Sport d’été : positiver le couple !

L’été se profile à l’horizon et avec lui les vacances tant attendues. C’est l’occasion de se reposer, mais également l’opportunité d’un autre cadre permettant d’introduire des activités sortant de l’ordinaire.

Et si vous profitiez de cette période  privilégiée des vacances pour renforcer votre relation de couple, harmoniser les relations des enfants entre eux, voir  améliorer les vôtres avec eux et ceci tout en cultivant votre forme. Savez vous qu’il existe justement un sport qui permet tout cela? Un sport dont le nom est peu connu alors qu’il est le roi des plages, il s’agit du frescobol. Un jeu de raquettes pas comme les autres puisque son concept est basé sur le partenariat. Les joueurs ne sont pas adversaires mais partenaires.

Le jeu à 2 qui monte qui monte...
Frescobol, un jeu à 2 … partenaires !

Pendant les vacances, le fait que toute la famille se retrouve ensemble n’est pas toujours synonyme de bonne humeur ou de sérénité. Le stress peut vite apparaître et monter malgré soi. Nos relations, à cause entre autre du contexte de la société économique, sont souvent basées sur la compétition et nos objectifs incluent systématiquement un perdant et un gagnant. Cette notion de vivre l’autre comme un rival finit par déteindre sur la sphère privée et on aboutit au fameux combat de savoir qui a tort ou raison. Nous  oublions que le seul résultat sera, pour une personne, certes de la satisfaction personnelle, mais pour l’autre : du ressentiment. Hors dans le cadre du  couple comme dans celui  de toute autre relation d’ordre affective, à partir du moment où une source de ressentiment existe, cela  va être le prélude d’une vraie spirale infernale. Peu importe de quel côté ce ressentiment est né, au bout d’un certain temps, la spirale va finir par aspirer tout ce qui pouvait être beau ou bien dans la relation.

Par contre si nous réussissons à créer des moments de vraies complicités où le respect de l’autre est la base il sera beaucoup plus facile dans les moments de conflits de revenir à l’écoute de l’autre et de se recentrer sur notre objectif: conserver  la qualité de la relation. Pour cela adopter une pratique sportive qui privilégie la solidarité entre joueurs et donne l’occasion d’un objectif commun, qui développe un esprit d’équipe ou chacun peut donner sa pleine mesure dans le plaisir de jouer et non dans la satisfaction de gagner ou la colère d’avoir perdu, va devenir un atout essentiel dans un contexte où les relations d’ordre plus personnelles sont au centre de notre quotidien. Le frescobol offre tous ces avantages. Il s’agit d’un jeu de plage dont le concept nous vient du Brésil. Mis au point par Lian Pontes Carvahlo dans les années d’après guerre (1946) sa spécificité vient du fait que les joueurs sont partenaires et non adversaires. Une balle en mousse, deux raquettes en bois: le but du jeu va être de faire le plus d’échanges possibles sans faire tomber la balle. Nous comprenons déjà qu’il faudra composer avec les points forts et les points faibles de chacun afin de rentrer peu à peu dans une certaine régularité et donc créer une belle harmonie. Les règles sont donc simples: prolonger au maximum les échanges. Au départ on commencera avec une distance réduite entre 3 et 5 mètres. Dès que le nombre de séries de frappe devient régulier et que chacun se sent à l’aise, on pourra augmenter la distance entre partenaires. Il y a faute quand la balle tombe par terre (aucun rebond n’est autorisé) ou si elle est frappée par autre chose que la raquette.

Un sport d'équipe gagnant-gagnant
Un sport de solidarité gagnant-gagnant

Pour les puristes: officiellement les dimensions du terrain sont de 8 mètres de long et 5 mètres de large, et bien sûr, il y a interdiction de sortir des lignes.

La philosophie qui se cache derrière ce sport où l’objectif est vraiment de faciliter la récupération de la balle par l’autre est vraiment intéressante. Si nous avons bien conscience que physiquement cela va être excellent pour notre souffle et effectivement bien mettre tout notre corps en action, donc que le frescobol va nous permettre de garder la forme et nous octroyer des pauses détentes bien sportives,  il va y avoir d’autres impacts plus subtils.  L’émulation dans le défi proposé sans qu’il y ait nécessairement un ennemi à éliminer, mais au contraire la possibilité de construire ensemble et de coopérer dans la joie va créer un climat qui ne peut qu’être favorable à la relation. Comme on ne peut qu’améliorer le record de nos échanges, il n’y a jamais de déception, ni de frustration. Si nous revenons à l’image du couple, où chaque aller et retour de la balle, c’est le couple qui gagne dans le désir que le jeu ne s’arrête jamais, comme dans une relation entre frères et sœurs où l’on pourra expliquer au plus grand en quoi il est avantageux de soutenir le plus petit. Tout le monde ne peut qu’être gagnant à profiter de cet état d’esprit qui sous tend les principes de ce jeu.

Pour environ 10 euros, avec une facilité d’installation où tracer les limites de son terrain peut se faire en un clin d’œil et ceci presque partout, avec le frescobol, nous avons là une opportunité non seulement de faire du sport tout en nous amusant et en développant nos réflexes, mais en plus celle de faire rentrer nos relations dans un état d’esprit où la coopération et la solidarité deviennent des valeurs source de joie et de plaisir.

Plaisir, détente, vraies vacances :o)
Plaisir, détente, vraies vacances :o)

Publicités