Étiquette : Champion

Partenariat Sportif

Dans le cadre de la promotion de l’approche à médiation corporelle en gestion du stress, Sport No Stress, bénévolement, s’associe à des évènements sportifs.  Voici nos actions pour 2015.

1- Comité de rédaction SDPO

SDPO est une organisation très active en matière d’évènements sportifs internationaux pour les coureurs. Pa exemple, depuis 20 ans, SDPO organise les « Foulées de la Soie » en Asie. Les bénéfices, s’il y en a, sont reversés aux organismes humanitaires du pays d’accueil ou à l’association caritative « Monsieur Nez Rouge« .

Foulées de la soie (Inde 2013)
Foulées de la soie (Inde 2013)

Sur le site de SDPO vous trouverez de très bon articles avec des conseils très pertinents pour les « Runneurs et Runneuzes » sous la rubrique « SDPO-MAG« .

Nous sommes donc partenaires officiels comme l’indique la page « Sport No Stress » et,  comme premier article, vous pourrez retrouvez celui sur le stress et le bruit : LE SON, AMI OU ENNEMI DU SPORTIF ?. De nouveaux articles inédits sont en préparation, mais nous vous conseillons tout de suite celui de Denis Riché : CONNAISSEZ-VOUS L’ENTRAÎNEMENT « INVISIBLE » ?. Vous y découvrirez une approche systémique rare nommée ici « pensée complexe ».

Enfin, l’idée nouvelle pour l’épreuve de janvier 2016, l’Ultra-Trail de Angkor est de s’appuyer sur les grandes entreprises afin qu’elles sponsorisent leur équipe. En effet, parmi le personnel des entreprises, de nombreuses personnes courent régulièrement, qu’elles soient cadres, opérateurs, magasiniers, …. Via l’Ultra Trail, c’est l’occasion de créer l’évènement et la solidarité autour d’une activité sportive : « Courir intelligemment » en créant une équipe de 4 pour les 128km en 4 fois 32 km. (Contactez-nous si vous voulez un dossier complet de sponsorisation).

2- Comité de rédaction AEIFA

Dans l’idée de faire passer le message de la médiation corporelle comme outil de gestion du stress, nous rentrons dans le comité de rédaction de la revue de l’Amicale des Entraîneurs d’Athlétisme . Cette revue papier distribuée largement auprès des entraîneurs répercute ses principaux articles sur le site. Ainsi nos articles liés à la gestion du stress apparaîtront à la rubrique « Outils pour l’entraîneur » ou vous pouvez déjà découvrir les très bons articles de Nadine Debois dont : « Surentraînement et burnout : Comment le repérer chez l’athlète ?« .

Vers les site de l'Amicale des Entraîneurs d’Athlétisme

 3- Sponsoring de la World Wild Runneuze

Maud est une voyageuse qui va, pendant 2 ans, courir plus de 30 courses à pied dans le monde pour répondre à sa quête : « Est ce que les « runneuzes » africaines, asiatiques, australiennes ou sud américaines ont la même vision de la course que moi ? « .

Pour soutenir cette quête existentielle, nous lui avons proposer un coaching… No-Stress évidemment. Avant son départ nous avons donc mis au point les bases et pendant son périple, via skype, nous lui assurerons nos services.

Elle est partie le 15 janvier pour sa première étape au Kenya. Si vous voulez découvrir le trajet et les étapes en détails cliquez sur la carte :

Circuit de Maud
Circuit de Maud

Enfin sachez que Maud entreprend ce périple au profit de la Fondation Motrice qui a pour objectif de faciliter la vie quotidienne des personnes atteintes de paralysie cérébrale.

http://www.worldwildrunneuze.com

Publicités

Récupération: une clef incontournable

F-Oddoux-The North Face-Ultra Trail du Mont-Blanc
F.Oddoux – The North Face – Ultra Trail du Mont-Blanc

Comme dans tout mouvement cinétique de balancier, il faut une phase de « régénération » pour que la phase « action » soit optimale. Plus directement, notre corps à travers la respiration nous enseigne cette alternance: l’inspire est inutile si l’expire n’existe pas et vice-et-versa. C’est la fameuse alternance Yin-Yang du Tao.

En sport la phase de récupération est donc primordiale pour éviter la contre-performance ou  l’accident.

Le problème est que tout entraînement est par définition actif donc Yang et que l’on ne s’entraîne pas à récupérer (Yin). C’est comme si la récupération « allait de soi », était naturelle et ne nécessitait aucun apprentissage: « Y-a-k’a rien faire »!

