Étiquette : gestion du stress

Les 8 énergies et l’autonomie

Les 8 Qi-gong des 8 énergies du Bagua
Les 8 Qi-gong des 8 énergies du Bagua

Devenir autonome via les 8 énergies

En coaching ou en thérapie, pourquoi faire pratiquer – 2 fois par jour pendant une lune par exemple – un des mouvement du set « 8 énergies du Pakua » que nous avons découvert lors de précédents articles?

Si nous associons une intention à la pratique des 8 énergies, cela va nous permettre d’effectuer une transformation directement en lien avec la conquête de notre indépendance:  sur le plan mental ne plus être bloqué par les références extérieures et sur le plan spirituel la conquête de notre liberté intérieure.

La base de notre indépendance est directement en lien avec toutes les facettes associées à la notion d’autonomie. Ceci va nous offrir une deuxième possibilité. Si pour une raison de contexte, nous avons besoin d’activer plus spécifiquement une facette il va être possible de le faire en pratiquant une des 8 énergies, celle associée à notre besoin.

Voici le détail des capacités que chaque énergie peut nous permettre d’acquérir: Lire la suite

Mouvement Neuro-Sensoriel 3/4

Mouvement Neuro-Sensoriel 3/4

MNS Taichi Gauche-Droite (latéral)

Chapitre issu de « Mouvement Neuro-Sensoriel & Taï-chi archétypal« 

suite…

Lors de la première partie de l’article nous avons vu les concepts et les bases. Notamment, via le mouvement sensoriels avant-arrière, nous avons bien pu distinguer le mouvement moteur, du mouvement subjectif comme on peut le trouver en  Taï-chi ou en « mouvement fondamental » du Dr. Danis Bois. Ensuite nous avons découvert le mouvement Haut-Bas. Toujours basé sur la même approche, découvrons aujourd’hui le troisième et dernier mouvement, la translation gauche-droite.

MNS Latéral  ou Taichi Gauche-Droite

Vous vous sentez vide : solitude, blues…

Extrait  : PNS, Situation AP8, outil M1 p262-265 

Description :

Avez-vous vu cette publicité des années 1980 pour la Golf ? Ce joueur qui sort du casino au petit matin qui raconte qu’il a tout perdu, son argent, sa maison, ses titres de propriété… sauf sa Golf ? C’est le blues du perdant dans la vie, à la fraîche quand il se rend compte de son échec. Un terrible sentiment de vide intérieur, de déprime, et vous n’avez envie de voir personne.

Diagnostic :

Vous êtes passé de l’euphorie de la réussite possible à brusquement broyer du noir, le sentiment de solitude tout à coup vous submerge et vous laisse un goût amer dans la bouche. Vous êtes dans un état où vous repérez et personnalisez toutes les infos négatives. Tout ce qui concerne vous-même, les autres, l’avenir est par définition nul, moche, voir même pourri. La dépression étant une question d’émotions, la raison n’a aucune prise et aucun raisonnement ne peut inverser le processus. Passer par le corps va être la solution pour sortir de ce vague à l’âme et retrouver le goût de vivre . Lire la suite

Courir un ultra-trail

Pourquoi courir un Ultra-Trail ?

Est-ce que courir un Ultra-Trail (une course extrême) , fait sautez nos barrières émotionnelles… ou non ?

Introduction

Un « Trail » c’est une course de moins de 42 km et un Ultra-Trail c’est une course à pied de 42 km à plus de 100 km! Nous sommes bien là dans des expériences de sommet comme le dirait Abraham Maslow un des fondateurs du Transpersonnel. La vidéo ci-dessous, très bien filmée, est un partage d’expérience sur ce sujet. Pour les non-anglophones, le texte suivant est la traduction de celui de la vidéo ci-dessus. Merci à Laurie de cette traduction (Laurie propose des coachings pour améliorer votre anglais).

Courir une fois pour l’expérience

Décider de courir un « Ultra-Trail » pour la première fois est compréhensible. C’est un grand challenge. Bien que les raisons à l’origine de cette décision ne soient pas immédiatement apparentes, même pour un coureur, c’est assez facile de communiquer l’essence même du challenge : nous prouver à nous-mêmes ou aux autres que nous avons la force intérieure et le courage de repousser des limites que nous nous sommes imaginées à un moment, défier l’impossible et survivre à l’épreuve. Lire la suite

Comment déterminer les exercices nécessaires

Le biotesting en coaching

Introduction

En coaching individualisé, le plus difficile c’est de déterminer le bon exercice, la bonne solution pour le coaché. Quelque soit le protocole suivi pour l’anamnèse, le bilan demande beaucoup d’expertise, de savoir faire.

L’anamnèse (en grec « souvenir ») est le récit de la « biographie ».  En médecine, l’anamnèse c’est l’histoire de la maladie, on y retrace les antécédents médicaux et l’historique de la plainte actuelle du patient, ainsi que les résultats des différentes explorations déjà faites et les traitements entrepris. En psychologie, c’est un peu la même idée, l’anamnèse reste la biographie du sujet. Là aussi, les informations relatives au passé du patient vont être recueillies par le thérapeute. En revanche c’est l’aspect « psy » qui va être évoqué: situation familiale, conjugale, professionnelle …

Après cette anamnèse reste le bilan et les conclusions, le choix des actions correctives à mener. Si l’on est dans le cadre d’une école ou d’une méthodologie très structurée, un questionnaire type va vous permettre de déboucher sur les solutions les plus probables. Les plus probables et non celle adaptée au patient ou au client. Par exemple, en homéopathie, le « Kent » est une démarche, un questionnaire très cadré. Il existe même un logiciel qui formalise le protocole. Toutefois, pour un set de réponses données, il existe entre 10 et 20 solutions possible…

Alors, si l’on n’est pas un coach « vieux chêne » avec 30 ans d’expertise comment fait-on? Les « jeunes pousses » sont-elles vouées à rester dans l’ombre de leur mentor? Faut-il attendre dans des emplois différents le jour de la promotion « sagesse »? Et bien l’utilisation d’un biotest va souvent être la meilleure des solutions pour qu’une « jeune pousse » puisse se lancer sans être en sur-stress permanent ou en contre-performance ce qui serait dommageable et pour le coaché et pour le coach.

