais très difficile à pratiquer. Ce n’est pas différent sur un terrain de golf. On retrouve dans le jeu de golf la plupart des situations et des difficultés que l’on rencontre dans la vie de tous les jours, dans les rapports avec les autres joueurs, avec l’environnement et surtout avec soi-même. C’est pourquoi on compare souvent le golf à une pratique spirituelle. D’ailleurs certains sages, comme Krishnamurti, étaient de fins joueurs de golf. On dit aussi que le golf fait vivre à celui qui le pratique toute la gamme des émotions humaines, depuis l’extase qu’il ressent après avoir frappé un coup parfait, jusqu’aux plus amères frustrations lorsqu’il perd plusieurs balles de suite dans un lac ou un fourré. >>

Conclusion

Le sport peut être l’occasion d’une expérimentation extraordinaire des liens entre corps et esprit… Peut-être l’avez-vous déjà vécu ne serait-ce que quelques secondes? Cet état appelé «la Zone ou the Flow» serait donc celui de la meilleure performance possible… !

On le voit, avec la ZOF, le sport peut devenir Transpersonnel à tout instant.

 

Le doute un stress pas comme les autres…

Qui ne connait pas ce sentiment qui a le don de s’insinuer au moment ou il ne faut pas, occupant brusquement  tout l’espace et le temps, nous coupant de notre confiance en nous et en nos capacités? D’où vient le doute? Comment en sortir et reconquérir son assurance pour vivre sa compétition ou son challenge de vie de la meilleure façon possible? Comment aider un sportif qui doute en fonction du moment où ce doute fait surface?

Il y a trois types de doutes:

  • celui qui se déclenche pendant l’entraînement ou la veille de la compétition,
  • celui qui surgit juste avant de passer à l’action, ou
  • le doute qui peut suivre après avoir passé son épreuve.
1°) Je doute, 2°) Je doute, et 3°) Je doute !
1°) Je doute, 2°) Je doute, et 3°) Je doute !

Comme toute chose, si le doute existe c’est qu’au départ il a bien une fonction, une utilité. Quand quelqu’un nous affirme quelque chose, c’est bien notre capacité à remettre en question ces propos qui crée une sorte de vigilance et permet la prudence. C’est aussi le doute qui permet l’esprit critique sur ses propres façons de procéder et de là la mise en place d’autres stratégies si besoin. Le doute nous protège aussi de l’arrogance car il nous permet de nous remettre constamment en cause et donc constamment en capacités d’amélioration et d’évolution. Mais comme toute chose, dès que le doute est en excès ses effets positifs basculent et cela devient synonyme de stress. Un stress qui peut même devenir dans certains cas paralysant au moment de passer à l’action.

Que faire face à un doute qui se manifeste lors de l’entraînement ou la veille de la compétition? A ce stade le doute est en réalité comme l’arbre qui cache la forêt car, par exemple, derrière la phrase « je ne vais jamais y arriver » se cache une peur: Peur de ne pas réussir, peur de ne pas être à la hauteur, peur d’être ridicule etc.

Le doute, après un coup dur ou un accident
Le doute, après un coup dur ou une blessure...

Autre exemple la blessure: rien de pire pour un sportif qui tout à coup se voit priver de son activité et ignore quand il pourra reprendre. Derrière chaque question qu’il se posera peut surgir le doute de réussir à guérir à temps, de retrouver son niveau d’avant, de ne pas rester marqué par son accident etc. Le doute s’alimente de toutes les incertitudes et Dieu sait si le nombre d’incertitudes peut être infiniment vaste dès que l’on s’attache à les recenser.

Comme les garanties de réussite ne peuvent pas exister à 100% parce que justement dans tout évènement il y a une part qui ne dépend pas de nous il va falloir apprendre à  apprivoiser cette part d’incertitude, accepter ce risque de l’inconnu. Pour cela affronter ses peurs va être une première clé. L’exercice va consister à faire une liste de toutes ses peurs et puis de choisir la plus importante celle qui à vos yeux serait la pire si elle devait se réaliser. Une fois ceci déterminé oser aller au bout de votre peur en envisageant le pire. Qu’est ce qui serait le pire du pire si cette chose qui vous fait peur devait arriver? En osant faire cela vous verrez que déjà une partie de votre peur va s’effondrer d’elle même car vous serez bien obligé de réaliser qu’ une partie de vous-même va dire: et alors la vie continue! Cet exercice va vous permettre de relativiser et de prendre du recul en vous détachant du résultat. Vous n’êtes pas une place dans un classement ou une victoire vous êtes bien plus que cela et il est vital de le garder bien présent à l’esprit.

