Vue No Stress – Dstress des yeux

Dans de nombreuses disciplines sportives la notion d’équilibre et donc de posture est un facteur clé. Qu’il s’agisse de sports aussi différents que la glisse,  la gymnastique, le tir, ou tout ce qui tourne autour d’une balle ou d’un ballon nos performances seront fonction du  degré des stratégies développées pour le contrôle de l’équilibre et du mouvement. Si un des éléments contribuant à assurer notre équilibre par exemple est défaillant parce qu’il est en stress, nos performances en seront forcément affectées. Dans cet article je vous propose d’explorer un des facteurs pouvant désorganiser l’équilibre: les yeux.

L’homme, pour  structurer et organiser ses actes moteurs a besoin de recueillir en continu des informations sur son environnement. Cette organisation de nos mouvements est notamment sous la dépendance du contrôle postural.

oeil-voir

Il y a trois sources principales d’informations permettant au cerveau d’adapter en continu  nos mouvements pour conserver notre équilibre et maintenir notre posture:

  • le système visuel,
  • le système de l’oreille interne via le vestibule et
  • le système proprioceptif présent au niveau de tous les tendons, des muscles, des os et des articulations.

Ces trois systèmes interagissent entre eux et vont donc envoyer leurs informations au cerveau. Dans le cadre sportif, des études ont démontré que, selon le type de sport et donc d’entraînement, la personne peut être amener à développer préférentiellement un des trois systèmes. Voici trois exemples typiques:

  • Le judoka utilisera plutôt les informations d’origine proprioceptives via la plante de ses pieds d’où l’importance des points d’appui au sol pour cette discipline.
  • Le danseur lui développera en priorité tout le réseau des infos  en provenance de l’oreille interne et sa référence sera la verticale.
  • Pour le gymnaste ce sera la perception visuelle de son environnement qui l’emportera et assurera le meilleur des équilibres.

Quand tout fonctionne, les infos qui se succèdent sont cohérentes et nous sommes en équilibre. Mais si les messages sont contradictoires, car l’un des systèmes est défaillant, les informations reçues par le  cerveau seront fausses. Le système nerveux central donnera des ordres inappropriés à la situation! On aboutit soit à une déstabilisation du corps, soit à un déséquilibre dans le mouvement soit à un manque de précision. De plus, si la défaillance du système capteur persiste, il y aura apparition de contraintes au niveau du système musculaire avec perte des rapports harmonieux entre les différentes parties du corps pouvant entraîner une fragilisation de système articulaire. Si nous reprenons le cas des yeux nous savons maintenant qu’ils sont faits pour voir mais aussi pour nous équilibrer dans l’espace.

oeilbienvoircom

L’œil envoie des informations visuelles par la rétine et des informations extra-oculaires dites sensorielles via les six muscles qui assurent ses  mouvements dans son orbite. Toute asymétrie de tension ou défaut de coordination au niveau de ses muscles oculo-moteurs va avoir des répercutions au niveau des muscles des épaules, du cou puis du dos, créant des tensions aux symptômes variés et une posture déséquilibrée! En parallèle, la personne peut ressentir une fatigue visuelle, des problèmes de concentration, voir à la longue des maux de tête. Sachant que, d’une part,  la plupart d’entre nous sollicite la vision rapprochée de façon beaucoup plus intense qu’autrefois à cause de l’usage des écrans d’ordinateurs et autres tablettes, d’autre part, que l’éclairage est le plus souvent artificiel, et enfin que nos modes de vie sont sources de stress, nos yeux ont donc de grandes chances d’être « en stress » et donc anormalement tendus.

oeil-image

Dès que l’effort musculaire demandé est trop intense ou trop long, cela aboutit à une contraction excessive des muscles entourant les yeux. La motricité oculaire perd en souplesse et en amplitude. Le risque, c’est que l’un des deux yeux cesse de travailler, qu’il lâche laissant l’autre seul à travailler et à continuer de fixer. Apprendre à tonifier comme à relaxer le système musculaire de nos yeux va donc être intéressant à plus d’un titre. Savoir relâcher la pression autour des yeux  et leur rendre une bonne amplitude de convergence aura un impact à la fois sur le confort visuel et sur l’ensemble du corps via une posture plus harmonieuse et équilibrée.

Il existe donc deux types d’exercices les uns relaxants et les autres plutôt stimulants:

a- Relaxant: Le plus connu, le plus simple, le plus relaxant et régénérant est le palming. Il a été mis au point par un éminent ophtalmologiste américain le Docteur William Bathes dans les années 1886. Ce médecin avait établi un lien direct entre les états de détente qui augmentent le potentiel visuel et les états de tensions qui le diminuent. Résultat pour une même personne, au cours de la journée, la vision va varier selon le niveau de relaxation de l’œil.  Il a mis au point toute une méthode d’exercices permettant de relaxer et de renforcer le tonus des muscles moteurs de l’œil. Le premier le palming est très facile à mettre en œuvre et n’exige aucun effort. Curieusement, cet exercice existait déjà sur une forme très proche en Yoga des Yeux (voir VNS p30 ou PNS p236).

Le palming : un  dstress des yeux et plus...
Dans VNS p30 ou PNS p236 vous trouverez un palming spécifique pour encore mieux dstresser vos yeux.

b- Stimulant: D’autres exercices permettent de renforcer le système oculo-moteur de l’œil. La encore le Yoga des yeux nous propose de nombreux exercices simples et efficaces.

exercice-yeux

Vraiment le Yoga des yeux -dont de nombreux exercices ont été repris en Sophrologie ou dans des méthodes oculaires- est un outil génial et bien adapté à notre vie moderne. C’est pour cela que vous retrouverez, en plus des deux exercices que nous venons d’évoquer, deux autres exercices de Yoga des yeux dans notre mémento de la Vie No Stress: Le DOTE (VNS p 40 ou PNS p122) et le SABLIER (VNS p28).

Enfin, un autre moyen de déstresser ses yeux est d’utiliser à intervalles réguliers des lunettes spéciales appelées lunettes à grille optique.

Un outil simple pour le dstress des yeux
Un outil simple pour déstresser

20 minutes par jour est l’idéal. Avec ces lunettes vous pouvez vaquer à vos occupations sans souci et même lire mais éviter de suivre le curseur de votre souris ;o)

On le voit, l’approche no-stress intègre aussi les yeux, ses compagnons à qui nous demandons tant et qu’on oublis si souvent de … déstresser :o)

Publicités

2 réflexions au sujet de « Vue No Stress – Dstress des yeux »

  1. Bien vu la Déstress des Yeux !! Exercices extra et simples, je suggère juste de cligner un maximum quand on fixe.
    Car fixer sans cligner c’est pas bon pour les yeux, au contraire il faut s’efforcer de réapprendre le clignement
    Cordialement

    J'aime

    1. Absolument @nnick,
      le clignement – ou cillement prononcé – est physiologiquement important et en plus anti-stress :o)
      Merci de ta précision.
      (c’est vrai que sur un point « presque fixe » on a fortement tendance à être en « apnée oculaire »)
      Bon cillement
      Pascale

      J'aime

Les commentaires sont fermés.