Qu’est-ce qu’un biotest?

Le biotest est une objectivation d’un stress. Ce ressenti est perçu par le coach ou le thérapeute en fonction des questions qu’il pose. Le principe de l’anamnèse reste, mais c’est le stress du coaché qui est évalué afin de dissocier les éléments signifiants. C’est comme le détecteur de mensonge dans les films d’agents secrets. Ce biotest est d’ailleurs utilisé dans certaines approches de mieux-être en Suisse, en Belgique, bref dans les pays où c’est autorisé. Ce biotest avec des capteurs sur les mains est la mesure galvanique GSR – Galvanic Skin Response -, il est en général, du moins dans les films, associé à l’EEG qui va lui mesurer les modifications de l’activité cérébrale. Le stress provoqué par une question va être objectivé par la mesure. Évidement dans les films, on cherche si la personne ment ou non, en coaching ou en thérapie, l’idée est tout autre. On va chercher si une question stress ou non la personne. Si elle stresse, c’est que consciemment ou inconsciemment, les paramètres de la question font partie de la problématique « stress ».

GSR : Détecteur de mensonges
GSR : Détecteur de mensonges portable

Toutes les approches complémentaires de bien-être utilisent officiellement un biotest. En MTC – Médecine Traditionnelle Chinoise – il s’agit de la palpation des pouls, en ostéopathie, il s’agit du ressenti du MRP – Mouvement de Respiration Primaire -, en iridologie de  l’observation du mouvement rétinien, en kinésiologie, de la réponse au stress d’une chaîne musculaire, etc. En thérapie ou en coaching, on peut donc utiliser un de ces biotests ou encore d’autres comme le célèbre pendule du radiesthésiste. Il faut savoir que si le pendule a mauvaise presse en France du fait de notre histoire « Église de Rome », en Angleterre, aux US et globalement dans pas mal de pays du monde, beaucoup d’homéopathes ou de phytothérapeutes utilisent le pendule comme biotest lors de leur anamnèse.

Le pendule en coaching !!!

Et oui, le biotest au pendule est une possibilité, il peut être un excellent outil complémentaire pour tout coach ou thérapeute. Pour le lecteur peu au fait de la radiesthésie, sachez que nous avons édité un kindle à moins de un euro qui permet de se faire son opinion sur le sujet. Il ne s’agit pas d’un livre sur « comment faire », mais bien un livre sur les tenants et les aboutissants.

Qu-est-ce que la radiesthesie ?
Qu-est-ce que la radiesthésie ?

Expertise, biotest, intuition

Dernier point, dernière question: mais le biotest n’est-il pas juste l’expression de l’intuition, de l’expertise?

Vous connaissez sûrement la série TV : « Lie to Me« . Elle est inspirée des découvertes scientifiques du docteur en psychologie clinique Paul Ekman qui est un vrai détecteur de mensonges vivant. Ce spécialiste en comportements humains, le Dr Cal Lightman dans l a série, sait voir et interpréter tous les micro-mouvements du visage et en déduit si une personne est stressée ou authentique.

On sait très bien que notre inconscient note une multitude d’informations, qui au final, comme Sherlock Holmes, permettent d’arriver à la bonne conclusion!

Tout à fait, le seul problème est celui évoqué en début d’article: tout le monde n’est pas Sherlock ou Ekman ou Hercule Poirot. Alors comment faire les dix premières années de pratique, avant que l’expertise arrive? Et c’est là que le biotest apporte un vrai plus. Que du plus, puisque de toute façon, le thérapeute – ou le coach – a déjà sa méthode, son approche, ses techniques. Le biotest ne retire absolument rien des connaissances du professionnel, ce n’est que du plus.

82 outils de gestion du stress

Pour les coachs ou les thérapeutes intégratifs, le livre « Poker No Stress » peut être  une base, une ressource intéressante. Bien sûr, il faut savoir dépasser le mot « Poker » du titre, mais ensuite c’est bien 82 situations de coaching qui sont proposées, analysées, diagnostiquées. Et pour chaque situation, une solution non-cognitive est proposée, solution où la médiation corporelle est privilégiée. Aussi, revenons sur ce livre ressource… 

Poker No-Stress : 82 situations de stress
Poker No-Stress : 82 situations de stress

Introduction

Le Samouraï de la couverture donne le ton: maîtrise de l’émotionnel, apaisement du mental, pour une efficacité maximale même sous stress. Bien que les situations décrites soient “Pokériennes”, les outils sont universels. Par exemple les outils W1 , B6 et W2 décrits dans ce blog sont issus de PNS!

Mais, découvrons la structure de chaque outil, de chaque fiche:

Poker No Stress, une "bible" d'outils No-Stress
Poker No Stress : Tous les outils pour vaincre 82 causes de stress (+1CD audio)

Seules les zones descriptions et diagnostics sont spécifiques au poker, et encore. En effet, il s’agit d’un poker « chevaleresque » et non de « Far West ». Ici on parle de tournoi sur plusieurs jours avec de la stratégie comme aux échecs ou au billard. Aussi les situations sont-elles très humaines: peurs, doute, pression, enjeux, …. Pour tous coachs ou thérapeutes connaissant bien son métier et donc la nature humaine, les mots techniques issus du poker que l’on trouve dans la description ne seront pas un handicap, juste un jeu d’esprit.

Dans tous les cas, un abécédaire des outils figure en fin d’ouvrage et propose une présentation “hors contexte” de l’outil: son historique, son domaine d’emploi, etc.

