Étiquette : anti-stress

Une alimentation anti-stress

Tout le monde s’accorde à trouver la vie d’aujourd’hui stressante et les sources de ce fameux stress sont nombreuses puisqu’elles peuvent être aussi bien d’ordre physique, psychologique, que sociale. Il en est une sur laquelle nous avons plein pouvoir c’est notre alimentation. En effet certains aliments sont reconnus pour être particulièrement stresseurs pour notre organisme. Et d’autres vont au contraire s’avérer réparateur suite à un stress qu’il soit physique comme une compétition ou un entraînement intensif, ou psychologique comme une journée de travail « sous pression ».

Le sucre stresse votre biologie
Le sucre, l’aliment stressant par excellence

Pour qu’il y ait stress, nous savons qu’il faut deux éléments qui s’enchaînent: un agent stressant – la cause – et puis l’effet produit par cet agent sur notre organisme – la conséquence-. Cette dernière va mettre en jeu le système nerveux sympathique et le système endocrinien provoquant toute une série de changements dans notre corps. Certains aliments vont donc être capables d’affecter nos capacités physiques ou intellectuelles parce qu’ils vont mobiliser les ressources de l’organisme de la même façon que le ferait une agression physique ou psychologique.

Les aliments stresseurs

Le numéro un des aliments stresseur de notre Hit-parade est bien sûr ….

la suite dans le livre « SPORT NO STRESS » fiche 15 (pages 29 à 31)

Sport No Stress : le livre
Sport No Stress : le livre

….

Au final après avoir exposé la boisson anti-stress, le petit-déjeuner anti-stress, la fiche 15 finie par une utilisation astucieuse et efficace des fruits, puissants anti-stress naturel.

Voici un complément d’information sur ces fameux fruits si méconnus :

Les fruits : anti-stress naturel

Si j’ai été soumis à un stress plus ou moins intense, physique ou psychique comment récupérer le plus écologiquement possible, c’est-à-dire refaire mes réserves énergétiques sans créer un nouveau stress : en utilisant certains fruits d’une certaine façon.

sns-4-fruits

L’ananas

Son écorce épaisse et les acides organiques qu’il contient protègent la vitamine C , le potassium et les caroténoïdes de sa chair. Il est également riche en une enzyme la broméline (ou bromélaïne) qui aide à la digestion et à l’assimilation des protéines en fractionnant les chaines d’acides aminés. Ce fruit est reconnu pour avoir une action anti-inflammatoire et pour améliorer la circulation du système circulatoire et cardiovasculaire. L’acide citrique qu’il contient est un acide organique qui a la particularité d’être alcalinisant. Donc pour le sportif  l’action anti-oxydante de la vitamine C va venir réduire la quantité de radicaux libres fabriqués lors de l’effort. Son pouvoir alcalin va rétablir le ph sanguin, l’action anti-inflammatoire va réduire les tendinites et autres douleurs musculaires; enfin son rôle de facilitateur de l’assimilation des protéines va être très complémentaire dans un cadre où l’on cherche à augmenter sa masse musculaire.

La banane

C’est le fruit frais le plus énergétique, il dépasse le raisin. Il est riche en amidon, fructose, et glucose qui augmenteront en parallèle avec le mûrissement du fruit tout en étant assimilable rapidement. Sa richesse en oligoéléments comme le magnésium et  le potassium va prévenir l’apparition des crampes, courbatures, et fatigue. Un bon rapport magnésium/potassium permet une bonne transmission de l’influx nerveux, une bonne oxygénation du cerveau et règle la teneur en eau de la cellule. Sa teneur élevée en Vitamine B6 va permettre la constitutions des stocks énergétiques (néoglycogénèse) et celle en vitamine E renforce le potentiel antioxydant compensant les radicaux libres produits lors de l’effort. Le taux élevé de fibres qui, du fait qu’elles sont très diversifiées ne sont pas irritantes pour l’intestin, va assurer un bon transit .

