Une alimentation anti-stress

Tout le monde s’accorde à trouver la vie d’aujourd’hui stressante et les sources de ce fameux stress sont nombreuses puisqu’elles peuvent être aussi bien d’ordre physique, psychologique, que sociale. Il en est une sur laquelle nous avons plein pouvoir c’est notre alimentation. En effet certains aliments sont reconnus pour être particulièrement stresseurs pour notre organisme. Et d’autres vont au contraire s’avérer réparateur suite à un stress qu’il soit physique comme une compétition ou un entraînement intensif, ou psychologique comme une journée de travail « sous pression ».

Le sucre stresse votre biologie
Le sucre, l’aliment stressant par excellence

Pour qu’il y ait stress, nous savons qu’il faut deux éléments qui s’enchaînent: un agent stressant – la cause – et puis l’effet produit par cet agent sur notre organisme – la conséquence-. Cette dernière va mettre en jeu le système nerveux sympathique et le système endocrinien provoquant toute une série de changements dans notre corps. Certains aliments vont donc être capables d’affecter nos capacités physiques ou intellectuelles parce qu’ils vont mobiliser les ressources de l’organisme de la même façon que le ferait une agression physique ou psychologique.

Les aliments stresseurs

Le numéro un des aliments stresseur de notre Hit-parade est bien sûr ….

la suite dans le livre « SPORT NO STRESS » fiche 15 (pages 29 à 31)

Sport No Stress : le livre
Sport No Stress : le livre

….

Au final après avoir exposé la boisson anti-stress, le petit-déjeuner anti-stress, la fiche 15 finie par une utilisation astucieuse et efficace des fruits, puissants anti-stress naturel.

Voici un complément d’information sur ces fameux fruits si méconnus :

Les fruits : anti-stress naturel

Si j’ai été soumis à un stress plus ou moins intense, physique ou psychique comment récupérer le plus écologiquement possible, c’est-à-dire refaire mes réserves énergétiques sans créer un nouveau stress : en utilisant certains fruits d’une certaine façon.

sns-4-fruits

L’ananas

Son écorce épaisse et les acides organiques qu’il contient protègent la vitamine C , le potassium et les caroténoïdes de sa chair. Il est également riche en une enzyme la broméline (ou bromélaïne) qui aide à la digestion et à l’assimilation des protéines en fractionnant les chaines d’acides aminés. Ce fruit est reconnu pour avoir une action anti-inflammatoire et pour améliorer la circulation du système circulatoire et cardiovasculaire. L’acide citrique qu’il contient est un acide organique qui a la particularité d’être alcalinisant. Donc pour le sportif  l’action anti-oxydante de la vitamine C va venir réduire la quantité de radicaux libres fabriqués lors de l’effort. Son pouvoir alcalin va rétablir le ph sanguin, l’action anti-inflammatoire va réduire les tendinites et autres douleurs musculaires; enfin son rôle de facilitateur de l’assimilation des protéines va être très complémentaire dans un cadre où l’on cherche à augmenter sa masse musculaire.

La banane

C’est le fruit frais le plus énergétique, il dépasse le raisin. Il est riche en amidon, fructose, et glucose qui augmenteront en parallèle avec le mûrissement du fruit tout en étant assimilable rapidement. Sa richesse en oligoéléments comme le magnésium et  le potassium va prévenir l’apparition des crampes, courbatures, et fatigue. Un bon rapport magnésium/potassium permet une bonne transmission de l’influx nerveux, une bonne oxygénation du cerveau et règle la teneur en eau de la cellule. Sa teneur élevée en Vitamine B6 va permettre la constitutions des stocks énergétiques (néoglycogénèse) et celle en vitamine E renforce le potentiel antioxydant compensant les radicaux libres produits lors de l’effort. Le taux élevé de fibres qui, du fait qu’elles sont très diversifiées ne sont pas irritantes pour l’intestin, va assurer un bon transit .

Le kiwi

 Ses points forts vont être son apport en vitamine C et en vitamine E , apport en sels minéraux comme le potassium et une enzyme l’actinidine qui facilite la digestion des protéines animales et leur assimilation. Un kiwi apporte en moyenne 90mg de Vitamine C. Lors d’un effort comme d’un stress les besoins en vitamine C vont doubler voir tripler. La vitamine E (3mg pour 100g de kiwi) aura une action antioxydante très importante. On la trouve habituellement dans les produits gras huiles végétales ou fruits oléagineux. Elle permettra d’éliminer les peroxydes toxiques et de faciliter la cicatrisation cellulaire.

La poire

La poire  va être une source rapide d’énergie via son fructose et de réhydratation car contient beaucoup d’eau. La présence d’oligoéléments dont le bore va aider à conserver le calcium de l’organisme et venir compenser les pertes occasionnées par la transpiration et le métabolisme accéléré.

la recette complète dans le livre « SPORT NO STRESS » fiche 15.

Sport No Stress : le livre
Sport No Stress : le livre

….

Bonne dégustation!

Ps: Vous trouverez également de très bon conseils dans « Le mémento de la Vie No Stress », avec les Yoga de la nutrition (VNS p22) et le Yoga de la mastication (VNS p23).

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Une alimentation anti-stress »

  1. Bonjour Pascale et Marc,

    Merci pour ces explications concernant l’alimentation et le stress.
    Le smoothie en plus d’être anti-stress est une délicieuse boisson, surtout en été! Lorsque j’en fait je rajoute toujours quelques gouttes de jus de citron pour éviter le problème d’oxydation.

    Bel été,
    Laurence

    J'aime

Les commentaires sont fermés.