Outils du cursus d’Ethérapie

L’Ethérapie est une approche métaphysique des stress de vie et en ce sens qui utilise la médiation corporelle. Il ne s’agit pas d’une formation de base, mais d’une formation complémentaire qui s’adresse à tout coach ou thérapeute. De très nombreuses actions correctives d’Etherapie sont présentes dans le livre PNS, afin de se faire une idée en voici la liste de celles vues dans le module « praticien » de 3 WE:

  1. Brain-gym pour la maîtrise et l’efficience du mental
    1. cross-crawl PNS p.66
    2. hypertonix PNS p.94
    3. soin des 4 cerveaux PNS p.96
  2. Qi-gong pour la gestion des émotions et l’augmentation de l’énergie
    1. soulever le ciel PNS p.100
    2. tir à l’arc PNS p.174
    3. séparer le ciel et la terre PNS p.214
    4. laisser ses soucis PNS p.182
    5. regarder la queue du dragon PNS p.168
    6. attraper ses pieds PNS p.170
    7. défier le dragon PNS p.228
    8. réflexologie plantaire PNS p.198
  3. Respiration pour retrouver sa zénitude, éloigner les doutes et favoriser l’intuition
    1. respiration alternée PNS p.128
    2. respiration égyptienne PNS p.24
    3. respiration cohérente PNS p.82
    4. marche afghane PNS p.226
  4. Coupure des encrages négatifs
    1. le « dote » PNS p.122
    2. le « huit » PNS p.76
    3. le « deuil » PNS p.218
  5. Se centrer, se relaxer, se reconnecter
    1. marche contemplative PNS p.124
    2. méditation 3G PNS p.220
    3. le jardin du futur PNS p.120

Comme on peut le constater, la liste est impressionnante! Et encore, nous n’avons pris que ceux du module « praticien ».

Logo de l'Etherapie

Outils transversaux

PNS est souvent le seul livre à exposer clairement des outils rares en dehors de tout cadre « école ». Par exemple, le mouvement neurosensoriel (MNS):

  • bascule droite-gauche PNS p.262
  • translation avant-arrière PNS p.156
  • piston haut-bas PNS p.256
  • mouvement libre ou fondamental PNS p.134
  • geste du quotidien PNS p.206

On peut dire que le mouvement-neurosensoriel est un des outils les plus universels pour la résolution de problème sans avoir à passer par le mental, la compréhension, l’analyse, bref le risque de glisser sur l’ego. C’est un superbe outil d’auto-thérapie, on pose l’intention ou la problématique, et … l’on pratique.

pns-mns-hb-p256

Bien sûr cette pratique « sans le mental » demande un effort, une discipline, mais elle permet, via la puissance de la médiation corporelle de, progressivement, changer de cap et parcourir la vie avec une excellente gestion des stress.

Quand on évoque la « puissance » de la médiation corporelle, il faut savoir qu’elle est souvent oubliée par les approches cognitives. Pour faire simple, nous allons prendre une analogie avec un système de communication que tout le monde connaît bien: Internet. Le « mental » ou cerveau gauche ou partie consciente, peut traiter un flux d’informations de l’ordre de 48Ko/s comme le faisait les premiers modems au début du Net. Et oui, votre cerveau « conscient » est lent et comme les premières images d’Internet: pixel par pixel. Par le bulbe rachidien, le système nerveux communique avec votre cerveau, à la vitesse de l’ADSL!!!  On parle de Mo voir de Go!!! Et heureusement, s’il fallait que tout le processus digestif soit piloté par le « mental » on n’aurait pas fini. Donc, en proposant à votre corps, à son intelligence et sa puissance, de vivre la problématique et de chercher les solutions, on passe du Ko (kilo-octets) au Mo (méga-octets) voire au Go (giga-octets) par seconde. Pendant le mouvement neurosensoriel vous n’aurez pas de prise de conscience « consciente », mais mieux, vous aurez l’attitude interne la plus adaptée à la gestion de la situation.

Dans PNS vous trouverez bien d’autres outils à médiation corporelle transversaux comme :

  • Neurotransmetteur Yang PNS p.104 pour s’affirmer et augmenter la confiance en soi
  • Vider son bol PNS p.80, p.200, p.244 et p.268, 4 outils pour gérer quotidiennement son émotionnel sainement
  • ….

Pour info, PNS est le seul livre à exposer ces techniques. De plus elles sont contextualisées pour le coaching ou la thérapie.

PNS présente aussi des outils qui agissent sur d’autres plans:

  • Ancrage PNS p.160 et p.318, outil qui a fait dire que la PNL était de la Magie,
  • Le mythe fondateur PNS p.21, une clef pour les stress existentiels ou métaphysiques
  • Le sourire aux organes PNS p.102, un classique en Qi-gong thérapeutique, très efficace dans le cas de peurs ou de frayeurs irrationnelles
  • ….

Conclusion

Pour qui sait voir le fond sans être aveuglé par le prétexte – surtout quand des aprioris négatifs entachent celui-ci – , PNS est un excellent livre de base en gestion du stress, que l’on soit coach ou thérapeute. Pour moins de 29€ neuf chez tous les libraires (ISBN: 979-1091987059) et moins de 15€ d’occasion, c’est un achat que vous ne regretterez pas.

Sport No Stress: le livre !

Sport No Stress

Un sport pour déstresser – Moins de stress dans votre sport

Préface de Philippe Candeloro

Comme prévu le livre est sortie le jour du printemps 2013 ! Si vous n’avez pas lu la page d’accueil du livre, il n’est pas trop tard >>>

Commander maintenant ... Commander maintenant ... Commander maintenant ... Commander maintenant ... Commander maintenant ... Commander maintenant ...

Introduction

Voici le clip de lancement du livre :

Présentation

Le stress est un état d’anxiété créé par un manque d’adaptation aux pressions qui nous entourent ou après un événement douloureux. Il prend de nombreuses formes, dont certaines sont sévères, jusqu’à générer des maladies graves ou une véritable invalidation.

Mais pour la plupart des personnes stressées, le stress se traduit par des maux de tête, un état dépressif, une anxiété permanente, une mentalité pessimiste, un état d’ultra-nervosité qui s’avèrent handicapants dans la vie quotidienne.