Or la biologie, à travers toutes nos fonctions, nous apprend que la récupération ce n’est pas seulement « ne rien faire ». Ainsi, si « manger » est la phase active – Yang -, digérer est la phase Yin et c’est loin d’être du « ne rien faire »! C’est même de cette phase que dépend la bonne intégration des nutriments et donc de la régénération de l’organisme.  Et si le maître mot de la récupération était la régénération…?

De même qu’un cadre de haut niveau doit savoir gérer ses phases de récupération pour ne pas aboutir au burn-out, le sportif de haut niveau doit apprendre à gérer et optimiser ses phases de régénération et « ne rien faire » ne suffit pas.

On peut d’ailleurs se demander pourquoi le repos ne suffit pas? Tout simplement parce que c’est la facette Yin d’une activité Yang « normale », ce qui n’est absolument pas le cas pour un compétiteur surtout en période de préparation pour des épreuves de classes nationales ou internationales, on est ici très loin de la « normale ».

Alors, comment faire?

Si le mouvement moteur – Yang – est basé sur les muscles, il va falloir développer et entraîner l’équivalent Yin  qui se nomme la proprioception. En termes simples, la proprioception c’est ce qui nous permet, les yeux fermés, de savoir où est notre main quand nous faisons un  mouvement du bras par exemple. En terme systémique la proprioception est le feedback du système.

Une fois que l’on a compris l’importance de l’entraînement à la récupération, il reste à passer à l’action et la médiation corporelle devient le maître mot, en complément des méthodes déjà connues et reconnues comme APA par exemple et bien sûr tout le côté nutritionnel.

LA METHODE A.P.A

Voir aussi nos autres articles sur le blog:

Bonne récupération.

Swing Mystique

Si en coaching, la particularité de notre approche est la méditation corporelle, en thérapie, comme certains le savent, notre approche est dans la lignée du Transpersonnel. Aussi, suite au précédent article sur l’intuition, est-il logique d’aller vers cette ouverture « au delà de la personne », cette ouverture transpersonnelle.

La notion de dépassement fait converger le sport et la spiritualité
Se dépasser… quête spirituelle ou sportive ?

Le premier site incontournable pour avoir des informations récentes et de qualités est celui de l’INREES. Depuis la diffusion sur M6 des émissions de Stéphane Allix aux heures de grande écoute, l’INREES, dont Stéphane Allix est justement le fondateur monte en cadence, en qualité et en ouverture.

L’INREES dont l’objectif est d’aider à faire avancer les connaissances sur ces sujets méconnus, et souvent mal compris, aborde donc le sport dans le cadre des états modifiés de conscience. Voici les deux articles que nous vous recommandons:

  • L’état de grâce, l’objectif des champions :

    Dans l’effort, les sportifs vivent parfois des expériences extraordinaires entre le corps et l’esprit. De nombreux champions interviewés dans le documentaire Play l’évoquent à demi-mots. Quel est cet état d’hyperconcentration et comment le développer ? Comment être dans « la Zone », cet état de grâce que tous les sportifs veulent atteindre ? Enquête et témoignages de grands sportifs…

  • L’intelligence du corps

    Le sport peut être l’occasion d’une expérimentation extraordinaire des liens entre corps et esprit… Peut-être l’avez-vous déjà vécu ? Cet état appelé « la Zone », serait la garantie de la meilleure performance possible…

Parce que nous sommes en ces temps où des champs nouveaux de connaissances émergent, l’INREES offre ainsi un cadre sérieux pour parler de science et de spiritualité, des dernières recherches sur la conscience, de la vie, de la mort, et rapprocher de manière scientifique et rigoureuse le monde visible du monde invisible. Sans tabou, sans préjugé, avec rigueur et ouverture. L’INREES publie un magazine trimestriel Inexploré que nous vous recommandons vivement si ce thème vous intéresse:

Revue Inexploré de 'INREES
Un magazine très ouvert, y compris aux sports de haut niveau…

Ensuite on trouve, de ci, de là, sur le web de bons articles sur le sujet. Ainsi la revue STAPS très connue des entraîneurs professionnels, à consacré un article sur « De l’anxiété aux émotions compétitives : Etat de la recherche sur les états affectifs en psychologie du sport »  dans sa revue Staps n°62  sous la plume de Nadine Debois de l’INSEP.

Plus accessible, un superbe article sur… Facebook intitulé « Sport et Spiritualité, est-ce compatible ?« . Il est lisible même si vous n’avez de compte Facebook. Dans un tout autre style Sri Chinmoy sur son site nous invite à philosopher sur le thème « Sport et vie spirituelle« .  Enfin, le « Jardin du Graal », un espace parisien branché, nous propose un témoignage : « La Pratique Spirituelle, c’est du Sport ! » qui nous fait revisiter le processus d’entraînement sous un autre jour.