Le kiwi

 Ses points forts vont être son apport en vitamine C et en vitamine E , apport en sels minéraux comme le potassium et une enzyme l’actinidine qui facilite la digestion des protéines animales et leur assimilation. Un kiwi apporte en moyenne 90mg de Vitamine C. Lors d’un effort comme d’un stress les besoins en vitamine C vont doubler voir tripler. La vitamine E (3mg pour 100g de kiwi) aura une action antioxydante très importante. On la trouve habituellement dans les produits gras huiles végétales ou fruits oléagineux. Elle permettra d’éliminer les peroxydes toxiques et de faciliter la cicatrisation cellulaire.

La poire

La poire  va être une source rapide d’énergie via son fructose et de réhydratation car contient beaucoup d’eau. La présence d’oligoéléments dont le bore va aider à conserver le calcium de l’organisme et venir compenser les pertes occasionnées par la transpiration et le métabolisme accéléré.

la recette complète dans le livre « SPORT NO STRESS » fiche 15.

Sport No Stress : le livre
Sport No Stress : le livre

….

Bonne dégustation!

Ps: Vous trouverez également de très bon conseils dans « Le mémento de la Vie No Stress », avec les Yoga de la nutrition (VNS p22) et le Yoga de la mastication (VNS p23).

 

Publicités

Un truc anti-stress génial !

Comment rester stable dans le grand tourbillon de son quotidien? Comment ne pas perdre le nord ou la tête ? Et si la réponse était tout simplement le sport, mais pas forcément une pratique complexe ou contraignante, non, une pratique simple comme la marche…

Stress et société

L’impact du stress sur la santé, sur les relations familiales, sur les performances en tous genres intellectuelles, sportives, ou sur la réussite professionnelle n’est plus à prouver depuis longtemps. Les recherches dans ce domaine sont édifiantes. Par contre aucune réelle démarche n’est faite tant au niveau politique que sociale pour prendre des mesures visant à réduire ce stress au sein des entreprises ou autres. C’est donc bien à nous de prendre en charge notre bien-être, et d’apprendre à lutter efficacement contre le stress.

Les fiches 16, 17 et 18 du livre « SPORT NO STRESS »  (pages 32 à 37) vont vous permettre de connaître les 3 sports universels anti-stress. Parmi ceux-ci figure la marche que nous développons plus en avant ici.

Sport No Stress : le livre
Sport No Stress : le livre

La pratique d’un sport est une des principales mesures reconnues et recommandées pour diminuer les effets du stress. C’est à nous de décider de nous en donner les moyens et de les appliquer. Et là va venir s’interposer notre avocat du diable préféré, ce fameux mental avec tous ses arguments, pour qui changer ses habitudes est signe de risques de perte de pouvoir. Pour lui faire face, il va être nécessaire d’avoir une parade implacable: il vous oppose le coût « exorbitant » d’un abonnement à la salle de gym ou du matériel vous lui répondez « j’ai déjà des chaussures ». Il prétexte le manque de temps vous lui répliquez la pause de midi, les 5 minutes pour aller à la boulangerie ou au pressing etc. Il se moque et rigole à l’avance car il vous sent bien galérer à apprendre une nouvelle technique et vous lui répondrez: « je sais le faire depuis l’âge de 18 mois ». Et là de guerre lasse, s’il vous dit: « on verra bien dans un mois » vous savez que vous avez gagner! Pourquoi va t il être aussi facile de lui couper l’herbe sous le pied? Car votre choix pour lutter contre le stress est un art justement à portée de vos pieds, et ils sont à votre disposition 24h sur 24h ne demandant qu’à vous accompagner!

Comment « ça marche »?

Quand nous marchons nous faisons travailler en même temps de nombreuses parties de notre corps et donc de nombreux muscles. En parallèle dès que nous allons marcher d’un bon pas nous allons solliciter notre système cardio-respiratoire  avec une amélioration de notre circulation sanguine, une meilleure oxygénation des tissus et la libération d’endorphines les fameuses hormones du plaisir. Hors les récepteurs d’endorphines sont présents partout dans  la peau, le cœur, l’estomac etc. d’où un effet de détente et d’apaisement.

Marche no-stress, un moyen anti-stress facile et efficace
Un anti-stress : les pieds !