Pour aller vers le No-Stress, faite la check-liste complète de vos peurs
Faire la check-list complète de vos peurs

Ce qui est difficile c’est que nous avons pris l’habitude depuis notre enfance d’être identifié et confondu avec nos actions ou nos résultats et nous avons fini par croire que nous n’étions que cela. En parallèle revenir à sa motivation première et à son objectif qui doit rester le plaisir peut être aussi important dans ces moments là. Voici une citation de Chuck Noll un célèbre entraîneur de football américain  qui peut permettre de revenir à l’essentiel : »Les sensations fortes ne sont dans la victoire mais dans l’action« . Et puis une autre dans le même esprit de Luis Fernandez: « En compétition il y a toujours un premier et un dernier mais l’important est de ne pas être le second de soi-même. » Vous vous êtes préparé au mieux de vos possibilités et vous apprêtez à donner le meilleur de vous-même c’est cela qui compte.

Regardons maintenant comment gérer un doute qui surgit quelques minutes avant de passer à l’action: la clé sera de mettre sa présence dans le corps via une respiration abdominale. En se concentrant sur le présent et le corps cela évite automatiquement de se projeter dans le futur et de passer en revue toutes ses incertitudes. Dans ses interviews Raphael Nadal rappelle toujours à quel point il se concentre sur le présent et non sur ses performances futures et sa capacité à accomplir des exploits. Lors de l’exercice il va s’agir d’instaurer une respiration la plus harmonieuse possible, pour occuper le mental compter 5 secondes pour le temps de l’inspir en gonflant le ventre puis compter toujours 5 secondes pour le temps de l’expir en rétractant le ventre. Le faire au minimum pendant une minute. Pour être efficace il est évident que si vous prenez soin de vous entraîner à respirer de cette façon en dehors des moments de compétition le résultat sera d’autant plus probant le jour J.

Technique anti-stress puissante : la respiration circulaire
Respiration circulaire : la seule technique où notre volonté peut agir vers le no-stress

Évoquons maintenant la troisième situation: L’épreuve est passée et le doute s’empare de vous avec la pente glissante du risque de dévalorisation qui lui est souvent associée. C’est à ce moment là qu’au contraire il faut vous féliciter parce que vous avez osé être à la hauteur de vos rêves, vous avez dépassé vos peurs, vos limites, votre fatigue,  vous avez décidé de réaliser vos envies et vous êtes allé au bout de cette réalisation. En considérant ce que vous venez d’accomplir sous cet angle là, vous vous redonnez le plaisir de pouvoir recommencer l’aventure tout en boostant vos performances puisque quelque soient vos résultats ce succès là sera au rendez-vous. Vous pouvez perdre ou gagner cela ne change rien à la valeur de ce que vous avez essayé d’accomplir. Votre expérience se sera enrichie, et vous aurez enrichi les autres par votre exemple et votre participation.

L'auto-gratitude une clef de la gestion no-stress
L'auto-gratitude une clef no-stress

Vous voici désormais avec trois nouveaux outils vous permettant de sauvegarder votre confiance en vous quelque soit le moment où celle-ci puisse être remise en question. Outils à user sans modération au sport comme dans la vie quotidienne.

Calcium et sport

Lors de tout effort physique l’organisme va avoir un besoin accru en certains éléments apportés par l’alimentation. Si l’un  de ces éléments fait défaut, l’organisme rentre en stress et ne peut assurer le bon déroulement  de toutes ses fonctions.

Hors pour le sportif, que ce soit lors de son entraînement ou d’une compétition, il est vital d’éviter ce type de stress sachant qu’il en a déjà un certain nombre d’autres, plus compliqués par ailleurs à gérer.  Je vous propose d’aborder l’un de ces éléments: le calcium afin d’apprendre à  mieux le connaître et ainsi éviter d’éventuelles carences pouvant par exemple être à l’origine de crampes ou de fragilité osseuse.

Où trouver du calcium, l'aliment no-stress ?
Où trouver du calcium, l'aliment no-stress du sportif ?

Pour comprendre l’importance du calcium il est nécessaire d’étudier le phénomène de la contraction musculaire clé du mouvement et donc de toute activité sportive. C’est le cerveau qui donne l’ordre au muscle de se contracter et les neurones en libérant du calcium au sein de chaque fibre musculaire vont permettre cette contraction. Dès que l’influx nerveux cesse, le calcium sera stocké en prévision de futures contractions et le muscle se relâche.