Un livre : Sport – Entrez dans la Zone – Atteignez l’ état mental ultime…

Une vidéo :

En guise de conclusion plus que de synthèse, je vous propose un petite histoire humoristique qui vous fera comprendre le titre de l’article:

Le hasard, le naturel et le surnaturel

Moïse, Jésus et un petit vieux barbu jouent au golf.

Moise prend son club et d’un swing élégant envoie sa balle. Elle monte en l’air d’un superbe mouvement parabolique et tombe directement … dans le lac ! Moïse ne se perturbe pas, lève son club et à ce moment les eaux s’ouvrent, lui laissant le passage pour faire un nouveau coup.

C’est maintenant au tour de Jésus. Il prend son club et, également d’une parabole parfaite, (rappelez-vous : la parabole c’est sa spécialité !), il envoie la balle dans … le lac, où elle tombe sur une feuille de nénuphar. Sans s’énerver, Jésus se met à marcher sur l’eau jusqu’à la balle, et donne le coup suivant.

Le petit vieux prend son club et, d’un geste affreux de qui n’a jamais joué au golf de sa vie, envoie sa balle sur un arbre. La balle rebondit sur un camion puis à nouveau sur un arbre. De là, elle tombe sur le toit d’une maison, roule dans la gouttière, descend le tuyau, tombe dans l’égout d’où elle se trouve lancée dans un canal qui l’envoie … ; dans le lac mentionné ci-dessus. Mais, en arrivant dans le lac, elle rebondit sur une pierre et tombe finalement sur la berge où elle s’arrête. Un gros crapaud qui se trouve juste à côté l’avale. Et soudain, dans le ciel, un épervier fond sur le crapaud et l’attrape ainsi bien sûr que la balle. Il vole au-dessus du terrain de golf, et le crapaud, pris de vertige, finit par vomir la balle … juste dans le trou !

Moïse se tourne alors vers Jésus et lui dit: – « Tu sais, j’ai horreur de jouer avec ton père ! »

Paysages de golf : oeuvre de Pierre Wittmann, tout droit réservé
Œuvre de Pierre Wittmann, tout droit réservé

Amazon : Matériels pour garder la forme

Sport No Stress: le livre !

Sport No Stress

Un sport pour déstresser – Moins de stress dans votre sport

Préface de Philippe Candeloro

Comme prévu le livre est sortie le jour du printemps 2013 ! Si vous n’avez pas lu la page d’accueil du livre, il n’est pas trop tard >>>

Commander maintenant ... Commander maintenant ... Commander maintenant ... Commander maintenant ... Commander maintenant ... Commander maintenant ...

Introduction

Voici le clip de lancement du livre :

Présentation

Le stress est un état d’anxiété créé par un manque d’adaptation aux pressions qui nous entourent ou après un événement douloureux. Il prend de nombreuses formes, dont certaines sont sévères, jusqu’à générer des maladies graves ou une véritable invalidation.

Mais pour la plupart des personnes stressées, le stress se traduit par des maux de tête, un état dépressif, une anxiété permanente, une mentalité pessimiste, un état d’ultra-nervosité qui s’avèrent handicapants dans la vie quotidienne.

Ce mémento anti-stress répond à deux objectifs :

  • Réduire votre stress par le sport. Dans la plupart des cas, un sport adapté suffira à effacer le stress. Il vous évitera le recours aux médicaments, qui ont de nombreux effets pervers. Ce livre vous aidera à choisir votre sport si vous n’en pratiquez pas, et à le pratiquer du mieux possible pour réduire votre stress. On peut faire du sport à tout âge, mais chaque âge a ses sports de prédilection.
  • Réduire votre stress dans le sport que vous pratiquez déjà. Les compétitions notamment constituent des moments forts qui génèrent un stress souvent brutal. Maîtriser votre mental lors des actions décisives, ne pas baisser les bras quand il vous reste une marge de victoire : ce livre apporte les meilleures réponses.

Des fiches pour simplifier la lecture

Pour faciliter la lecture et la compréhension du propos, le livre n’est pas découpé en chapitres mais en fiches pratiques d’une, deux ou quatre pages.

Chaque fiche apporte l’essentiel sur un sujet précis : Dépasser la fatigue mentale, Gérer l’enjeu du titre, Quel sport choisir, etc.

A la fois simple et concret, ce mémento sera votre compagnon anti-stress fidèle et de bon conseil.

 Les auteurs

Pascale et Marc Polizzi ont créé il y a 20 ans le cabinet du même nom pour apporter aux entreprises et aux particuliers des prestations de life coaching.

Réputés dans ce domaine, ils utilisent des techniques reconnues qui vont des arts martiaux aux différents sports en passant par des exercices de mise en forme inspirés de disciplines issues des quatre coins du globe.

