Un truc anti-stress génial !

Comment rester stable dans le grand tourbillon de son quotidien? Comment ne pas perdre le nord ou la tête ? Et si la réponse était tout simplement le sport, mais pas forcément une pratique complexe ou contraignante, non, une pratique simple comme la marche…

Stress et société

L’impact du stress sur la santé, sur les relations familiales, sur les performances en tous genres intellectuelles, sportives, ou sur la réussite professionnelle n’est plus à prouver depuis longtemps. Les recherches dans ce domaine sont édifiantes. Par contre aucune réelle démarche n’est faite tant au niveau politique que sociale pour prendre des mesures visant à réduire ce stress au sein des entreprises ou autres. C’est donc bien à nous de prendre en charge notre bien-être, et d’apprendre à lutter efficacement contre le stress.

Les fiches 16, 17 et 18 du livre « SPORT NO STRESS »  (pages 32 à 37) vont vous permettre de connaître les 3 sports universels anti-stress. Parmi ceux-ci figure la marche que nous développons plus en avant ici.

Sport No Stress : le livre
Sport No Stress : le livre

La pratique d’un sport est une des principales mesures reconnues et recommandées pour diminuer les effets du stress. C’est à nous de décider de nous en donner les moyens et de les appliquer. Et là va venir s’interposer notre avocat du diable préféré, ce fameux mental avec tous ses arguments, pour qui changer ses habitudes est signe de risques de perte de pouvoir. Pour lui faire face, il va être nécessaire d’avoir une parade implacable: il vous oppose le coût « exorbitant » d’un abonnement à la salle de gym ou du matériel vous lui répondez « j’ai déjà des chaussures ». Il prétexte le manque de temps vous lui répliquez la pause de midi, les 5 minutes pour aller à la boulangerie ou au pressing etc. Il se moque et rigole à l’avance car il vous sent bien galérer à apprendre une nouvelle technique et vous lui répondrez: « je sais le faire depuis l’âge de 18 mois ». Et là de guerre lasse, s’il vous dit: « on verra bien dans un mois » vous savez que vous avez gagner! Pourquoi va t il être aussi facile de lui couper l’herbe sous le pied? Car votre choix pour lutter contre le stress est un art justement à portée de vos pieds, et ils sont à votre disposition 24h sur 24h ne demandant qu’à vous accompagner!

Comment « ça marche »?

Quand nous marchons nous faisons travailler en même temps de nombreuses parties de notre corps et donc de nombreux muscles. En parallèle dès que nous allons marcher d’un bon pas nous allons solliciter notre système cardio-respiratoire  avec une amélioration de notre circulation sanguine, une meilleure oxygénation des tissus et la libération d’endorphines les fameuses hormones du plaisir. Hors les récepteurs d’endorphines sont présents partout dans  la peau, le cœur, l’estomac etc. d’où un effet de détente et d’apaisement.

Marche no-stress, un moyen anti-stress facile et efficace
Un anti-stress : les pieds !

Il va être obtenu rapidement, au bout de 10 min de marche d’un bon pas, cet effet dstress est déjà actif et vient effacer la fatigue »nerveuse ». On va avoir une réduction de l’anxiété, de la tension et de la pression artérielle. Côté énergie, si on compare une marche rapide de 10 minutes et l’absorption d’une tablette de chocolat dans l’immédiat on a les mêmes effets physiologiques et psychologiques. Mais 30 minutes  après, l’effet du sucre va s’inverser et créer un état de somnolence, fatigue, irritabilité due la libération d’insuline dans le sang. Celle-ci a provoqué une hypoglycémie et on a envie de remanger du sucre: un cercle vicieux est lancé. Par contre si vous avez été marcher l’effet positif reste actif pendant 2 heures. Si vous faîtes cela régulièrement vous bénéficiez d’autres effets à long terme sur toute votre santé. Quand nous sommes en stress nous sommes dans la confusion. Hors la marche est un mouvement de coordination et d’harmonie naturelle puisqu’elle nous fait vivre à chaque instant l’équilibre dans le déséquilibre. Elle va venir nous remettre en quelque sorte les idées en place, nous rendre l’esprit plus clair.