Il va être obtenu rapidement, au bout de 10 min de marche d’un bon pas, cet effet dstress est déjà actif et vient effacer la fatigue »nerveuse ». On va avoir une réduction de l’anxiété, de la tension et de la pression artérielle. Côté énergie, si on compare une marche rapide de 10 minutes et l’absorption d’une tablette de chocolat dans l’immédiat on a les mêmes effets physiologiques et psychologiques. Mais 30 minutes  après, l’effet du sucre va s’inverser et créer un état de somnolence, fatigue, irritabilité due la libération d’insuline dans le sang. Celle-ci a provoqué une hypoglycémie et on a envie de remanger du sucre: un cercle vicieux est lancé. Par contre si vous avez été marcher l’effet positif reste actif pendant 2 heures. Si vous faîtes cela régulièrement vous bénéficiez d’autres effets à long terme sur toute votre santé. Quand nous sommes en stress nous sommes dans la confusion. Hors la marche est un mouvement de coordination et d’harmonie naturelle puisqu’elle nous fait vivre à chaque instant l’équilibre dans le déséquilibre. Elle va venir nous remettre en quelque sorte les idées en place, nous rendre l’esprit plus clair.

Quelle est « la marche » à suivre ?

Plusieurs types de marche sont déstressantes. Ce qui variera d’un type à l’autre c’est la cadence, la façon de respirer ou encore, là où se portera notre choix de poser son attention. Il sera important à chaque fois de se tenir droit , de regarder au loin (dans la mesure du possible) et de penser aussi à sourire. En effet en conjuguant le mouvement et le sourire vous allez aussitôt orienter votre état d’esprit et votre posture vers une attitude d’ouverture créatrice de dynamisme.

La marche rapide aura une action plus physique puisqu’elle mobilisera davantage l’organisme. Vous pouvez la renforcer avec un balancé des bras. Positionnés à 90° ce sont les épaules qui devront initier le mouvement de propulsion en avant. Vous balancerez les bras à tour de rôle en les gardant près du corps, le bras gauche avançant en même temps que la jambe droite, puis inversement. Ne pas serrer les poings, le pouce est au contact des autres doigts sans serrer. On peut l’accompagner d’une phrase que l’on répète dans sa tête afin d’occuper le mental tout en favorisant un état intérieur positif comme » j’avance dans la vie » ou « je dis oui à la vie ».

La marche contemplative peut prendre différentes formes. Vous pouvez choisir de mettre votre attention dans votre corps et le déroulé de vos pas. Le talon touche le sol en premier la cheville est fléchie à 45° puis le pied se déroule sur toute sa longueur et le poids du corps se place  sur l’avant. Quand le pied est à plat, la plante de l’autre pied se soulève… En étant attentif à chaque pas, donc à chaque mouvement vous développez la conscience de votre corps vous installez une présence à vous même qui vous emmène vers la conscience d’être. Marcher pieds nus sur une pelouse ou une plage va ajouter un plus à votre marche si vous avez le privilège de profiter d’un tel contexte. Une autre approche peut être de  développer une vision dite périphérique en privilégiant « voir » plutôt que « regarder » qui est une attitude enseignée dans la pratique de certaines méditations. Quand on regarde quelque chose on se situe aussitôt à l’extérieur, on est dans une attention active en développant « un point de vue ». Voir signifie se mettre dans une attention passive qui nous place aussitôt à l’intérieur de ce que l’on voit. Ce type de vision crée un état méditatif où le mental ne peut plus interférer puisqu’il n’a plus de point de vue, il ne peut plus donner son point de vue.

La marche afghane tient son nom de la marche pratiquée par les chameliers afghans et qui leur permet de parcourir des kilomètres dans des montagnes désertiques sans ressentir de fatigue. Elle est entièrement décrite dans la fiche 17 p34 et 35 du livre SPORT NO STRESS. C’est une marche spectaculairement régénérante et qui peut se pratiquer en milieu urbain sans problème et avec la même efficacité anti-stress.

Et si nos pieds étaient nos meilleurs alliés anti-stress...
No-stresse : vive la marche !

Nous avons volontairement choisi de ne pas parler de la marche nordique ou de la marche de randonnée qui sont aussi très recommandables et efficaces mais plus difficilement à portée de main (donc à mettre en place) en cas de stress au quotidien. Les types de marche évoquées  plus haut sont plus facilement utilisables dans le contexte d’une ville ou le cadre de sa journée de travail.