Philippe Candeloro, champion de patinage artistique et consultant sportif, a rédigé la préface.

Argumentaire

  • Sport No Stress vous conseille pour réduire votre stress à travers la pratique d’un sport.
  • Sport No Stress vous aide à choisir le meilleur sport anti-stress selon votre âge et le type de stress dont vous souffrez.
  • Sport No Stress apporte des réponses concrètes au compétiteur qui souffre de stress aux moments décisifs.
  • Sport No Stress s’adresse aussi aux personnes n’ayant jamais pratiqué de sport de leur vie. Il n’est jamais trop tard pour bien faire

    Livre disponible à la vente dans toutes les librairies
    Livre disponible à la vente dans toutes les librairies ISBN-13: 979-1091987295

Bonne lecture.

Le ebook Transpersonnel

Cela surprend souvent, mais il existe une dimension spirituelle en sport et pas seulement dans les arts martiaux. La confusion spiritualité/religion étant courante, on parle de dimension transpersonnelle. A l’occasion de la sortie de notre livre « Transpersonnel » en ebook Kindle, c’est l’occasion d’aborder le sujet.

ebook sur le transpersonnel à lire sur tablette, smartphone et ordinateur
Ebook sur le « Transpersonnel », à lire sur tablettes, smartphones et ordinateurs… 3€

Introduction

C’est vrai que très peu de livres abordent le sujet, parmi les deux plus connus on en trouve un en Français et un autre en Anglais:

Comme nous le dit le titre du deuxième livre, le golf par exemple, peut cacher un côté profondément transpersonnel, au sens où sa pratique va nous permettre d’aller au delà de notre personna, de connecter un « non-espace non-temps » très spécifique et très proche des états modifiés de conscience des moines Tibétains ou de ceux étudiés par l’approche Transpersonnelle. En Golf, on parle même dans certain cas, de swing mystique! Mais avant de revenir au Golf et au sport, voyons ce qu’est le transpersonnel.

Le Transpersonnel

Dans notre ouvrage « Transpersonnel » nous exposons avec détails l’historique de ce mouvement, les personnes référentes et bien sûr les bases. En voici quelques extraits choisis:

  • Le Transpersonnel est, dans son fondement, un mouvement plus qu’une méthode. Il est né officiellement aux États-Unis au sein de la psychologie humaniste, en 1969, sous l’initiative d’Abraham Maslow psychologue du travail et de Stanislav Grof neuropsychiatre.
  • Le terme transpersonnel a une étymologie basée sur un adjectif : le mot « personnel » associé au préfixe « trans », un mot latin signifiant de l’autre côté, par-delà, au-delà. Le transpersonnel est ce qui existe au-delà de la personnalité, au-delà de l’ego donc ce qui est de l’ordre du spirituel.
  • Le Transperseonnel va donc étudier tous les états qualifiés d’états modifiés de conscience obtenus par exemple lors de la méditation, du sommeil, pendant les rêves, ou vécus lors d’expériences spirituelles, paroxystiques ou transcendantes. Le mouvement transpersonnel va s’intéresser à toutes les techniques permettant de provoquer ces états modifiés de conscience et à l’impact de ces expériences sur le plan physique, émotionnel, intellectuel et spirituel, mais aussi sur le plan de la créativité, de la communauté etc.

Si le transpersonnel est le quatrième courant en psychologie, ici, c’est le côté état modifié de conscience qui va nous intéresser et plus particulièrement le dépassement de soi.

Biofeedback et EMC

Découvert dans les années 1970, la première utilisation du biofeedback a été celle du biofeedback EEG (Electro-EncéphaloGramme) avec l’analyse des ondes du cerveau. Les inventeurs des techniques de relaxation modernes, E. Jacobson avec la relaxation progressive, et A. Caycedo avec la sophrologie, ont utilisé ces techniques pour mesurer l’efficacité de leurs méthodes. Le modèle dit de « la réponse de relaxation » issu de ces expériences était une base vérifiée et utilisée. Dans ce modèle, la présence d’ondes alpha indique le degré de centration, d’intériorisation : plus il était grand, plus les ondes alpha étaient présentes. L’arrêt de l’état méditatif était immédiatement visible sur l’EEG par l’arrêt des ondes alpha.

On peut dire que jusqu’en 2000, les biofeedbacks basés sur ce modèle « recherche de l’état Alpha », ont largement fait leurs preuves que ce soit en milieu hospitalier, sportif, ou individuel à travers la relaxologie, la sophrologie, et les états modifiés de conscience dont la méditation. Globalement, les États Modifiés de Conscience (EMC) étudiés, l’étaient au repos et non en plein effort, en pleine action sportive.

