Mouvement Neuro-Sensoriel 3/4

Mouvement Neuro-Sensoriel 3/4

MNS Taichi Gauche-Droite (latéral)

Chapitre issu de « Mouvement Neuro-Sensoriel & Taï-chi archétypal« 

suite…

Lors de la première partie de l’article nous avons vu les concepts et les bases. Notamment, via le mouvement sensoriels avant-arrière, nous avons bien pu distinguer le mouvement moteur, du mouvement subjectif comme on peut le trouver en  Taï-chi ou en « mouvement fondamental » du Dr. Danis Bois. Ensuite nous avons découvert le mouvement Haut-Bas. Toujours basé sur la même approche, découvrons aujourd’hui le troisième et dernier mouvement, la translation gauche-droite.

MNS Latéral  ou Taichi Gauche-Droite

Vous vous sentez vide : solitude, blues…

Extrait  : PNS, Situation AP8, outil M1 p262-265 

Description :

Avez-vous vu cette publicité des années 1980 pour la Golf ? Ce joueur qui sort du casino au petit matin qui raconte qu’il a tout perdu, son argent, sa maison, ses titres de propriété… sauf sa Golf ? C’est le blues du perdant dans la vie, à la fraîche quand il se rend compte de son échec. Un terrible sentiment de vide intérieur, de déprime, et vous n’avez envie de voir personne.

Diagnostic :

Vous êtes passé de l’euphorie de la réussite possible à brusquement broyer du noir, le sentiment de solitude tout à coup vous submerge et vous laisse un goût amer dans la bouche. Vous êtes dans un état où vous repérez et personnalisez toutes les infos négatives. Tout ce qui concerne vous-même, les autres, l’avenir est par définition nul, moche, voir même pourri. La dépression étant une question d’émotions, la raison n’a aucune prise et aucun raisonnement ne peut inverser le processus. Passer par le corps va être la solution pour sortir de ce vague à l’âme et retrouver le goût de vivre .

Action :

Votre corps, via un mouvement neuro-sensoriel (M.N.S.) va être la bonne clef d’apprentissage pour sortir de ce blues. L’exercice est une translation gauche-droite lente qui prendra au moins quinze secondes à l’aller comme au retour. Pour ceux qui connaissent ou ont déjà vu du Taïchi, le mouvement ressemble à un mouvement de Taïchi : lenteur, souplesse, zénitude.

Phase d’initialisation

  • Coupez le téléphone et mettre « Do not Disturb » sur la porte
  • Mettez-vous en position de départ, le poids du corps sur la jambe gauche, le genou étant approximativement à l’aplomb du gros orteil.
  • Faites 2 ou 3 allers-retours afin d’ajuster la position des pieds – orientation et écartement – de façon à être à l’aise.
  • Fermez les yeux afin de vous intérioriser et réajuster votre buste afin qu’il soit bien perpendiculaire au sol (ne penchez pas en avant ni sur le côté).

Mouvement Neuro-Sensoriel Gauche-Droite (Taichi archaique)

Phase de prise du mouvement

  • Top départ, enclenchez le mouvement moteur qui va vous amener à droite
  • Volontairement faites le mouvement de translation très lentement, en comptant lentement de 1 à 15…
  • A 7 vous devez être à mi-chemin, c’est-à-dire le centre de gravité au milieu des pieds, les deux jambes dépliées.
  • A 15 ou plus votre mouvement est terminé, le poids du corps est principalement en appui sur la jambe droite, c’est votre : Top arrivée
  • Marquez un instant de pause qui peut aller d’une seconde à dix secondes suivant votre ressenti.
  • Top départ, le mouvement de retour s’enclenche.
  • Lentement, les yeux fermés ou semi-fermés, compter 15 secondes ou plus pour revenir en fente avant….
  • A 7 vous devez être à mi-parcours…
  • A 15 ou plus c’est le Top arrivée suivi d’une pause, d’un point d’appui.
  • Faites trois allers et retours afin de bien intégrer la vitesse de 15 secondes mini, le top départ et le top arrivée et bien sûr, le temps de pause et de centration au top arrivée.

Mouvement Neuro-Sensoriel Gauche-Droite (Taichi archaique)

Phase « compression de l’air »

  • En repartant vers la droite, sentez, ressentez imaginez que vous compressez l’air qui est entre votre épaule droite et le mur de votre droite. C’est comme s’il y avait un gros ballon entre votre côté droit et le mur de droite. Vous vous déplacez en le compressant lentement (15 secondes mini).
  • Après la pause, au retour, ressentez la compression de l’air compris entre votre flanc gauche et le mur de gauche.
  • Répétez 3 allers-retours afin de rentrer de plus en plus dans le mouvement subjectif. Vous développez ainsi une pleine conscience du bloc médian (bassin + torse + épaules) qui glisse. Ce bloc médian peut être perçu comme une armoire qui translate.