Conclusion

« Avoir bon pied bon œil » ou encore « repartir du bon pied » et même « remettre un malade sur pied », à travers tous ces dictons le bon sens populaire ne fait que confirmer ce que la science d’aujourd’hui a prouvé: ce serait dans nos pieds que se cachent les secrets de notre forme physique et mentale. Alors pensez à les solliciter pour vous sortir de l’impasse du stress en vous  offrant  des marches régulières et dynamisantes et vous verrez « c’est vraiment le pied ».

La papate « Le dindon », un dstress à manipuler sans modération

B6. Stress dû à l’environnement général

Besoin d’occuper son mental, furieuse envie de défouler sa frustration, nécessité de s’apaiser ou au contraire désir de  se stimuler voici tout ce que vous pourrez faire avec 80 grammes d’une pâte aux propriétés  magiques la papâte le Dindon.

Cette pâte fut inventée par hasard en 1949 par James Wright. Cet ingénieur chimiste  en réalité travaillait à l’ amélioration de la qualité des pneus. Commercialisée par un marchand de jouets sous le nom de Silly putty  elle connut un vif succès aux Etats Unis puisqu’il en fut vendu à l’époque pour plus de 6 millions de dollars en une seule année!. Ce qui caractérise cette pâte ce sont ses propriétés surprenantes puisqu’elle peut réagir à la fois comme un solide un caoutchouc et un fluide visqueux.

La papate LeDindon
La papate anti-stress LeDindon

Quels rapports avec le stress?

Lire la suite

Comment être no-stress pour un ami compétiteur ?

Lors d’une compétition l’entourage peut avoir une influence dans un sens ou un autre sur le capital concentration et confiance en soi de l’athlète. Quelle est l’attitude la plus adaptée dans ces moments clés de la vie du sportif pour ceux qui l’accompagnent avant pendant et après les épreuves ?

Les amis et supporters doivent être un plus en compétition, pas un agent stresseur

De prime abord cela peut sembler évident, mais la réalité est souvent tout autre et nous allons nous révéler plus maladroit qu’efficace, plus source d’irritation et d’agacement que de vrai réconfort et de ressource pour celui que l’on est censé aider. Nous allons donc d’abord  passer en revue les 4  règles du fonctionnement de notre cerveau qui vont nous éviter de tomber dans le piège de la contre-performance de nos intentions ce coach.

la suite dans le livre « SPORT NO STRESS » fiche 40 (pages 84 à 89)

Sport No Stress : le livre
Sport No Stress : le livre

….

Conclusion

Vous voilà pourvus de différents outils que vous allez pouvoir mettre en œuvre selon vos affinités et les besoins liées aux circonstances, sachant que si vous pouvez anticiper cette préparation et ce rôle vous gagnerez en efficacité le jour J pour le plus grand bénéfice du sportif que vous accompagnerez!

Et bien sûr tous ces conseils sont aussi valables pour toute situation ayant une ressemblance quelconque avec l’atmosphère d’une compétition!

 

Au fait, le stress c’est quoi exactement ?

S’il y a bien un mot qui est mis à toutes les sauces c’est celui du stress. Comment s’y retrouver et donc faire la différence entre ce qui est naturel ou normal et ce qui est réellement un problème pouvant mettre en cause notre bien-être sur un plus ou moins long terme.

Stress : syndrome d'adaptation, ensemble de modifications permettant à l'organisme de supporter les conséquences d'un traumatisme.

A- Le stress un phénomène naturel positif au départ

1- Définition

Prenons la définition générale: ce sont les réactions physiologiques et psychologiques d’un individu face à une situation nouvelle exigeant donc des réponses qui sortent de son contexte habituel

2- Origine du terme

C’est un médecin chercheur en endocrinologie et en pathologie expérimentale, Hans Seyle, qui en 1956 a le premier introduit ce terme et cette notion de stress. Lors de ses recherches il a été amené à observer les réactions de l’organisme suite à un traumatisme naturel ou à une intervention chirurgicale. C’est là qu’il a mis en évidence ce qu’il a appelé par la suite le syndrome d’adaptation, c’est à dire un ensemble de modifications permettant à l’organisme de supporter les conséquences du traumatisme.

la suite dans le livre « SPORT NO STRESS » fiches 1 à 6 (pages 8 à 17)

Sport No Stress : le livre
Sport No Stress : le livre

….