En novembre 2004, des chercheurs de l’Université de Madison, dans le Wisconsin, ont étudié l’activité cérébrale de huit moines bouddhistes en état de méditation. Leur étude met en évidence que ce sont les ondes gamma qui reflètent le mieux l’activité cérébrale lors d’une intériorisation (méditation). Les ondes gamma, auparavant associées à l’activité cognitive intense, relèveraient également d’une hyper-conscience méditative. L’étude des EMC évolue….

Sport & Transpersonnel

En 2007, des neurosceintifiques de l’université de Rome et de l’institut de médecine du comité olympique ont fait revêtir à douze golfeurs un casque appareillé d’un système EEG. Etant donné l’état interne décrit par ces joueurs de haut niveau lors de swing ou de put particulièrement réussis, on s’attendait à enregistrer une grande présence d’ondes alpha lors de tirs exceptionnels. Hors c’est l’opposé qui a été enregistré! Plus les ondes alpha se réduisaient, plus la balle était proche du trou! Bien sûr d’autres études, publiées dans « The journal of Physioly », ont été faites et ont mis en évidence la même conclusion chez des escrimeurs, des gymnastes ou des karatékas lors de shiwari (casse de planches): Extrême concentration = zéro onde alpha!

Les ondes Alpha nécessitent un état repos (relaxation, méditation) mais si les EMC peuvent être atteint avec des ondes Gamma… cela signifie que l’on peut être en EMC (état modifié de conscience) en action!

Comme on le voit, en cinquante ans, de nouvelles données sont à intégrer dans de nouveaux modèles cérébraux en devenir. Le point difficile, non résolu à ce jour, est d’associer des informations objectives avec des vécus subjectifs. Si l’on reprend le cas du golfeur de haut niveau, beaucoup disent se sentir « un avec la balle » ou « un avec le trou », on est là loin de données techniques et analytiques dites « cerveau gauche » et donc facilement modélisable.

L'EEG et le scanner sont la base objective des EMC
L’EEG et le scanner sont la base objective du Transpersonnel

En 2009, on peut juste dire qu’au moment du « put » final, le golfeur est dans état objectif (relevés EEG et scanner) et subjectif (ressenti, état interne) voisin du moine bouddhiste en méditation. Les dernières analyses mettent en évidence que, contrairement à l’ancien modèle « État Alpha », l’onde alpha qui était un bon critère de feedback en 1970 ne l’est plus en 2009. Paradoxalement, on peut même affirmer que c’est l’absence d’onde alpha qui devient un bon critère si les ondes Gamma sont présentes!

En 2012, les ondes gammas, anciennement associées à l’activité cérébrale cognitive classique devient partenaire des EMC. Les ondes gamma (au-dessus de 30-35) témoignent d’une activation de neurones exceptionnelle, telle qu’on la rencontre pendant les processus de création et de résolution de problème, dans les EMC en pleine conscience, dans les états de dépassement sportif.

La Zone, the Flow

En parallèle, pour les sportifs l’étude de la Zone (voir §A5 de l’article « Qu’est-ce que le stress.« ) va déboucher bien sûr la gestion du stress du sportif mais aussi sur un état particulier de bien-être ultra-performant « The flow ».

L’état de grâce, l’objectif des champions

Dans l’effort, les sportifs vivent parfois des expériences extraordinaires entre le corps et l’esprit. De nombreux champions interviewés dans le documentaire Play l’évoquent à demi-mots. Quel est cet état d’hyperconcentration et comment le développer? Comment être dans «la Zone», cet état de grâce que tous les sportifs veulent atteindre? … lire la suite de l’article >>

Comme le dit cet article, la ZOF, <<… une « zone » que tous les sportifs veulent atteindre. Et effectivement les techniques de coaching et plus particulièrement celles de de gestion des stress  offrent un précieux sésame pour tenter d’accéder au saint Graal : la « Zone », cet état d’éveil intérieur, synonyme de performance maximale, après lequel courent tous les sportifs. Un état de grâce, que l’on peut presque qualifier d’état second, où tout leur réussit. Où, comme l’explique Zinedine Zidane, les joueurs sont capables de se dépasser et d’agir avec un temps d’avance. Un moment d’hyper intuition où le footballeur semble avoir le ballon collé aux crampons, et anticipe le jeu de l’équipe adverse. Ce bref instant où le joueur de basket réussit tous les shoots qu’il tente, et se sent inébranlable. Ces quelques secondes où le tennisman va pressentir la trajectoire exacte de la balle, où le nageur va exécuter sa dernière longueur en remontant tous ses concurrents de manière presque surhumaine pour gagner la course. Les Anglo-Saxons l’appellent le « flow », la communauté scientifique, la ZOFI (Zone Optimale de Fonctionnement Intérieur) ou Zone Optimale Individuelle de Fonctionnement (ZOIF)… >> … lire la suite >>

