Catégorie : 3- Compét. No Stress

Comment être no-stress pour un ami compétiteur ?

Lors d’une compétition l’entourage peut avoir une influence dans un sens ou un autre sur le capital concentration et confiance en soi de l’athlète. Quelle est l’attitude la plus adaptée dans ces moments clés de la vie du sportif pour ceux qui l’accompagnent avant pendant et après les épreuves ?

Les amis et supporters doivent être un plus en compétition, pas un agent stresseur

De prime abord cela peut sembler évident, mais la réalité est souvent tout autre et nous allons nous révéler plus maladroit qu’efficace, plus source d’irritation et d’agacement que de vrai réconfort et de ressource pour celui que l’on est censé aider. Nous allons donc d’abord  passer en revue les 4  règles du fonctionnement de notre cerveau qui vont nous éviter de tomber dans le piège de la contre-performance de nos intentions ce coach.

la suite dans le livre « SPORT NO STRESS » fiche 40 (pages 84 à 89)

Sport No Stress : le livre
Sport No Stress : le livre

….

Conclusion

Vous voilà pourvus de différents outils que vous allez pouvoir mettre en œuvre selon vos affinités et les besoins liées aux circonstances, sachant que si vous pouvez anticiper cette préparation et ce rôle vous gagnerez en efficacité le jour J pour le plus grand bénéfice du sportif que vous accompagnerez!

Et bien sûr tous ces conseils sont aussi valables pour toute situation ayant une ressemblance quelconque avec l’atmosphère d’une compétition!

 

Publicités

Quel sport pour devenir PDG ?

Et si j’utilisais une pratique sportive pour mieux faire face à mes exigences professionnelles?

Pourquoi est ce possible? En quoi le corps et le mouvement peuvent être des clés pour acquérir des capacités que l’on aurait plutôt attribuer de prime abord au mental? Ou si vous préférez, quand les impacts de la pratique d’un sport vont bien au delà de ce que nous imaginons…

La médiation corporelle, une clef pour acquérir de nouvelles capacités
Acquérir de nouvelles capacités par le sport

Introduction

Actuellement pour beaucoup d’entre nous, l’univers professionnel requiert un certain nombre de nécessités où il nous est demandé d’être de plus en plus  performant à chaque instant. C’est dans ce domaine là que nous vous proposons d’explorer comment on peut allier sport et amélioration de ses capacités professionnelles.

Prenons en exemple 5 qualités spécifiques dont on peut avoir besoin dans son travail:

  1. Savoir acquérir de nouvelles ressources
  2. Savoir me situer face à la concurrence
  3. Savoir m’adapter à un objectif
  4. Savoir prendre des initiatives, anticiper
  5. Être persévérant

la suite dans le livre « SPORT NO STRESS » fiche 19 (pages 38 à 42)

Sport No Stress : le livre
Sport No Stress : le livre

….

Conclusion

Nous ne sommes pas : d’un côté un corps et de l’autre un esprit, au contraire nous sommes un système corps-esprit en interaction dynamique d’où cette immense clé que représente la médiation corporelle dès que l’on désire aller vers plus de réalisation et de bien-être.

En passant par le corps nous avons la possibilité de modifier l’image que nous avons de nous même, de l’enrichir, de la renforcer de façon constructive et dynamisante. Si vous abordez votre entraînement et donc la maîtrise des gestes ou des réflexes sous cet angle de la conscience, conscience de ce que cela implique sur d’autres plans, et que vous gardez bien présent à votre esprit cet objectif vous allez automatiquement établir et  intégrer un autre rapport avec vous-même via votre corporalité. Ainsi vous serez  capable de vous situer différemment dans l’espace et le temps modifiant ainsi votre façon d’appréhender la relation aux autres et à la Vie.

On est toujours vainceur en sport, soit en compétition soit par les retompbées positives sur nos capacités.
Avec le sport, toujours gagnant: compét ou/et job !

Fin.

5 critères dstress pour choisir son sport

Introduction

Et si ma difficulté à faire du sport, à pratiquer une activité toute l’année était en lien avec ma difficulté à savoir ce qui me correspond?

« J’aimerais bien faire du sport mais je ne sais pas lequel est bon pour Moi, lequel est susceptible de me motiver sur le long terme? »

Qui ne s’est pas déjà posé ce genre de questions avec en arrière-pensée les nombreuses fois ou, par exemple, si la raison était présente, le cœur n’y était pas! Ou si le désir était là,  l’aptitude elle, laissait franchement à désirer.

Si le sport qui défoule est connu et reconnu, le sport zen et destressant est moins connu
Sport = joie + zénitude, c’est possible avec l’approche dstress No-Stress

Face à toute envie de projet, il est nécessaire de se rappeler ce qui est important pour nous, ce qu’on aime faire ou ce qui nous passionne. C’est une base essentielle à la réussite de ce futur projet « Sport ». Ainsi le désir de faire du sport mérite qu’on lui accorde de l’attention et qu’on prenne un petit temps de réflexion pour bien profiter de cet élan et en faire un point positif de sa vie quotidienne.

la suite dans le livre « SPORT NO STRESS » fiches 7 à 14 (pages 18 à 28)

Sport No Stress : le livre dstress
Sport No Stress : le livre du dstress

….

Conclusion

Comment saurais-je que c’est bon pour moi? Le baromètre de mon mieux-être va bien sûr évoluer vers le beau fixe:

  1. mon sommeil s’améliore
  2. je suis enthousiasmé quand je reviens
  3. je me sens bien dans mon corps
  4. je suis plus ouvert aux autres

Chaque sport va développer en nous des qualités différentes, il peut exiger des apprentissages plus ou moins complexes, être amené à mobiliser des facultés d’adaptation de concentration ou au contraire nous ramener à des choses plus simples (mais bien vitales!) comme la respiration, le rythme d’une foulée régulière, etc. Dans un prochain article, nous verrons comment certaines facettes de nous-même peuvent être développées ou améliorées en fonction du sport que l’on va pratique. Cela nous donnera un autre critère de positionnement pour le choix de sa pratique sportive. En attendant soyez un sportif heureux  parce que dans un accord encore meilleur avec vous-même.