C- Conclusion

En résumé nous avons donc une réaction physiologique faisant intervenir toutes une série de réactions réflexes dépendantes du système nerveux autonome, basée sur d’un côté notre système d’évaluation du degré du danger et de l’autre sur l’évaluation de nos capacités à y faire face. Si notre évaluation est faussée, suite à notre histoire et à notre vécu, nous allons vivre un état de stress qui n’a pas lieu d’être. Pour lutter contre ce stress et devenir plus performant tout en gagnant en bien-être  il y aura donc deux stratégies une à long terme qui sera de travailler sur soi et ses systèmes de références internes et externes et l’autre, qui sera de passer par le corps pour court-circuiter le mental et l’émotionnel.

La médiation corporelle va donc être un excellent outil anti-stress naturel  avec l’énorme avantage d’être accessible et à la portée de tous.

La méthode No-Stress, que Pascale et Marc proposent, offre de vraies solutions à médiation corporelle.Fin.

Sommeil, stress, réussite, une équation à résoudre

C’est demain ou dans quelques jours que vous vous présentez à une compétition, c’est dans une semaine que vous avez un projet à rendre, un entretien important et pouvoir bien dormir ou du moins bien vous relaxer dans de telles circonstances est plus que vital pour vous.

Introduction

Nous savons tous qu’une bonne qualité de sommeil va être en lien direct avec la qualité de la journée qui va suivre. Nous savons aussi qu’il est nécessaire de mettre en place certaines conditions pour vivre ce fameux sommeil récupérateur.  Mais comment les maintenir malgré les évènements et stress de la journée qui vient de s’écouler ou de celle à venir et préserver son sommeil en laissant ses soucis à la porte de sa chambre?

Qu’est ce qui fait que dans de telles situations nous pouvons avoir soit du mal à nous endormir, soit nous réveiller au milieu de la nuit sans pouvoir nous rendormir, ou nous réveiller bien avant que le réveil ne sonne avec la sensation d’être encore fatigué?  Le stress bien évidemment va être la cause principale de tous ces troubles avec l’éternelle difficulté de ne plus penser soit au passé soit au futur. Nous avons beau savoir que cela ne sert à rien de s’en faire, les pensées sont là s’agitant dans tous les sens avec tous les scénarios-catastrophes qui comme par hasard se mettent à défiler dans notre tête.

Avant une compétition sportive, un examen, ... bien dormir est un point fort et le stress est souvent anti-sommeil
No-stress = Sommeil Ok

Qu’y a-t-il  exactement en jeu derrière le stress?

Dès qu’il y a une modification dans notre environnement, nous allons évaluer l’évènement en fonction de critères liés à notre histoire, à notre éducation, à l’image que nous avons de nous-même et en déduire si nous avons les capacités ou non de faire face. C’est au départ une réaction normale et saine de l’organisme puisque c’est une réaction d’adaptation. Réaction qui s’inscrit automatiquement dans notre physiologie avec la mise en route de toute une stratégie pour assurer la survie de l’organisme dans l’objectif primaire et instinctif de fuir ou attaquer. Notre système nerveux autonome va donc mettre en veilleuse certaines  fonctions comme la digestion,  le système immunitaire etc pour en privilégier d’autres celles qui vont mobiliser le maximum de ressources. Il y aura notamment la libération de  certaines hormones comme l’adrénaline et la noradrénaline.

Le fait que ce soit le système nerveux dit autonome qui entre en jeu explique déjà pourquoi la raison, le mental n’auront aucune prise sur le phénomène qui s’enclenche quand on rentre en stress. En effet ce système appelé également système neurovégétatif s’occupe d’assurer toutes les fonctions automatiques de l’organisme donc toutes celles où il n’y a pas besoin de notre contrôle volontaire. Effectivement pas besoin de penser à digérer à respirer ou à faire battre son cœur cela se passe sans notre intervention.  La seule fonction où notre volonté peut agir et donc avoir un impact  ce sera  la respiration. Et là vous comprenez en quoi tout exercice de respiration va déjà être une clé dans la gestion du stress quel qu’il soit.