Sport – Entrez dans la Zone – Atteignez l’ état mental ultime…

amzn.to/2onXkhr

Résumé du livre:

Quelle est cette mystérieuse Zone dont parlent de nombreux athlètes? La Zone c’est cette sensation d’euphorie qui efface le doute et la fatigue. C’est cet état qui survient lors de ces moments où tout semble parfait, tout se met en place naturellement, tout devient simple et fluide. Comme si le corps savait quel est le bon mouvement. Car si la Zone est affaire de mental, notre corps est aussi de la partie. Damien Lafont apporte un éclairage nouveau et complet sur cette dimension cachée du sport. Il passe en revue toutes les hypothèses et donne sa vision sur ces moments de vie intenses. Une enquête fascinante menée auprès des meilleurs spécialistes du domaine: athlètes, entraîneurs, chercheurs et écrivains touchés ou fascinés par la Zone ; un voyage étonnant! Jusqu’à présent, cette expérience ne semblait accessible qu au cercle restreint des champions. «Entrez dans la Zone» nous montre que nous avons en chacun de nous le potentiel pour la créer et nous donne les clés pour y parvenir. «Entrez dans la Zone» est une invitation à chercher, expérimenter, non pas pour trouver la Zone, mais notre propre Zone d excellence. Un livre étonnant qui change notre vision du sport.

Exemple: le Golf

Voyons ce qu’en dit Pierre Wittmann, Golfeur, artiste et auteur de :

amzn.to/2oo2dav

<< Une des plus importantes vertus du golfeur est l’équanimité. Savoir rester calme, concentré et imperturbable, aussi bien après un bon qu’un mauvais coup. Dans la vie quotidienne, l’équanimité est une vertu très profitable, mais très difficile à pratiquer. Ce n’est pas différent sur un terrain de golf. On retrouve dans le jeu de golf la plupart des situations et des difficultés que l’on rencontre dans la vie de tous les jours, dans les rapports avec les autres joueurs, avec l’environnement et surtout avec soi-même. C’est pourquoi on compare souvent le golf à une pratique spirituelle. D’ailleurs certains sages, comme Krishnamurti, étaient de fins joueurs de golf. On dit aussi que le golf fait vivre à celui qui le pratique toute la gamme des émotions humaines, depuis l’extase qu’il ressent après avoir frappé un coup parfait, jusqu’aux plus amères frustrations lorsqu’il perd plusieurs balles de suite dans un lac ou un fourré. >>

Conclusion

Le sport peut être l’occasion d’une expérimentation extraordinaire des liens entre corps et esprit… Peut-être l’avez-vous déjà vécu ne serait-ce que quelques secondes? Cet état appelé «la Zone ou the Flow» serait donc celui de la meilleure performance possible… !

On le voit, avec la ZOF, le sport peut devenir Transpersonnel à tout instant.

 

Le doute un stress pas comme les autres…

Qui ne connait pas ce sentiment qui a le don de s’insinuer au moment ou il ne faut pas, occupant brusquement  tout l’espace et le temps, nous coupant de notre confiance en nous et en nos capacités? D’où vient le doute? Comment en sortir et reconquérir son assurance pour vivre sa compétition ou son challenge de vie de la meilleure façon possible? Comment aider un sportif qui doute en fonction du moment où ce doute fait surface?

Il y a trois types de doutes:

  • celui qui se déclenche pendant l’entraînement ou la veille de la compétition,
  • celui qui surgit juste avant de passer à l’action, ou
  • le doute qui peut suivre après avoir passé son épreuve.
1°) Je doute, 2°) Je doute, et 3°) Je doute !
1°) Je doute, 2°) Je doute, et 3°) Je doute !

Comme toute chose, si le doute existe c’est qu’au départ il a bien une fonction, une utilité. Quand quelqu’un nous affirme quelque chose, c’est bien notre capacité à remettre en question ces propos qui crée une sorte de vigilance et permet la prudence. C’est aussi le doute qui permet l’esprit critique sur ses propres façons de procéder et de là la mise en place d’autres stratégies si besoin. Le doute nous protège aussi de l’arrogance car il nous permet de nous remettre constamment en cause et donc constamment en capacités d’amélioration et d’évolution. Mais comme toute chose, dès que le doute est en excès ses effets positifs basculent et cela devient synonyme de stress. Un stress qui peut même devenir dans certains cas paralysant au moment de passer à l’action.

Que faire face à un doute qui se manifeste lors de l’entraînement ou la veille de la compétition? A ce stade le doute est en réalité comme l’arbre qui cache la forêt car, par exemple, derrière la phrase « je ne vais jamais y arriver » se cache une peur: Peur de ne pas réussir, peur de ne pas être à la hauteur, peur d’être ridicule etc.