Quelle est « la marche » à suivre ?

Plusieurs types de marche sont déstressantes. Ce qui variera d’un type à l’autre c’est la cadence, la façon de respirer ou encore, là où se portera notre choix de poser son attention. Il sera important à chaque fois de se tenir droit , de regarder au loin (dans la mesure du possible) et de penser aussi à sourire. En effet en conjuguant le mouvement et le sourire vous allez aussitôt orienter votre état d’esprit et votre posture vers une attitude d’ouverture créatrice de dynamisme.

La marche rapide aura une action plus physique puisqu’elle mobilisera davantage l’organisme. Vous pouvez la renforcer avec un balancé des bras. Positionnés à 90° ce sont les épaules qui devront initier le mouvement de propulsion en avant. Vous balancerez les bras à tour de rôle en les gardant près du corps, le bras gauche avançant en même temps que la jambe droite, puis inversement. Ne pas serrer les poings, le pouce est au contact des autres doigts sans serrer. On peut l’accompagner d’une phrase que l’on répète dans sa tête afin d’occuper le mental tout en favorisant un état intérieur positif comme » j’avance dans la vie » ou « je dis oui à la vie ».

La marche contemplative peut prendre différentes formes. Vous pouvez choisir de mettre votre attention dans votre corps et le déroulé de vos pas. Le talon touche le sol en premier la cheville est fléchie à 45° puis le pied se déroule sur toute sa longueur et le poids du corps se place  sur l’avant. Quand le pied est à plat, la plante de l’autre pied se soulève… En étant attentif à chaque pas, donc à chaque mouvement vous développez la conscience de votre corps vous installez une présence à vous même qui vous emmène vers la conscience d’être. Marcher pieds nus sur une pelouse ou une plage va ajouter un plus à votre marche si vous avez le privilège de profiter d’un tel contexte. Une autre approche peut être de  développer une vision dite périphérique en privilégiant « voir » plutôt que « regarder » qui est une attitude enseignée dans la pratique de certaines méditations. Quand on regarde quelque chose on se situe aussitôt à l’extérieur, on est dans une attention active en développant « un point de vue ». Voir signifie se mettre dans une attention passive qui nous place aussitôt à l’intérieur de ce que l’on voit. Ce type de vision crée un état méditatif où le mental ne peut plus interférer puisqu’il n’a plus de point de vue, il ne peut plus donner son point de vue.

La marche afghane tient son nom de la marche pratiquée par les chameliers afghans et qui leur permet de parcourir des kilomètres dans des montagnes désertiques sans ressentir de fatigue. Elle est entièrement décrite dans la fiche 17 p34 et 35 du livre SPORT NO STRESS. C’est une marche spectaculairement régénérante et qui peut se pratiquer en milieu urbain sans problème et avec la même efficacité anti-stress.

Et si nos pieds étaient nos meilleurs alliés anti-stress...
No-stresse : vive la marche !

Nous avons volontairement choisi de ne pas parler de la marche nordique ou de la marche de randonnée qui sont aussi très recommandables et efficaces mais plus difficilement à portée de main (donc à mettre en place) en cas de stress au quotidien. Les types de marche évoquées  plus haut sont plus facilement utilisables dans le contexte d’une ville ou le cadre de sa journée de travail.

Conclusion

« Avoir bon pied bon œil » ou encore « repartir du bon pied » et même « remettre un malade sur pied », à travers tous ces dictons le bon sens populaire ne fait que confirmer ce que la science d’aujourd’hui a prouvé: ce serait dans nos pieds que se cachent les secrets de notre forme physique et mentale. Alors pensez à les solliciter pour vous sortir de l’impasse du stress en vous  offrant  des marches régulières et dynamisantes et vous verrez « c’est vraiment le pied ».

 

Publicités