Le muscle pour pouvoir fournir cet effort a besoin d’eau, d’énergie et d’oxygène. Au début du mouvement le débit sanguin qui assure l’apport en oxygène et en énergie n’est pas à son optimum et donc ne correspond pas aux besoins réels du muscle à ce moment là. Les cellules vont alors travailler à partir du glycogène stocké dans le muscle et en anaérobie c’est à dire en absence d’oxygène. C’est ce type de transformation et donc de fonctionnement qui va produire l’acide lactique. Ensuite, dès que le débit sanguin s’accélère et donc que les apports en oxygène et en énergie sont suffisants les cellules rebasculent sur un mode de fonctionnement aérobie c’est à dire en utilisant de l’oxygène et l’acide lactique sera consommé.

A travers ce rapide résumé nous comprenons déjà l’importance d’une bonne hydratation, d’une alimentation équilibrée et d’un échauffement qui va amener la respiration et le débit sanguin au niveau de l’effort qui sera à fournir. Comment assurer un apport en calcium régulier et optimum à l’organisme pour être au meilleur de ses performances physiques?

Comment rester en forme pendant la compétition ?
Comment rester en forme pendant toute la compétition ?

Si on excepte les produits laitiers souvent mal tolérés et dont seulement 30% du calcium est assimilable par l’organisme (contre 50 à 70%  du calcium contenus dans les végétaux) où trouve t-on ce minéral? Voici une première proposition de 9 fruits et de légumes contenant du calcium réellement bio-assimilable. Je vous propose, pour jouer, de les classer par ordre décroissant, puis de vérifier si vous connaissances sont ok :

A votre avis, quel est celui qui contient le plus de calcium?

  • A-Figue séchée
  • B-Noix
  • C-Brocoli
  • D-Bette
  • E-Datte sèche
  • F-Cassis
  • G-Épinard
  • H-Fenouil
  • I-Persil

Réponse, par ordre décroissant:  I, A, G, H, C, D, E, B, F

La figue séchée est un excellent aliment plein de calcium
La figue séchée est un excellent aliment plein de calcium

Pour être plus précis, pour 100g de chaque produit, par ordre décroissant de valeur de calcium:

  • Persil > 200mg
  • Figue séchée > 160mg
  • Épinards > 104mg
  • Fenouil > 100mg
  • Brocoli > 93mg
  • Bettes  > 80mg
  • Datte sèche > 62mg
  • Noix  > 61mg
  • Cassis > 60mg

Voici une autre proposition avec d’autres types d’aliments non-laitiers et non-carnés. De nouveau, testez vos connaissances sur leur potentiel calcium:

  • A-Graines de tournesol
  • B-Graines de sésame
  • C-Noisettes
  • D-Amandes
  • E-Algue nori ou dulse
  • F-Flocons d’avoine
  • G-Tofu

Réponses, par ordre décroissant: B, E, D, G, C, A, F

Amandes, noisettes et calcium pour que le sportif reste no-stress
Amandes, noisettes et calcium pour que le sportif reste no-stress !

Comme précédemment, pour être plus précis, pour 100g de chaque produit, voyons par ordre décroissant le taux de calcium:

  • Graines de sésame > 966mg
  • Dulse ou Nori > 436mg
  • Amandes > 248mg
  • Tofu > 215mg
  • Noisettes > 136mg
  • Graines de tournesol > 106mg
  • Flocons d’avoine > 50mg

Si le persil évoqué dans la première liste est un ingrédient que nous avons l’habitude d’utiliser, la graine de sésame et les algues eux sont moins classique et ne sont pas d’une consommation aussi courante en Europe. Sachez que le sésame se trouve aussi sous la forme de pâte appelée tahin ou tahini (selon le même type de présentation que le beurre de cacahuète) et que cette pâte est utilisée pour faire des vinaigrettes, en tartinade ou dans des recettes orientales tel que l’houmous.