Ce mémento anti-stress répond à deux objectifs :

  • Réduire votre stress par le sport. Dans la plupart des cas, un sport adapté suffira à effacer le stress. Il vous évitera le recours aux médicaments, qui ont de nombreux effets pervers. Ce livre vous aidera à choisir votre sport si vous n’en pratiquez pas, et à le pratiquer du mieux possible pour réduire votre stress. On peut faire du sport à tout âge, mais chaque âge a ses sports de prédilection.
  • Réduire votre stress dans le sport que vous pratiquez déjà. Les compétitions notamment constituent des moments forts qui génèrent un stress souvent brutal. Maîtriser votre mental lors des actions décisives, ne pas baisser les bras quand il vous reste une marge de victoire : ce livre apporte les meilleures réponses.

Des fiches pour simplifier la lecture

Pour faciliter la lecture et la compréhension du propos, le livre n’est pas découpé en chapitres mais en fiches pratiques d’une, deux ou quatre pages.

Chaque fiche apporte l’essentiel sur un sujet précis : Dépasser la fatigue mentale, Gérer l’enjeu du titre, Quel sport choisir, etc.

A la fois simple et concret, ce mémento sera votre compagnon anti-stress fidèle et de bon conseil.

 Les auteurs

Pascale et Marc Polizzi ont créé il y a 20 ans le cabinet du même nom pour apporter aux entreprises et aux particuliers des prestations de life coaching.

Réputés dans ce domaine, ils utilisent des techniques reconnues qui vont des arts martiaux aux différents sports en passant par des exercices de mise en forme inspirés de disciplines issues des quatre coins du globe.

Philippe Candeloro, champion de patinage artistique et consultant sportif, a rédigé la préface.

Argumentaire

  • Sport No Stress vous conseille pour réduire votre stress à travers la pratique d’un sport.
  • Sport No Stress vous aide à choisir le meilleur sport anti-stress selon votre âge et le type de stress dont vous souffrez.
  • Sport No Stress apporte des réponses concrètes au compétiteur qui souffre de stress aux moments décisifs.
  • Sport No Stress s’adresse aussi aux personnes n’ayant jamais pratiqué de sport de leur vie. Il n’est jamais trop tard pour bien faire

    Livre disponible à la vente dans toutes les librairies
    Livre disponible à la vente dans toutes les librairies ISBN-13: 979-1091987295

Bonne lecture.

Le ebook Transpersonnel

Cela surprend souvent, mais il existe une dimension spirituelle en sport et pas seulement dans les arts martiaux. La confusion spiritualité/religion étant courante, on parle de dimension transpersonnelle. A l’occasion de la sortie de notre livre « Transpersonnel » en ebook Kindle, c’est l’occasion d’aborder le sujet.

ebook sur le transpersonnel à lire sur tablette, smartphone et ordinateur
Ebook sur le « Transpersonnel », à lire sur tablettes, smartphones et ordinateurs… 3€

Introduction

C’est vrai que très peu de livres abordent le sujet, parmi les deux plus connus on en trouve un en Français et un autre en Anglais:

Comme nous le dit le titre du deuxième livre, le golf par exemple, peut cacher un côté profondément transpersonnel, au sens où sa pratique va nous permettre d’aller au delà de notre personna, de connecter un « non-espace non-temps » très spécifique et très proche des états modifiés de conscience des moines Tibétains ou de ceux étudiés par l’approche Transpersonnelle. En Golf, on parle même dans certain cas, de swing mystique! Mais avant de revenir au Golf et au sport, voyons ce qu’est le transpersonnel.

Le Transpersonnel

Dans notre ouvrage « Transpersonnel » nous exposons avec détails l’historique de ce mouvement, les personnes référentes et bien sûr les bases. En voici quelques extraits choisis:

  • Le Transpersonnel est, dans son fondement, un mouvement plus qu’une méthode. Il est né officiellement aux États-Unis au sein de la psychologie humaniste, en 1969, sous l’initiative d’Abraham Maslow psychologue du travail et de Stanislav Grof neuropsychiatre.
  • Le terme transpersonnel a une étymologie basée sur un adjectif : le mot « personnel » associé au préfixe « trans », un mot latin signifiant de l’autre côté, par-delà, au-delà. Le transpersonnel est ce qui existe au-delà de la personnalité, au-delà de l’ego donc ce qui est de l’ordre du spirituel.
  • Le Transperseonnel va donc étudier tous les états qualifiés d’états modifiés de conscience obtenus par exemple lors de la méditation, du sommeil, pendant les rêves, ou vécus lors d’expériences spirituelles, paroxystiques ou transcendantes. Le mouvement transpersonnel va s’intéresser à toutes les techniques permettant de provoquer ces états modifiés de conscience et à l’impact de ces expériences sur le plan physique, émotionnel, intellectuel et spirituel, mais aussi sur le plan de la créativité, de la communauté etc.

Si le transpersonnel est le quatrième courant en psychologie, ici, c’est le côté état modifié de conscience qui va nous intéresser et plus particulièrement le dépassement de soi.

Biofeedback et EMC

Découvert dans les années 1970, la première utilisation du biofeedback a été celle du biofeedback EEG (Electro-EncéphaloGramme) avec l’analyse des ondes du cerveau. Les inventeurs des techniques de relaxation modernes, E. Jacobson avec la relaxation progressive, et A. Caycedo avec la sophrologie, ont utilisé ces techniques pour mesurer l’efficacité de leurs méthodes. Le modèle dit de « la réponse de relaxation » issu de ces expériences était une base vérifiée et utilisée. Dans ce modèle, la présence d’ondes alpha indique le degré de centration, d’intériorisation : plus il était grand, plus les ondes alpha étaient présentes. L’arrêt de l’état méditatif était immédiatement visible sur l’EEG par l’arrêt des ondes alpha.