Phase « observation des angles »

  • Prenez conscience et observez l’angle compris entre le dessus de votre pied gauche et votre tibia gauche. Observer mentalement (vos yeux sont fermés) cet angle, ralentissez si besoin pour être sûr de bien sentir, imaginer ou/et ressentir l’angle. A l’aller, quand vous allez vers la droite, c’est la jambe gauche que vous observez en premier mais à partir du milieu du mouvement vous passez sur l’autre jambe.
  • Pendant 3 allers-retours, vous restez en conscience sur l’observation ou le ressenti de cet angle alternativement sur les deux jambes (à mi-parcours, les deux jambes sont tendues et l’angle initialement observé ne varie plus.
  • Pendant les 3 allers-retours suivants prenez conscience d’un autre angle, celui qu’il y a entre votre mollet et l’arrière de votre cuisse. A chaque instant, observer mentalement… Conscience, ressenti, imagination de cet angle à chaque seconde….

Mouvement Neuro-Sensoriel Gauche-Droite (Taichi archaique)

Phase « libre », rentrer dans la trace

  • Les trois dernières translations vont vous permettre de prendre conscience de la trace de la translation. L’idée est de prendre votre centre de gravité comme point de repère, le nombril, le bassin comme vous le sentez. Imaginez qu’un crayon ou un feutre soit associé, collé à ce centre de gravité. Le crayon dessine dans l’espace une trace.
  • Une fois cette trace conscientisée, il suffit de rentrer dans la trace et le mouvement se fait tout seul. C’est comme s’il y avait un rail invisible, et hop, vous vous mettez dedans et 15 secondes plus tard, top arrivée, vous êtes arrivé, prêt à repartir dans la même trace.
  • Rouvrez les yeux et profiter de l’état de sérénité atteint.

Quand le mouvement est bien intégré tout le trajet est agréable, plaisant et régénérant. La pratique neuro-sensorielle gauche-droite est un excellent support pour retrouver son équilibre. Ici son équilibre « après » l’échec ou le contre-coup de la Vie.

Le mouvement c’est la vie, aussi une intériorisation en mouvement entraîne-t-elle une relance en conscience de la vie dans nos cellules. Cette pratique va donc plus loin que de rééquilibrer votre blues, elle reconnecte aussi votre intuition, votre sensorialité et votre vitalité.

Pour finir cette troisième partie, un récapitulatif en vidéo (avec démonstration!) :

Les auteurs

Il est traditionnel en Qi-gong ou en Taichi de dire d’où l’on vient (sa trajectoire). Comme le MNS est une base fondamentale du Taichi et de certains Qi-gong, il est logique, en quelques mots, de présenter mon parcours. Évidemment ce « CV médiation corporelle MNS » ne peut venir qu’en complément de ceux déjà donnés en Qi-gong et en Yoga. Le lecteur intéressé devra s’y reporter s’il veut comprendre l’aspect holistique de la démarche.

C’est dans le années 90 que j’ai découvert et pratiqué le mouvement thérapeutique via différents types de danses. Tout d’abord, pendant quelques années, dans une approche du mouvement libre en Sophrologie dynamique et en Transe-Terpsichore-Thérapie avec le Dr Jacques Donnars et Anne Floret-Van-Eiszner. Ensuite j’ai découvert ce qui deviendra l’Expression Sensitive® avec Dominique Hautreux et son « Génie de l’Âme en Fête« , la danse comme art d’autoguérison. Enfin, en 2000, je suis revenu vers un mouvement sans musique, sans pulsation sonore, avec le mouvement subjectif en suivant une formation avec Michel Girard, fasciathérapeute et formateur somato-psychopédagogique à l’école de Dany Bois.

Dernièrement j’ai renoué avec le mouvement dansé et le corps symbolique avec l’approche « Danse & Philosophie existentielle » de Stefan Alzaris.

Quant-à ma compagne, Pascale, ayant pratiqué la Biodanza, elle a découvert le MNS en 2005 avec moi et me permet de valider l’approche pédagogique « grand débutant » que nous avons mis en place dans le cadre de notre cabinet.

Le cabinet Polizzi est spécialisé depuis plus de quinze ans en gestion des stress de vie que ce soit des problématiques métaphysiques (approche Ethérapie en thérapie courte), de Vie (coaching Vie No Stress) ou de performances (coaching Sport No Stress ou approche Systémique pour les managers).

 

Publicités