La relaxation une invitation à aller plus loin

Si aujourd’hui nous ne comptons plus les articles vantant les bienfaits de la relaxation  ni les techniques mises au point pour apprendre à vivre cet état, nous pouvons être amenés à nous demander comment se fait il que nous ayons tous autant besoin d’apprendre à nous détendre? Et quelles sont les limites de cette pratique à long terme?

Depuis les années 1960 des études scientifiques ne cessent d’apporter des preuves de la corrélation entre niveau de stress et santé psychique ou physique. Ainsi par exemple des effets mesurables sur la réduction de l’anxiété ont pu être constatées chez des personnes pratiquant différentes méthodes de relaxation comme la méditation en pleine conscience.

Pourquoi sommes nous en permanence tendus?

Le style de vie de la société actuelle, où nous sommes de plus en plus coupés de la nature, de ses rythmes, où notre corps est sous stimulé mais notre esprit sur-sollicité est particulièrement source de stress sur le plan psychologique. Or rappelons nous: le cerveau ne fait pas la différence entre une menace physique réelle et une menace virtuelle (ce que nous pouvons imaginer qu’il va nous arriver). Donc l’organisme va se mobiliser comme pour faire face à un prédateur. Une de ses réactions va être de créer une tension musculaire de façon à être apte à fuir ou attaquer. Si la situation stressante dure l’état de tension musculaire qui est  inapproprié persiste lui aussi, avec pour conséquences de la fatigue voir des douleurs, alors que nous n’avons pas fait d’effort physique. Les zones les plus classiques qui seront touchées sont la nuque, les épaules, les mâchoires les jambes.

Relaxation
Relaxation, mode d’emploi…

Une personne stressée est donc une personne tendue. Toute pensée négative, toute émotion de type peur, colère, anxiété étant une source de stress potentiel dès l’instant ou ces états émotionnels ne trouvent pas de résolution.

Il existe une corrélation directe entre ce degré de tension musculaire et le degré de stress ou de tension psychique. Nous pouvons donc mesurer notre degré de stress en prenant conscience du degré de contraction ou de détente de nos muscles. Il suffit tout simplement d’ observer comment nous nous sentons dans notre nuque, nos épaules ou notre mâchoire. Il existe un état de relaxation naturelle que nous connaissons bien : le sommeil. En effet à partir du moment ou nous nous sommes en état de décontraction neuro-musculaire nous aboutissons à un tonus dit de repos. Quand nous sommes en bonne santé physique et psychique naturellement nous savons retrouver ce temps de récupération nécessaire à notre régénération.

Comment se relaxer?

Pratiquer la relaxation va être nécessaire à partir du moment ou nous avons perdu cette capacité à récupérer, et à nous régénérer. Elle aura  pour objectif d’aboutir à une détente musculaire qui permettra ensuite un apaisement mental.

Il y a deux types de relaxation, une est à point départ mental, ce sont toutes les méthodes basées sur la suggestion, l’auto-suggestion ou l’imagerie mentale et c’est cela qui créera la détente musculaire. Notre approche étant très peu « coaching mental » vous ne trouverez que deux outils dans nos ouvrages : PNS  p160 et p204. L’autre approche est à point départ corporel et donc physique, c’est le fait de relâcher les tensions musculaires qui va engendrer l’apaisement au niveau du mental. Ce sont toutes ces techniques que vous retrouverez dans nos ouvrages. A chaque fois, elles sont adaptées à notre monde moderne et à une auto-pratique. Voici les outils classés par famille et les pages dans nos livres:

No-Stress : les mémentos de la vie no-stress

  • mouvements lents comme en TaïChi, Qi Gong, Mouvement Neuro-Sensoriel, Vinyasa
    • PNS p262, p156, p256 et p100, p174, p214, p182, p168, p170, p228, p198
    • SNS p64, p70, 82
    • VNS p20, p38, p44, p62, p74
    • Zénitude p69
  • les techniques de tapotements, vibrations, acupressure ou réflexologie
    • PNS p152, p176, p186, p110, p224, p192, p166
    • SNS 60, p80
    • VNS p66, p70
  • les étirements volontaires ou non comme le bâillement
    • PNS p108
    • SNS p78
    • Zénitude p38
  • l’observation de la respiration
    • PNS p82, p128, p244, p226, p202, p208
    • SNS p34, p36, p62, p68,  p84
    • VNS p42, p60, p72, p80
    • Zénitude p44
  • les sons, les vocalises
    • PNS p200
    • VNS p35, p84
    • Zénitude p74
  • l’attention portée sur le corps
    • PNS p102
    • SNS p66, p76
    • VNS p32, p82, et p46, p48, p50, p52, p56, p64, p75, p86
    • Zénitude p23, p76, p79, p84 et p86
  • l’écoute de musique ou de sons particuliers
Relax, no-stress et zen ;o)
Relax, no-stress et zen ;o)

Conclusion

Mais l’idéal ne serait il pas de revenir à des conditions de vie ou notre organisme pourrait de nouveau remettre en route des phases de récupération à intervalles réguliers de façon à ne pas finir constamment épuisé en fin de journée? Si dans un premier temps pratiquer la relaxation est tout à fait recommandée et va permettre d’atténuer les effets du stress il sera judicieux de garder à l’esprit que nous sommes en réalité en train de compenser une ou des situations anormalement stressantes. Savoir se relaxer pour évacuer toutes les tensions accumulées dans la journée ne doit pas nous faire perdre de vue qu’en parallèle il reste des choses à approfondir et à résoudre. Si l’on désire des effets sur le long terme   aborder les causes de stress, travailler sur une autre façon de voir les choses, de se positionner ou autre va être une démarche indispensable à avoir.

Publicités

2 réflexions au sujet de « La relaxation une invitation à aller plus loin »

  1. Bonjour à tous les deux et merci pour cet article.

    Le titre « invitation à aller plus loin »(le soleil a RENDEZ-VOUS avec la LUNE), mais aussi le texte « coupés de la nature » m’ont amené à la réflexion suivante :

    Nous avons tous été plus ou moins bercés par les légendes de la PLEINE LUNE. Au-delà de ce folklore « sympathique », n’y a t il pas une corrélation entre l’influence du rayonnement lunaire et notre état de tension, de stress et donc par extension à tout ce qui est dit en préambule dans cet article ?

    Si cela se vérifie, alors je trouve que dans votre liste, l’exercice VINYASA « laissez au loin vos soucis » peut être une clé pour vivre mieux ce cycle NATUREL (P 75 VNS).

    Etes-vous OK avec cette réflexion et la justesse de l’exercice ?

    Merci à tous les deux pour la richesse de vos articles
    Eric

    J'aime

    1. Merci Eric de cette réflexion très pertinente.
      Effectivement, la notion de « cool-relax » a aussi une facette « vivre naturellement les cycles », donc vivre le cycle naturel ;o)
      C’est donc vrai pour le cycle de la lune comme celui des saisons ou l’hiver devrait être moins « productif » que l’été.
      Le Vinyasa de la p74-75 « laisser loin derrière les soucis » est effectivement très approprié à ce type d’intégration « Yin ».

      J'aime

Les commentaires sont fermés.