On peut dire que jusqu’en 2000, les biofeedbacks basés sur ce modèle « recherche de l’état Alpha », ont largement fait leurs preuves que ce soit en milieu hospitalier, sportif, ou individuel à travers la relaxologie, la sophrologie, et les états modifiés de conscience dont la méditation. Globalement, les États Modifiés de Conscience (EMC) étudiés, l’étaient au repos et non en plein effort, en pleine action sportive.

En novembre 2004, des chercheurs de l’Université de Madison, dans le Wisconsin, ont étudié l’activité cérébrale de huit moines bouddhistes en état de méditation. Leur étude met en évidence que ce sont les ondes gamma qui reflètent le mieux l’activité cérébrale lors d’une intériorisation (méditation). Les ondes gamma, auparavant associées à l’activité cognitive intense, relèveraient également d’une hyper-conscience méditative. L’étude des EMC évolue….

Sport & Transpersonnel

En 2007, des neurosceintifiques de l’université de Rome et de l’institut de médecine du comité olympique ont fait revêtir à douze golfeurs un casque appareillé d’un système EEG. Etant donné l’état interne décrit par ces joueurs de haut niveau lors de swing ou de put particulièrement réussis, on s’attendait à enregistrer une grande présence d’ondes alpha lors de tirs exceptionnels. Hors c’est l’opposé qui a été enregistré! Plus les ondes alpha se réduisaient, plus la balle était proche du trou! Bien sûr d’autres études, publiées dans « The journal of Physioly », ont été faites et ont mis en évidence la même conclusion chez des escrimeurs, des gymnastes ou des karatékas lors de shiwari (casse de planches): Extrême concentration = zéro onde alpha!

Les ondes Alpha nécessitent un état repos (relaxation, méditation) mais si les EMC peuvent être atteint avec des ondes Gamma… cela signifie que l’on peut être en EMC (état modifié de conscience) en action!

Comme on le voit, en cinquante ans, de nouvelles données sont à intégrer dans de nouveaux modèles cérébraux en devenir. Le point difficile, non résolu à ce jour, est d’associer des informations objectives avec des vécus subjectifs. Si l’on reprend le cas du golfeur de haut niveau, beaucoup disent se sentir « un avec la balle » ou « un avec le trou », on est là loin de données techniques et analytiques dites « cerveau gauche » et donc facilement modélisable.

L'EEG et le scanner sont la base objective des EMC
L’EEG et le scanner sont la base objective du Transpersonnel

En 2009, on peut juste dire qu’au moment du « put » final, le golfeur est dans état objectif (relevés EEG et scanner) et subjectif (ressenti, état interne) voisin du moine bouddhiste en méditation. Les dernières analyses mettent en évidence que, contrairement à l’ancien modèle « État Alpha », l’onde alpha qui était un bon critère de feedback en 1970 ne l’est plus en 2009. Paradoxalement, on peut même affirmer que c’est l’absence d’onde alpha qui devient un bon critère si les ondes Gamma sont présentes!

En 2012, les ondes gammas, anciennement associées à l’activité cérébrale cognitive classique devient partenaire des EMC. Les ondes gamma (au-dessus de 30-35) témoignent d’une activation de neurones exceptionnelle, telle qu’on la rencontre pendant les processus de création et de résolution de problème, dans les EMC en pleine conscience, dans les états de dépassement sportif.

La Zone, the Flow

En parallèle, pour les sportifs l’étude de la Zone (voir §A5 de l’article « Qu’est-ce que le stress.« ) va déboucher bien sûr la gestion du stress du sportif mais aussi sur un état particulier de bien-être ultra-performant « The flow ».

L’état de grâce, l’objectif des champions

Dans l’effort, les sportifs vivent parfois des expériences extraordinaires entre le corps et l’esprit. De nombreux champions interviewés dans le documentaire Play l’évoquent à demi-mots. Quel est cet état d’hyperconcentration et comment le développer? Comment être dans «la Zone», cet état de grâce que tous les sportifs veulent atteindre? … lire la suite de l’article >>

Comme le dit cet article, la ZOF, <<… une « zone » que tous les sportifs veulent atteindre. Et effectivement les techniques de coaching et plus particulièrement celles de de gestion des stress  offrent un précieux sésame pour tenter d’accéder au saint Graal : la « Zone », cet état d’éveil intérieur, synonyme de performance maximale, après lequel courent tous les sportifs. Un état de grâce, que l’on peut presque qualifier d’état second, où tout leur réussit. Où, comme l’explique Zinedine Zidane, les joueurs sont capables de se dépasser et d’agir avec un temps d’avance. Un moment d’hyper intuition où le footballeur semble avoir le ballon collé aux crampons, et anticipe le jeu de l’équipe adverse. Ce bref instant où le joueur de basket réussit tous les shoots qu’il tente, et se sent inébranlable. Ces quelques secondes où le tennisman va pressentir la trajectoire exacte de la balle, où le nageur va exécuter sa dernière longueur en remontant tous ses concurrents de manière presque surhumaine pour gagner la course. Les Anglo-Saxons l’appellent le « flow », la communauté scientifique, la ZOFI (Zone Optimale de Fonctionnement Intérieur) ou Zone Optimale Individuelle de Fonctionnement (ZOIF)… >> … lire la suite >>

Sport – Entrez dans la Zone – Atteignez l’ état mental ultime…

amzn.to/2onXkhr

Résumé du livre:

Quelle est cette mystérieuse Zone dont parlent de nombreux athlètes? La Zone c’est cette sensation d’euphorie qui efface le doute et la fatigue. C’est cet état qui survient lors de ces moments où tout semble parfait, tout se met en place naturellement, tout devient simple et fluide. Comme si le corps savait quel est le bon mouvement. Car si la Zone est affaire de mental, notre corps est aussi de la partie. Damien Lafont apporte un éclairage nouveau et complet sur cette dimension cachée du sport. Il passe en revue toutes les hypothèses et donne sa vision sur ces moments de vie intenses. Une enquête fascinante menée auprès des meilleurs spécialistes du domaine: athlètes, entraîneurs, chercheurs et écrivains touchés ou fascinés par la Zone ; un voyage étonnant! Jusqu’à présent, cette expérience ne semblait accessible qu au cercle restreint des champions. «Entrez dans la Zone» nous montre que nous avons en chacun de nous le potentiel pour la créer et nous donne les clés pour y parvenir. «Entrez dans la Zone» est une invitation à chercher, expérimenter, non pas pour trouver la Zone, mais notre propre Zone d excellence. Un livre étonnant qui change notre vision du sport.