Si nous pensons à la situation où nous doutons de nos capacités à « faire face », l’état de stress va s’installer et s’amplifier. Il générera des sentiments négatifs avec un cortège de symptômes venant renforcer le sentiment de mal-être et approfondir le malaise. Dès que cela dure dans le temps,  toutes sortes de manifestations peuvent se produire dont des troubles du sommeil, une perte de motivation, des difficultés de concentration: on a la tête ailleurs, on voit tout en noir, on oublie des consignes etc.

Comment sortir de ce cycle infernal?

Première chose en ce qui concerne le sommeil: respectez au maximum les règles de base vous assurant de bonnes conditions pour dormir, bref, préparez votre sommeil!

Une heure avant d’aller vous coucher baisser au maximum les sources de lumière en privilégiant les lumières tamisées. Vous envoyez ainsi le signal à votre organisme que la nuit est là. Cet abaissement de la lumière va contribuer entre autres à activer la sécrétion de mélatonine l’hormone du sommeil qui est impliqué dans le déclenchement du sommeil.

Toujours une heure avant de vous apprêter à aller dormir cesser toute activité telle que le travail sur ordinateur ainsi que ce qui serait susceptible de créer une stimulation visuelle, auditive, ou cérébrale. Passer à des activités calmes et  relaxantes. Une de ses activités peut être un bain à 32 degrés . Les bains chauds sont reconnus et utilisés en thalasso pour leurs effets relaxants et calmants. Pour en retirer le maximum de bénéfices il faut veiller à pouvoir être immergé jusqu’en haut du cou. Ce bain peut durer entre 10 et 20 minutes. Ensuite, il faudra vous envelopper d’une serviette que vous aurez préalablement mise sur un radiateur de façon à ce qu’elle soit chaude et que vous n’ayez pas froid. S’allonger ainsi et, bien sûr, si le sommeil est au rendez-vous, laissez-vous glisser dans les bras de Morphé!

Le bain est un outil millenaire de gestion du stress
Le bain est un très bon outil anti-stress.

Respecter les premiers signes d’apparition du sommeil en vous couchant dès qu’ils se manifestent. Des yeux qui piquent ou qui clignent, des bâillements, les paupières lourdes votre organisme est prêt pour entrer dans une période de repos et de régénération. Souvenez-vous que cette envie de dormir, ce passage où tout en vous est ok pour aller dormir ne dure pas plus de 15 minutes. Si vous passez ces 15 mn il vous faudra attendre le cycle suivant soit 90 autres minutes avant de retrouver les mêmes conditions optimum pour aller vous reposer. Si vous êtes allés vous coucher et qu’au bout de 15 mn le sommeil n’est pas venu, inutile de tournez en rond dans votre lit, relevez-vous et choisissez de faire une activité la plus calme possible en attendant que les fameuses 90 mn se passent.

Et si malgré toute la mise en place de ces éléments vous ne réussissez toujours pas à dormir votre seule solution va être de passer par le corps et notamment la respiration. Nous avons vu dans l’un des paragraphes précédents qu’en cas de stress c’est la seule fonction sur laquelle nous pouvons agir avec notre volonté. Le principe va être de centrer votre attention sur cette dernière est de chercher à avoir un inspir qui se fasse sur le même temps que l’expir.

Technique anti-stress puissante : la respiration circulaire
Respiration circulaire : la seule technique où notre volonté peut agir vers le no-stress

Vu l’importance de cette approche – à médiation corporelle, donc toujours efficace même si votre mental s’emballe-, vous retrouverez les explications détaillées dans tous nos ouvrages avec de très nombreuses applications:

  • SNS p34-37, 62, 68 et 84
  • NsNaNt Sol1 et  Clef5
  • VNS p42, 60, 72 et 80
  • PNS p82, 128, 202, 208, 226 et 244

Progressivement et naturellement, le fait de porter votre attention sur la respiration et d’occuper votre mental comme expliqué dans les exercices, va vous faire gagner en calme , en relaxation t créer les conditions d’endormissements adéquates.

