Mouvement Neuro-Sensoriel 2/4

Mouvement Neuro-Sensoriel 2/4

MNS Taichi Haut-Bas (piston)

Chapitre issu de « Mouvement Neuro-Sensoriel & Taï-chi archétypal« 

suite…

Lors de la première partie de l’article nous avons vu les concepts et les bases. Notamment, via le mouvement « sensoriel » avant-arrière, nous avons bien pu distinguer le mouvement moteur, du mouvement subjectif comme on peut le trouver en  Taï-chi ou en « mouvement fondamental » du Dr. Danis Bois.

Continuons en étudiant un autre mouvement fondamental en déplacement. Puissant outil d’auto-thérapie, celui-ci va vous permettre de trouver, en interne, comment intégrer et vivre sereinement les hauts et les bas de la Vie.

MNS Haut-Bas ou Taichi du piston

Perte de motivation (vous arrêtez votre projet)

Extrait  : PNS, Situation AP6, outil M3 p256-259 

Description :

Une fois de plus, vous venez de perdre votre challenge. Vous en avez par dessus la tête de cette boîte d’imbéciles qui fait croire qu’en travaillant et en étant plus malin que les autres, il serait possible de gagner. C’est décidé: vous arrêtez ce boulot. Une fois pour toutes.

Diagnostic :

Si votre stress est tel, que seul l’abandon de l’activité vous apparaît comme l’unique solution pour le diminuer, c’est que vous êtes atteint d’une forme d’épuisement à l’image de certains athlètes face à un surentraînement. Vous vous êtes déconnecté du plaisir de jouer à travailler pour vous investir à 100% dans le désir de vous améliorer. Celui-ci étant devenu une obligation, face au déséquilibre ressenti entre tout ce que cela vous a demandé d’efforts, de sacrifices, de temps, d’énergies de toutes sortes et le peu de satisfaction que vous en retirez, vous êtes dégoutté. Voir le coté enrichissant de vos expériences est au dessus de vos forces.

Action :

Une fois encore, le corps sera votre meilleur ami, et via un mouvement neuro-sensoriel Haut-Bas, vous allez pouvoir revenir à un état plus objectif et où vous pourrez mieux décider l’avenir de votre projet, de votre activité.

L’exercice est une translation lente haut-bas qui prendra au moins quinze secondes à l’aller comme au retour.

Phase d’initialisation

  • Couper le téléphone et mettre « Do not Disturb » sur la porte
  • Se mettre en position de départ, les pieds légèrement écartés.
  • Faites 2 ou 3 aller-retour afin que votre corps mémorise bien le mouvement moteur.
  • Fermer les yeux afin de vous intérioriser et réajuster votre buste afin qu’il soit bien perpendiculaire au sol, c’est comme si on vous tirait par un cheveu du dessus du crâne vers le haut.

MNS : Mouvement Neuro-Sensoriel Haut-Bas (Qi-gong / Tai-chi)

Phase de prise du mouvement

  • Top départ, enclenchez le mouvement moteur qui va vous amener en bas,
  • Volontairement faites le mouvement de translation très lentement, en comptant lentement de 1 à 15…
  • A 15 ou plus votre mouvement est terminé : Top arrivée. La position basse atteinte doit respecter vos possibilités corporelles. L’objectif n’est pas de descendre très bas mais de faire le mouvement en 15 secondes.
  • Marquer un instant de pause de quelques secondes.
  • Top départ, le mouvement de retour, de remontée vers le haut s’enclenche.
  • Lentement, les yeux fermés, compter 15 secondes ou plus pour aller en position haute maximum.
  • A 15 ou plus c’est le Top arrivée suivi d’une pause, d’un point d’appui.

Faites trois allers et retours afin de bien intégrer la vitesse de 15 secondes mini, le top départ et le top arrivée et bien sûr, le temps de pause et de centration au top arrivée.

MNS : Mouvement Neuro-Sensoriel Haut-Bas (Qi-gong / Tai-chi)

Phase « compression de l’air »

  • En redescendant, sentez, ressentez imaginez que vous compressez l’air qui est entre votre fessier et le plancher. C’est comme si vous vous asseyez sur un gros ballon de mousse très souple. Vous vous amusez à le compresser lentement (15 secondes mini).
  • Après la pause, au retour, ressentez la compression de l’air compris entre vos épaules et le plafond.

Répétez 3 allers-retours afin de rentrer de plus en plus dans le mouvement subjectif. Vous développez ainsi une pleine conscience du bloc médian (bassin + torse + épaules) qui glisse. Ce bloc médian peut être perçu comme une armoire qui translate.

MNS : Mouvement Neuro-Sensoriel Haut-Bas (Qi-gong / Tai-chi)

Phase « observation des angles »

  • Pendant 3 allers-retours, prenez conscience au mieux de l’angle qu’il y a entre le dessus de votre pied et votre tibia. Observez mentalement (vos yeux sont fermés) cet angle, ralentissez si besoin pour être sûr de bien sentir,d’ imaginer, de ressentir l’angle.
  • Au fur et à mesure de votre expérience dans le mouvement, prenez conscience des deux jambes. Cela va certainement vous obligez à une alternance de l’observation jambe droite / jambe gauche et à ralentir le mouvement.
  • Pendant les 3 allers-retours, prenez conscience d’un autre angle, celui qu’il y a entre votre mollet et l’arrière de votre cuisse. A chaque instant, observer mentalement…

Phase « libre », rentrer dans la trace

Les trois dernières translations haut-bas vont vous permettre de prendre conscience de la trace de la translation. L’idée est de prendre votre centre de gravité comme point de repère, le nombril, le bassin comme vous le sentez. Imaginez qu’un crayon ou un feutre soit associé, collé à ce centre de gravité. Le crayon dessine dans l’espace une trace.
Une fois cette trace conscientisée, il suffit de rentrer dans la trace et le mouvement se fait tout seul. C’est comme s’il y avait un rail invisible, et hop, vous vous mettez dedans et 15 secondes plus tard, top arrivée, vous êtes arrivé, prêt à repartir dans la même trace.
Rouvrez les yeux et profiter de l’état de sérénité atteint.
Quand le mouvement sera bien intégré, toutes les positions entre les deux top seront agréables et plaisantes. Globalement le mouvement sera régénérant.

Conclusion

La pratique neurosensorielle de l’ascenseur est un excellent support pour travailler « les hauts et les bas » de la Vie. La roue qui tourne est un bon exemple pour saisir que « ça monte … puis ça descend ». Ce côté symbolique « des hauts et des bas de la vie » n’échappe à personne, mais comment le travailler, l’intégrer, le vivre sans stress? La médiation corporelle et plus particulièrement le MNS-Taichi H-B est un excellent moyen. Ce moyen à l’avantage de ne pas passer par le mental, de pouvoir court-circuiter l’ego puisqu’il ne demande que 10 minutes par jour « de volonté » et d’être très efficace dès la première semaine.

Pour finir cette deuxième partie, un récapitulatif en vidéo (avec démonstration!) :

 

Publicités