Exemple: le Golf

Voyons ce qu’en dit Pierre Wittmann, Golfeur, artiste et auteur de :

amzn.to/2oo2dav

<< Une des plus importantes vertus du golfeur est l’équanimité. Savoir rester calme, concentré et imperturbable, aussi bien après un bon qu’un mauvais coup. Dans la vie quotidienne, l’équanimité est une vertu très profitable, mais très difficile à pratiquer. Ce n’est pas différent sur un terrain de golf. On retrouve dans le jeu de golf la plupart des situations et des difficultés que l’on rencontre dans la vie de tous les jours, dans les rapports avec les autres joueurs, avec l’environnement et surtout avec soi-même. C’est pourquoi on compare souvent le golf à une pratique spirituelle. D’ailleurs certains sages, comme Krishnamurti, étaient de fins joueurs de golf. On dit aussi que le golf fait vivre à celui qui le pratique toute la gamme des émotions humaines, depuis l’extase qu’il ressent après avoir frappé un coup parfait, jusqu’aux plus amères frustrations lorsqu’il perd plusieurs balles de suite dans un lac ou un fourré. >>

Conclusion

Le sport peut être l’occasion d’une expérimentation extraordinaire des liens entre corps et esprit… Peut-être l’avez-vous déjà vécu ne serait-ce que quelques secondes? Cet état appelé «la Zone ou the Flow» serait donc celui de la meilleure performance possible… !

On le voit, avec la ZOF, le sport peut devenir Transpersonnel à tout instant.

 

Etude de cas: carrière & burnout

Suite à notre demande de nous envoyer vos plus importantes situations de stress nous avons choisi d’évoquer un cas de stress très répandu dans le domaine professionnel mais pouvant aussi toucher le sportif compétiteur, notamment en cas de surentraînement. Mais donnons d’abord la parole à Helivanne :

yFQXASvMuc2p8gvZ

Bonjour Marc, Bonjour Pascale,

Au sujet du stress, mon plus gros stress réside dans ma fatigue professionnelle. Celle-ci envahit mon espace familial et privé. J’ai le sentiment, très fort, d’être actuellement « aspirée » par mon métier. Je suis à la fois en « sur-régime » et malmenée par des émotions pénibles, car la non-maîtrise et l’amplitude de mon emploi du temps professionnel/privé me déstabilise.

Résultat: je suis depuis quelques mois une fatiguée chronique. Gros stress, donc, désormais « traduit » dans mon corps car  j’ai développé une maladie auto-immune (décoloration de la peau). Je suis sure que cette maladie est liée au stress auquel j’ai soumis mon existence. Il devient urgent que je fasse diminuer ce stress pour qu’il n’aie pas ma peau, justement…:-) J’ajoute que cette somatisation intervient après quelques autres qui se sont produites rapidement en l’espace de 2 ans: parodontie, tour de rein, et, dernièrement, perte de sommeil, heureusement ponctuelle.

Que puis-je faire ? Merci pour tous vos conseils, forcément bienvenus.

Hélivanne

Le stress professionnel évoqué est tout à fait équivalent à celui que peut rencontrer un sportif de compétition. En effet tout comme pour une profession, le sportif peut être amener à avoir une carrière avec toute une évolution dans le développement de ses performances ou de son expertise: évolution nécessitant tout un investissement de temps, d’énergie etc.

Lui aussi se doit de mener ce parcours en parallèle à sa vie scolaire ou professionnelle ainsi qu’à sa vie sociale et affective. Trouver et maintenir l’équilibre entre toutes ces facettes de la Vie sans s’épuiser est donc aussi un challenge qui concerne tout compétiteur de la vie (sportifs, cadres, entrepreneur, responsable d’association, …).

Le premier point très important dans le stress que vous évoquez est le fait qu’il dure depuis 2 ans. Il est effectivement possible à l’organisme de fonctionner en sur-régime durant une certaine période mais cela implique qu’il doit y avoir en parallèle et à intervalles réguliers des périodes de récupération. Les sportifs connaissent bien ce processus puisque leur entraînement est basé sur une alternance de sollicitations au maximum de leur organisme avec des phases de repos. Lors d’une compétition ils vont même rechercher  à créer le « stress juste » qui va leur permettre de mobiliser tout leur potentiel le temps de l’épreuve. Par contre aussitôt après il est toujours inclus dans leur programme une phase de récupération avec des activités bien spécifiques.

Rappelons ce qui entre en jeu dès que l’on est en stress: certaines fonctions  de l’organisme comme la digestion ou le système immunitaire vont  être temporairement inhibés  ou ralentis tandis que d’autres vont être au contraire  privilégiés. Tout est fait pour que toutes les ressources de l’organisme soient mobilisées au maximum afin de faire face. Si le stress dure dans le temps nous comprenons bien que cela va avoir des conséquences de plus en plus importantes pouvant affecter notre  santé comme nos capacités intellectuelles ou nos relations. Prenons l’exemple d’une digestion qui ne peut pas se faire dans des conditions optimales et ceci sur une très longue durée: cela signifie que l’assimilation des nutriments et autres oligoéléments  essentiels va être perturbée. Sans ces nutriments la synthèse de nombreuses enzymes ou coenzymes nécessaire pour la constitution des neuro-transmetteurs par exemple ne pourra pas avoir lieu. Conséquences directes notre humeur va s’en trouver affectée nous devenons facilement irritables sans pouvoir adopter une autre attitude, nos facultés de concentration  comme notre mémoire se mettent à nous faire défaut, bref notre efficacité comme la qualité de nos relations vont lentement mais surement glisser sur le mode » dégradé ». En parallèle le manque en nutriments essentiels ne permettra pas la reconstitution des stocks d’énergie. La tendance à aller chercher de la fausse énergie dans des aliments-pièges, comme tous ceux qui contiennent beaucoup de sucre, va venir créer un stress supplémentaire. Si nous regardons les effets du côté du système immunitaire, nous comprenons que les conséquences de « sa mise hors circuit », vont nous rendre plus facilement vulnérables à la moindre bactérie qui passe. Une fois que l’organisme a épuisé toutes ses ressources et réserves d’énergie, on aboutit au burnout une maladie de plus en plus répandue chez les cadres supérieurs.