Quand aux algues, il en existe différentes sortes et la dulse ou le nori que nous avons cités sont particulièrement intéressantes. Juste pour exemple, en plus d’être un reminéralisant naturel très équilibré (un taux de 28  à 35% de minéraux) le taux de protéines de la dulse est aussi élevé que celui des œufs ou du poulet. Vous la trouverez dans les magasins bio soit sèche en branches ou en paillettes plus ou moins fines, soit au rayon frais conservée dans du sel. Si vous les achetez sèches il faudra les faire tremper 1 minute dans un bol d’eau froide puis les égoutter et retirer les parties dures. Ensuite couper les en petits morceaux et incorporer les à une vinaigrette, des carottes râpées un bouillon de légumes ou même une omelette. L’algue Nori elle ne nécessite pas de trempage ni de cuisson  et peut être utilisée telle quelle saupoudrée sur vos salades, potages etc. Sinon, avec préparation, c’est elle qui entoure les makis japonais.

Remarque: sachez que l’excès de consommation de protéines animales (parce qu’elles sont riches en acides aminés soufrés), comme l’excès  de sel,  provoque une calciurie (c’est à dire un déficit de calcium)  en augmentant les pertes urinaires de Calcium.  Ainsi un excès de 2g de sel entraîne l’élimination de 30mg de Calcium (Ca). Donc soyez modéré avec la salière.

Si vous consommez du poisson type sardines ou saumon en conserves mangez les avec les arêtes c’est là que se trouve le Calcium! Ainsi si vous faites des rillettes de sardines par exemple, mixer un partie de la chair avec le squelette pour bénéficier de l’apport en calcium tout en évitant le côté craquant qui peut gêner certaines personnes.

Maintenant que vous savez que le persil , les graines de sésame et les algues  Nori et Dulse sont vos « alliés calcium », il ne vous reste plus qu’à saupoudrer de l’un ou l’autre régulièrement sur vos salades, vos légumes ou autres. Au break et autre en-cas, les amandes, noisettes et figues seront vos alliés calcium. Pour celles et ceux qui cuisinent, ou dont les proches aiment cuisiner, il vous reste à partir à la découverte de nouvelles recettes incluant ces ingrédients amis de vos muscles et de votre squelette. Ainsi vous serez assuré d’avoir respecté les besoins de votre organisme sans créer de stress puisque vous aurez choisi des aliments végétaux donc directement assimilables.

Bon Appétit!

Quel sport pour devenir PDG ?

Et si j’utilisais une pratique sportive pour mieux faire face à mes exigences professionnelles?

Pourquoi est ce possible? En quoi le corps et le mouvement peuvent être des clés pour acquérir des capacités que l’on aurait plutôt attribuer de prime abord au mental? Ou si vous préférez, quand les impacts de la pratique d’un sport vont bien au delà de ce que nous imaginons…

La médiation corporelle, une clef pour acquérir de nouvelles capacités
Acquérir de nouvelles capacités par le sport

Introduction

Actuellement pour beaucoup d’entre nous, l’univers professionnel requiert un certain nombre de nécessités où il nous est demandé d’être de plus en plus  performant à chaque instant. C’est dans ce domaine là que nous vous proposons d’explorer comment on peut allier sport et amélioration de ses capacités professionnelles.

Prenons en exemple 5 qualités spécifiques dont on peut avoir besoin dans son travail:

  1. Savoir acquérir de nouvelles ressources
  2. Savoir me situer face à la concurrence
  3. Savoir m’adapter à un objectif
  4. Savoir prendre des initiatives, anticiper
  5. Être persévérant

la suite dans le livre « SPORT NO STRESS » fiche 19 (pages 38 à 42)

Sport No Stress : le livre
Sport No Stress : le livre

….

Conclusion

Nous ne sommes pas : d’un côté un corps et de l’autre un esprit, au contraire nous sommes un système corps-esprit en interaction dynamique d’où cette immense clé que représente la médiation corporelle dès que l’on désire aller vers plus de réalisation et de bien-être.

En passant par le corps nous avons la possibilité de modifier l’image que nous avons de nous même, de l’enrichir, de la renforcer de façon constructive et dynamisante. Si vous abordez votre entraînement et donc la maîtrise des gestes ou des réflexes sous cet angle de la conscience, conscience de ce que cela implique sur d’autres plans, et que vous gardez bien présent à votre esprit cet objectif vous allez automatiquement établir et  intégrer un autre rapport avec vous-même via votre corporalité. Ainsi vous serez  capable de vous situer différemment dans l’espace et le temps modifiant ainsi votre façon d’appréhender la relation aux autres et à la Vie.

On est toujours vainceur en sport, soit en compétition soit par les retompbées positives sur nos capacités.
Avec le sport, toujours gagnant: compét ou/et job !

Fin.