Le doute, après un coup dur ou un accident
Le doute, après un coup dur ou une blessure...

Autre exemple la blessure: rien de pire pour un sportif qui tout à coup se voit priver de son activité et ignore quand il pourra reprendre. Derrière chaque question qu’il se posera peut surgir le doute de réussir à guérir à temps, de retrouver son niveau d’avant, de ne pas rester marqué par son accident etc. Le doute s’alimente de toutes les incertitudes et Dieu sait si le nombre d’incertitudes peut être infiniment vaste dès que l’on s’attache à les recenser.

Comme les garanties de réussite ne peuvent pas exister à 100% parce que justement dans tout évènement il y a une part qui ne dépend pas de nous il va falloir apprendre à  apprivoiser cette part d’incertitude, accepter ce risque de l’inconnu. Pour cela affronter ses peurs va être une première clé. L’exercice va consister à faire une liste de toutes ses peurs et puis de choisir la plus importante celle qui à vos yeux serait la pire si elle devait se réaliser. Une fois ceci déterminé oser aller au bout de votre peur en envisageant le pire. Qu’est ce qui serait le pire du pire si cette chose qui vous fait peur devait arriver? En osant faire cela vous verrez que déjà une partie de votre peur va s’effondrer d’elle même car vous serez bien obligé de réaliser qu’ une partie de vous-même va dire: et alors la vie continue! Cet exercice va vous permettre de relativiser et de prendre du recul en vous détachant du résultat. Vous n’êtes pas une place dans un classement ou une victoire vous êtes bien plus que cela et il est vital de le garder bien présent à l’esprit.

Pour aller vers le No-Stress, faite la check-liste complète de vos peurs
Faire la check-list complète de vos peurs

Ce qui est difficile c’est que nous avons pris l’habitude depuis notre enfance d’être identifié et confondu avec nos actions ou nos résultats et nous avons fini par croire que nous n’étions que cela. En parallèle revenir à sa motivation première et à son objectif qui doit rester le plaisir peut être aussi important dans ces moments là. Voici une citation de Chuck Noll un célèbre entraîneur de football américain  qui peut permettre de revenir à l’essentiel : »Les sensations fortes ne sont dans la victoire mais dans l’action« . Et puis une autre dans le même esprit de Luis Fernandez: « En compétition il y a toujours un premier et un dernier mais l’important est de ne pas être le second de soi-même. » Vous vous êtes préparé au mieux de vos possibilités et vous apprêtez à donner le meilleur de vous-même c’est cela qui compte.

Regardons maintenant comment gérer un doute qui surgit quelques minutes avant de passer à l’action: la clé sera de mettre sa présence dans le corps via une respiration abdominale. En se concentrant sur le présent et le corps cela évite automatiquement de se projeter dans le futur et de passer en revue toutes ses incertitudes. Dans ses interviews Raphael Nadal rappelle toujours à quel point il se concentre sur le présent et non sur ses performances futures et sa capacité à accomplir des exploits. Lors de l’exercice il va s’agir d’instaurer une respiration la plus harmonieuse possible, pour occuper le mental compter 5 secondes pour le temps de l’inspir en gonflant le ventre puis compter toujours 5 secondes pour le temps de l’expir en rétractant le ventre. Le faire au minimum pendant une minute. Pour être efficace il est évident que si vous prenez soin de vous entraîner à respirer de cette façon en dehors des moments de compétition le résultat sera d’autant plus probant le jour J.

Technique anti-stress puissante : la respiration circulaire
Respiration circulaire : la seule technique où notre volonté peut agir vers le no-stress

Évoquons maintenant la troisième situation: L’épreuve est passée et le doute s’empare de vous avec la pente glissante du risque de dévalorisation qui lui est souvent associée. C’est à ce moment là qu’au contraire il faut vous féliciter parce que vous avez osé être à la hauteur de vos rêves, vous avez dépassé vos peurs, vos limites, votre fatigue,  vous avez décidé de réaliser vos envies et vous êtes allé au bout de cette réalisation. En considérant ce que vous venez d’accomplir sous cet angle là, vous vous redonnez le plaisir de pouvoir recommencer l’aventure tout en boostant vos performances puisque quelque soient vos résultats ce succès là sera au rendez-vous. Vous pouvez perdre ou gagner cela ne change rien à la valeur de ce que vous avez essayé d’accomplir. Votre expérience se sera enrichie, et vous aurez enrichi les autres par votre exemple et votre participation.

L'auto-gratitude une clef de la gestion no-stress
L'auto-gratitude une clef no-stress

Vous voici désormais avec trois nouveaux outils vous permettant de sauvegarder votre confiance en vous quelque soit le moment où celle-ci puisse être remise en question. Outils à user sans modération au sport comme dans la vie quotidienne.