stress-travail

Chez le sportif c’est principalement  un surentraînement qui peut provoquer un état semblable au burnout.  Les principaux symptômes seront une perte totale de sa motivation: le sportif n’a plus de goût ni de plaisir à pratiquer son activité. Il y a une chute de sa forme physique avec de la fatigue, des troubles du sommeil ou de l’appétit,  une augmentation du risque de blessures, des infections ou maladies plus fréquentes, une humeur perturbée, des difficultés de concentration, etc. Cet état, si l’entourage n’est pas très vigilant et le programme d’entraînement bien déterminé par une équipe de professionnels, est difficilement détectable avant son stade terminal. Hors la seule solution pour en sortir sera plusieurs mois d’arrêt de toute activité sportive . Donc il s’agit d’une décision très lourde pour tout sportif ayant des ambitions de compétiteur. Les phases de récupération ne sont donc pas un luxe mais bien une nécessité vitale si l’on désire tenir sur la longueur et s’assurer de rester au top des ses performances.

Si véritablement on veut faire le choix d’un rythme surhumain il va falloir se créer un certain nombre d’espaces au cours de la journée et de la semaine avec des pratiques  pour que l’organisme puisse se régénérer et reconstituer ses réserves d’énergie. C’est le paradoxe du surbooking: pour ne pas tomber dans le burnout, il va être vital de mettre en place des règles d’hygiène de vie très rigoureuses à ne transiger sous aucun prétexte.

Pour toute personne soumise à un stress chronique, il va être recommandé un minimum d’une demie heure de pratiques matin et une demie heure le soir, tous les jours.

Cela va permettre par exemple, déjà au niveau du mental qui est sursollicité professionnellement, de ne plus être au premier plan et donc de  laisser la place à des capacités de régénérations:

  • Un quart heure de méditation en mettant sa présence dans son corps, associé à
  • Une quinzaine de respirations égyptiennes et finir sur 
  • Un do-in du visage et un tapotage du corps

ceci effectué matin et soir devrait permettre de réduire les effets du stress. Et ceci sera à maintenir en place tant que les conditions de travail ne seront pas modifiées. En parallèle:

  •  Faire 10 minutes de marche contemplative 2 fois par semaine

pour « reposer » le mental est également une mesure à mettre en place et une condition pour ne pas perdre de vue et rester bien attentif à ses besoins essentiels.

Gérer sa carrière sur un stade ou au bureau n’est pas chose aisée surtout en ces temps de sur-sollicitation. L’hygiène de vie reste la solution et la médiation corporelle celle la plus adaptée à notre sur-mentalisation des choses. Vous pourrez retrouver tous les exercices No-Stress décrit en détails dans nos ouvrages : VNS, SNS, PNS, et NsNaNt. Il faut savoir que ce sont ces exercices qui permettent aussi d’atteindre un état de véritable relaxation et un sommeil vraiment réparateur.

Nous comprenons bien toute la difficulté qu’il va y avoir à mettre en place de telles mesures c’est pourquoi il va être nécessaire de se rappeler à chaque instant que dans la balance c’est: où consacrer du temps à récupérer et donc éviter le burnout, où continuer sur sur son rythme et prendre le risque de « brûler » donc de finir en burnout. Une fois de plus c’est garder son objectif bien en vue qui va permettre de se donner les moyens de limiter son stress et de se motiver pour maintenir sa stratégie sur le long terme.

www.vienostress.fr/burn-out ….

Un truc anti-stress génial !

Comment rester stable dans le grand tourbillon de son quotidien? Comment ne pas perdre le nord ou la tête ? Et si la réponse était tout simplement le sport, mais pas forcément une pratique complexe ou contraignante, non, une pratique simple comme la marche…

Stress et société

L’impact du stress sur la santé, sur les relations familiales, sur les performances en tous genres intellectuelles, sportives, ou sur la réussite professionnelle n’est plus à prouver depuis longtemps. Les recherches dans ce domaine sont édifiantes. Par contre aucune réelle démarche n’est faite tant au niveau politique que sociale pour prendre des mesures visant à réduire ce stress au sein des entreprises ou autres. C’est donc bien à nous de prendre en charge notre bien-être, et d’apprendre à lutter efficacement contre le stress.

Les fiches 16, 17 et 18 du livre « SPORT NO STRESS »  (pages 32 à 37) vont vous permettre de connaître les 3 sports universels anti-stress. Parmi ceux-ci figure la marche que nous développons plus en avant ici.

Sport No Stress : le livre
Sport No Stress : le livre

La pratique d’un sport est une des principales mesures reconnues et recommandées pour diminuer les effets du stress. C’est à nous de décider de nous en donner les moyens et de les appliquer. Et là va venir s’interposer notre avocat du diable préféré, ce fameux mental avec tous ses arguments, pour qui changer ses habitudes est signe de risques de perte de pouvoir. Pour lui faire face, il va être nécessaire d’avoir une parade implacable: il vous oppose le coût « exorbitant » d’un abonnement à la salle de gym ou du matériel vous lui répondez « j’ai déjà des chaussures ». Il prétexte le manque de temps vous lui répliquez la pause de midi, les 5 minutes pour aller à la boulangerie ou au pressing etc. Il se moque et rigole à l’avance car il vous sent bien galérer à apprendre une nouvelle technique et vous lui répondrez: « je sais le faire depuis l’âge de 18 mois ». Et là de guerre lasse, s’il vous dit: « on verra bien dans un mois » vous savez que vous avez gagner! Pourquoi va t il être aussi facile de lui couper l’herbe sous le pied? Car votre choix pour lutter contre le stress est un art justement à portée de vos pieds, et ils sont à votre disposition 24h sur 24h ne demandant qu’à vous accompagner!