Conclusion

Comme dans tout problème lié au bien-être chaque fois que l’on peut faire de la prévention, et donc mettre en place des stratégies afin de réduire son stress, nous serons toujours gagnants. Le cas du sommeil où il est possible d’anticiper en favorisant  tout ce qui peut permettre d’augmenter ses facultés de récupération est typique de cette prévention permettant ensuite une gestion du stress plus facile. Prendre dès le départ de bonnes habitudes, les mettre en place avec nos enfants, à travers des actes quotidiens tous simples va être ce qui peut nous assurer le plus surement des nuits no-stress.

5 critères dstress pour choisir son sport

Introduction

Et si ma difficulté à faire du sport, à pratiquer une activité toute l’année était en lien avec ma difficulté à savoir ce qui me correspond?

« J’aimerais bien faire du sport mais je ne sais pas lequel est bon pour Moi, lequel est susceptible de me motiver sur le long terme? »

Qui ne s’est pas déjà posé ce genre de questions avec en arrière-pensée les nombreuses fois ou, par exemple, si la raison était présente, le cœur n’y était pas! Ou si le désir était là,  l’aptitude elle, laissait franchement à désirer.

Si le sport qui défoule est connu et reconnu, le sport zen et destressant est moins connu
Sport = joie + zénitude, c’est possible avec l’approche dstress No-Stress

Face à toute envie de projet, il est nécessaire de se rappeler ce qui est important pour nous, ce qu’on aime faire ou ce qui nous passionne. C’est une base essentielle à la réussite de ce futur projet « Sport ». Ainsi le désir de faire du sport mérite qu’on lui accorde de l’attention et qu’on prenne un petit temps de réflexion pour bien profiter de cet élan et en faire un point positif de sa vie quotidienne.

la suite dans le livre « SPORT NO STRESS » fiches 7 à 14 (pages 18 à 28)

Sport No Stress : le livre dstress
Sport No Stress : le livre du dstress

….

Conclusion

Comment saurais-je que c’est bon pour moi? Le baromètre de mon mieux-être va bien sûr évoluer vers le beau fixe:

  1. mon sommeil s’améliore
  2. je suis enthousiasmé quand je reviens
  3. je me sens bien dans mon corps
  4. je suis plus ouvert aux autres

Chaque sport va développer en nous des qualités différentes, il peut exiger des apprentissages plus ou moins complexes, être amené à mobiliser des facultés d’adaptation de concentration ou au contraire nous ramener à des choses plus simples (mais bien vitales!) comme la respiration, le rythme d’une foulée régulière, etc. Dans un prochain article, nous verrons comment certaines facettes de nous-même peuvent être développées ou améliorées en fonction du sport que l’on va pratique. Cela nous donnera un autre critère de positionnement pour le choix de sa pratique sportive. En attendant soyez un sportif heureux  parce que dans un accord encore meilleur avec vous-même.

Le ebook: No-Stress, No-Angoisse

Etre no-stres ou no-angoisse se travail et nécessite un certain investissement
Ebook Kindle

Dans ce petit ebook « NsNa » pour « No-stress, No-angoisse« , vous découvrirez comme sortir de l’impasse du stress et de l’angoisse grâce aux 6 clés “No-Stress”:

  • 1ère clé : Le “planning” d’entraînement
  • 2ème clé : L’engagement
  • 3ème clé: Le point Karaté
  • 4ème clé : Le cross crawl
  • 5ème clé : La respiration circulaire alternée
  • 6ème clé : L’auto-gratitude

Automne 2013: Ce ebook est désormais fusionné ave le suivant « No-Stress, No-Trac ». Il contient donc les 3 explications-compréhensions et les 3 solutions “No-Trac”:

  • A- Définition
  • B- Manifestations
  • C- Coaching mental ?
  • D- Solution1 : Respiration ventrale
  • E- Solution 2 : Cross-crawl arrière
  • F- Solution 3 : Rescue remedy
  • Conclusion

Il se nomme « NsNaNt » pour « No-stress, No-angoisse, No-Trac » dans les articles du blog. Deux livrets kindle pour le prix d’un!

Pascale

http://rcm-fr.amazon.fr/e/cm?t=r0a3e-21&o=8&p=8&l=as1&asins=B008504VD4&ref=tf_til&fc1=000000&IS2=1&lt1=_blank&m=amazon&lc1=0000FF&bc1=000000&bg1=FFFFFF&f=ifr