Quel sport pour devenir PDG ?

Et si j’utilisais une pratique sportive pour mieux faire face à mes exigences professionnelles?

Pourquoi est ce possible? En quoi le corps et le mouvement peuvent être des clés pour acquérir des capacités que l’on aurait plutôt attribuer de prime abord au mental? Ou si vous préférez, quand les impacts de la pratique d’un sport vont bien au delà de ce que nous imaginons…

La médiation corporelle, une clef pour acquérir de nouvelles capacités
Acquérir de nouvelles capacités par le sport

Introduction

Actuellement pour beaucoup d’entre nous, l’univers professionnel requiert un certain nombre de nécessités où il nous est demandé d’être de plus en plus  performant à chaque instant. C’est dans ce domaine là que nous vous proposons d’explorer comment on peut allier sport et amélioration de ses capacités professionnelles.

Prenons en exemple 5 qualités spécifiques dont on peut avoir besoin dans son travail:

  1. Savoir acquérir de nouvelles ressources
  2. Savoir me situer face à la concurrence
  3. Savoir m’adapter à un objectif
  4. Savoir prendre des initiatives, anticiper
  5. Être persévérant

la suite dans le livre « SPORT NO STRESS » fiche 19 (pages 38 à 42)

Sport No Stress : le livre
Sport No Stress : le livre

….

Conclusion

Nous ne sommes pas : d’un côté un corps et de l’autre un esprit, au contraire nous sommes un système corps-esprit en interaction dynamique d’où cette immense clé que représente la médiation corporelle dès que l’on désire aller vers plus de réalisation et de bien-être.

En passant par le corps nous avons la possibilité de modifier l’image que nous avons de nous même, de l’enrichir, de la renforcer de façon constructive et dynamisante. Si vous abordez votre entraînement et donc la maîtrise des gestes ou des réflexes sous cet angle de la conscience, conscience de ce que cela implique sur d’autres plans, et que vous gardez bien présent à votre esprit cet objectif vous allez automatiquement établir et  intégrer un autre rapport avec vous-même via votre corporalité. Ainsi vous serez  capable de vous situer différemment dans l’espace et le temps modifiant ainsi votre façon d’appréhender la relation aux autres et à la Vie.

On est toujours vainceur en sport, soit en compétition soit par les retompbées positives sur nos capacités.
Avec le sport, toujours gagnant: compét ou/et job !

Fin.

Bienvenue sur Passeport No-Stress

>>> Vers Ethérapie.fr

Afin d’optimiser notre potentiel il faut être au top de sa forme et capable à chaque instant de faire face, de donner le meilleur de soi-même bref d’être un « superman » ou une « super-women », d’être un champion dans une multitude de disciplines! Un challenge qui n’est possible que si l’on maîtrise les nombreux stress liés aux imprévus et à la pression du système. Tous les domaines pouvant être concernés, les exigences, qu’elles soient d’ordre professionnelles ou privées, auront malheureusement des retombées sur notre équilibre personnel et donc sur notre performance si l’on ne maîtrise pas le stress. Restez « No-Stress » est la clef de la réussite optimale, de la performance.

Mémento du Sport anti-stressMémento de la vie anti-stress

Mémento de la Vie No Stress et Sport No Stress : des livres pour la performance

Que ce soit dans la pratique d’une activité Professionnelle ou dans un cadre plus Familial ou encore dans la pratique d’un Sport, la gestion des stress de vie est un avantage concurrentiel indéniable, un plus inégalable. Ce blog, et les livres et sites associés, vous proposent une approche novatrice où votre corps est à la fois votre mentor, votre coach, et votre meilleur ami! On parle de gestion du stress par la médiation corporelle si le stress est déjà déclenché et d’optimisation des performances quand on anticipe le stress. Qi-gong, Yoga, Mouvement neurosensoriel, … toutes ces approches sont actuellement validées à 100% par les neurosciences via la plasticité neuronale (dite aussi approche cerveau droit). Alors, plus d’hésitation, plongez dans l’univers « No-Stress » et arrivez enfin à un état de vraie performance qui optimise votre potentiel.

Commander maintenant Sport No Stress, le livre des outils de dstress     Commander maintenant ...   Commander maintenant le livre...   Commander maintenant ...   Commander maintenant ...   Commander maintenant ...   Commander maintenant ...

Si vous voulez un coaching personnel ou développer une approche « No-stress » dans votre entreprise ou votre association, n’hésitez pas à nous contacter au 06-20-45-98-42.


Accès direct aux catégories >>> Vie no-stress | Compet. no-stress |  Sport | Yoga | Qi-gong, ou parcourrez le sommaire thématique