Comment « ça marche »?

Quand nous marchons nous faisons travailler en même temps de nombreuses parties de notre corps et donc de nombreux muscles. En parallèle dès que nous allons marcher d’un bon pas nous allons solliciter notre système cardio-respiratoire  avec une amélioration de notre circulation sanguine, une meilleure oxygénation des tissus et la libération d’endorphines les fameuses hormones du plaisir. Hors les récepteurs d’endorphines sont présents partout dans  la peau, le cœur, l’estomac etc. d’où un effet de détente et d’apaisement.

Marche no-stress, un moyen anti-stress facile et efficace
Un anti-stress : les pieds !

Il va être obtenu rapidement, au bout de 10 min de marche d’un bon pas, cet effet dstress est déjà actif et vient effacer la fatigue »nerveuse ». On va avoir une réduction de l’anxiété, de la tension et de la pression artérielle. Côté énergie, si on compare une marche rapide de 10 minutes et l’absorption d’une tablette de chocolat dans l’immédiat on a les mêmes effets physiologiques et psychologiques. Mais 30 minutes  après, l’effet du sucre va s’inverser et créer un état de somnolence, fatigue, irritabilité due la libération d’insuline dans le sang. Celle-ci a provoqué une hypoglycémie et on a envie de remanger du sucre: un cercle vicieux est lancé. Par contre si vous avez été marcher l’effet positif reste actif pendant 2 heures. Si vous faîtes cela régulièrement vous bénéficiez d’autres effets à long terme sur toute votre santé. Quand nous sommes en stress nous sommes dans la confusion. Hors la marche est un mouvement de coordination et d’harmonie naturelle puisqu’elle nous fait vivre à chaque instant l’équilibre dans le déséquilibre. Elle va venir nous remettre en quelque sorte les idées en place, nous rendre l’esprit plus clair.

Quelle est « la marche » à suivre ?

Plusieurs types de marche sont déstressantes. Ce qui variera d’un type à l’autre c’est la cadence, la façon de respirer ou encore, là où se portera notre choix de poser son attention. Il sera important à chaque fois de se tenir droit , de regarder au loin (dans la mesure du possible) et de penser aussi à sourire. En effet en conjuguant le mouvement et le sourire vous allez aussitôt orienter votre état d’esprit et votre posture vers une attitude d’ouverture créatrice de dynamisme.

La marche rapide aura une action plus physique puisqu’elle mobilisera davantage l’organisme. Vous pouvez la renforcer avec un balancé des bras. Positionnés à 90° ce sont les épaules qui devront initier le mouvement de propulsion en avant. Vous balancerez les bras à tour de rôle en les gardant près du corps, le bras gauche avançant en même temps que la jambe droite, puis inversement. Ne pas serrer les poings, le pouce est au contact des autres doigts sans serrer. On peut l’accompagner d’une phrase que l’on répète dans sa tête afin d’occuper le mental tout en favorisant un état intérieur positif comme » j’avance dans la vie » ou « je dis oui à la vie ».

La marche contemplative peut prendre différentes formes. Vous pouvez choisir de mettre votre attention dans votre corps et le déroulé de vos pas. Le talon touche le sol en premier la cheville est fléchie à 45° puis le pied se déroule sur toute sa longueur et le poids du corps se place  sur l’avant. Quand le pied est à plat, la plante de l’autre pied se soulève… En étant attentif à chaque pas, donc à chaque mouvement vous développez la conscience de votre corps vous installez une présence à vous même qui vous emmène vers la conscience d’être. Marcher pieds nus sur une pelouse ou une plage va ajouter un plus à votre marche si vous avez le privilège de profiter d’un tel contexte. Une autre approche peut être de  développer une vision dite périphérique en privilégiant « voir » plutôt que « regarder » qui est une attitude enseignée dans la pratique de certaines méditations. Quand on regarde quelque chose on se situe aussitôt à l’extérieur, on est dans une attention active en développant « un point de vue ». Voir signifie se mettre dans une attention passive qui nous place aussitôt à l’intérieur de ce que l’on voit. Ce type de vision crée un état méditatif où le mental ne peut plus interférer puisqu’il n’a plus de point de vue, il ne peut plus donner son point de vue.

La marche afghane tient son nom de la marche pratiquée par les chameliers afghans et qui leur permet de parcourir des kilomètres dans des montagnes désertiques sans ressentir de fatigue. Elle est entièrement décrite dans la fiche 17 p34 et 35 du livre SPORT NO STRESS. C’est une marche spectaculairement régénérante et qui peut se pratiquer en milieu urbain sans problème et avec la même efficacité anti-stress.

Et si nos pieds étaient nos meilleurs alliés anti-stress...
No-stresse : vive la marche !

Nous avons volontairement choisi de ne pas parler de la marche nordique ou de la marche de randonnée qui sont aussi très recommandables et efficaces mais plus difficilement à portée de main (donc à mettre en place) en cas de stress au quotidien. Les types de marche évoquées  plus haut sont plus facilement utilisables dans le contexte d’une ville ou le cadre de sa journée de travail.

Conclusion

« Avoir bon pied bon œil » ou encore « repartir du bon pied » et même « remettre un malade sur pied », à travers tous ces dictons le bon sens populaire ne fait que confirmer ce que la science d’aujourd’hui a prouvé: ce serait dans nos pieds que se cachent les secrets de notre forme physique et mentale. Alors pensez à les solliciter pour vous sortir de l’impasse du stress en vous  offrant  des marches régulières et dynamisantes et vous verrez « c’est vraiment le pied ».